Bienvenue sur Auto-ies.com

VOTRE SAGA YOUNGTIMER : Renault 25 V6 Turbo Baccara (1990-1992)

  • avril 1, 2021
  • sur Alexandre

A la fin des années 80, Renault veut renouer avec ses grandes réalisations d’avant la guerre de 1939-1945. Les constructeurs allemands dominent (déjà à l’époque!) ce créneau. Mais Renault va frapper fort en proposant son modèle V6 Turbo Baccara, sur la base de sa grande berline, la Renault 25, une grande routière qui veut montrer le savoir-faire de la marque en matière de luxe à la française…

 



Le design de la Renault 25. Un pari osé dans le segment des berlines statutaires.

Avec son hayon à bulle, la R25 se distingue de ses concurrentes. Une caractéristique que seules la Fiat Croma et la Saab 9000 ont elles aussi tenté. Toutes les autres marques restent fidèles à la formule tri corps avec une malle de coffre classique. Depuis 1988, les Renault 25 disposent d’une nouvelle face avant avec un museau plus arrondi et allongé tandis que l'arrière reçoit des feux arrière à glace lisse, bicolores noir et rouge. Les versions équipées du V6 PRV reçoivent quelques signes distinctifs comme la suppression des clignotants sur le bloc optique principal des phares.

 

La grande berline gagne aussi un “aileron" plus prononcé sur la malle arrière à la place du petit becquet. La version Baccara reste discrète, arborant seulement quelques signes distinctifs qui lui permettent d’être facilement reconnue: calandre 4 phares, de fins liserés couleur « vieil or » disposés tout le long de la carrosserie, logos « Baccara » positionnés sur les montants de custodes et sur le hayon, sans oublier des jantes spécifiques qui reprennent le dessin en turbine des V6 turbo phase 1. Ces jantes seront remplacées en mars 1990 par les jantes « Galaxie » au dessin identique à celles des versions 4 cylindres, mais polies pour obtenir un cachet et un visuel encore plus ”élitiste”.

 

La vie à l’intérieur de l’auto. La grande classe.

L'habitacle est particulièrement soigné. Avec la griffe Baccara apposée sur la carrosserie, la Renault 25 V6 Turbo octroie à ses occupants une finition haut de gamme unique. L'équipement de série est presque “all inclusive” puisque seuls ne sont pas inclus les options du toit ouvrant et de la boîte automatique. Pour le reste tout est prévu: direction assistée, vitres électriques, fermeture centralisée, radio + minichaîne avec le satellite de commande au volant, sièges multi réglables, climatisation, régulateur de vitesse,… C'est Byzance! Mais plus encore, c'est la présentation intérieure qui étonne. La sellerie cuir est intégrale, l'habitacle regorge de boiseries, par exemple un pommeau de vitesse entièrement en bois. Enfin et surtout une magnifique innovation, une housse en cuir très pratique est fixée sous la plage arrière afin d'y ranger costumes ou vestes sans les froisser.

 

Sur la route avec la Renault 25 V6 Baccara. C’est du calibré.

A son volant, on est assis un peu haut, mais la position de conduite reste bonne. Contact mis le moteur se signale par… son silence. Puis lancé il n’émet qu’un bruit de turbine feutré et raffiné. Souple, il vous gratifie néanmoins d’un effet turbo assez marqué, qui lui confère un bien joli punch.

 

Avec 29 mkg de couple et 205 ch seulement sur le train avant, on pourrait craindre des problèmes de motricité ainsi que des remontées de couple dans le volant. Pourtant, si la motricité sur chaussée dégradée ou humide montre vite ses limites, les remontées de couple dans le volant sont relativement contenues.

 

Envie d'un véhicule moins cher ? Retrouvez nos véhicules neufs

 

Il faut reconnaître que la nouvelle direction à assistance variable qui équipe les V6 Turbo 205 ch est particulièrement réussie et offre un bon feeling. Les jantes alu BBS de 16 pouces chaussées de pneus taille basse en 205/55 VR 16 améliorent la précision de conduite mais dégradent un peu le confort. Pourtant, tout est bien conçu pour permettre à l’engin d’atteindre les 240 km/h. Côté suspensions, Renault fait confiance à un système McPherson à l'avant, dont l'amortissement global pêche par une trop grande souplesse. En résumé un haut de gamme réussi avec un confort " à la française ".

 

Les évolutions.

Les versions V6 Turbo ont droit à leur finition Baccara en 1990, et la R25 tire sa révérence en 1992, laissant la place à la Safrane. La V6 Turbo Baccara est rare puisqu’elle n’a été produite qu’à 2700 exemplaires environ. Par rapport à une 25 « normale », la Baccara apporte vraiment un niveau de raffinement jamais vu sur une française de grande série. Le concept “Baccara” (qui deviendra ensuite “Initiale”) est une bonne idée de Renault, qui va le décliner ensuite sur toute sa gamme afin de proposer des versions luxueuses à une clientèle plus exigeante.

 

Si vous recherchez une R25 V6 Turbo Baccara aujourd’hui.

Souvent très prisées en deuxième et même troisième main, les Renault 25 V6 Turbo Baccara n'ont pas toujours bénéficié d’un entretien correctement suivi. Il est donc important de privilégier les modèles avec peu de propriétaires, un historique limpide et un entretien confirmé, idéalement chez Renault. Bonne recherche et bonne route!