Bienvenue sur Auto-ies.com

VOTRE SAGA YOUNGTIMER : CITROËN ZX VOLCANE (1991-1997). L’arme anti-Golf des chevrons

  • avril 26, 2021
  • sur Alexandre

Conçue et développée par Citroën, la ZX est une classique compacte équipée d’un hayon arrière, d'un moteur transversal et d’une traction avant. Pour lui donner une pointe de sportivité et surtout, pour participer à l’offensive anti-Golf GTI qui agite les acteurs du segment en ce début des années 1990, le constructeur aux chevrons dévoile dès le départ une version sportive de sa ZX, la Volcane équipée du moteur de la Peugeot 205 GTI pour célébrer les prouesses du duo de pilotes maison Vatanen/Berglund en Rallye-Raid.

 



Citroën ZX la genèse.

Dès le lancement de la ZX, la Volcane est proposée en 5 puis 3 portes. Citroën crée de toute pièce une appellation, plutôt que de ressortir une énième appellation GTI. Mais bizarrement, ce terme, Volcane, s'il évoque bien l’image d'un volcan en éruption, ne sonne pas si sportif que cela, mais plutôt comme une « série spéciale », la marque du quai de Javel s’en étant fait une spécialité. Dommage, car un nom mieux choisi aurait marqué de façon plus profonde l’imaginaire collectif. D’ailleurs, beaucoup ne se souviennent plus de nos jours que des ZX 16v uniquement disponibles en 3 portes et apparues plus tard, en 1992, cela révèle l’étendue de l’erreur marketing !

 

Faire plus ample connaissance avec la Citroën ZX Volcane.

Voyons son look: pour se distinguer de la ZX “de base”, elle reçoit des boucliers spécifiques, des rétroviseurs peints couleur carrosserie, des jantes alliage 14 pouces, un aileron de hayon, une sortie d’échappement chromée ainsi qu’un jonc rouge qui fait le tour du véhicule. A l’intérieur, elle s’inspire de la Golf, avec un habitacle un peu trop austère. Elle se rattrape, malgré tout, par la qualité de ses matériaux qui vont plutôt bien vieillir, et un niveau d’équipement généreux de série. Par exemple, le volant en cuir, les sièges baquets,la direction assistée, les feux antibrouillards ou encore les vitres teintées à commande électrique.

Elle hérite du moteur bien connu de la 205 GTI, le 1,9 litre de 130 ch (qui passe dès 1992 à seulement 122 ch; la faute à l’obligation légale d’installer un catalyseur).

La ZX se distingue notamment par un essieu arrière auto directionnel, qui gomme l’inertie du train arrière dans les virages, contrairement aux suspensions hydrauliques qui équipent habituellement les modèles de la marque. Couplé à un train avant McPherson précis, un freinage efficace composé de disques ventilés et un poids avoisinant la tonne, le comportement routier de la ZX Volcane est à la hauteur de ses rivales de l’époque.

 

La tenue de route est très bonne, même en conduite sportive, pour qui sait la dompter. Comme toutes les Citroën, le confort de suspension est au rendez-vous. Cette ZX Volcane offre cependant un juste milieu entre sportivité et confort. L’intérieur est suffisamment bien isolé pour atténuer le bruit du moteur en conduite normale, quelle que soit la route pratiquée.

 

Les évolutions pendant sa carrière.

En juillet 1992, la Volcane échange son 1,9 l contre un 2,0 l, plus gros mais moins puissant (123 ch). Pourquoi ? Parce qu’il reçoit un catalyseur, bon pour l’écologie mais nuisible au rendement. Il est rendu incontournable par la norme de dépollution Euro I, entrant en vigueur sur les autos commercialisées à partir du 1er janvier 1993. Conscient de la perte de performances qu’il provoque, Citroën réagit de deux façons. La Volcane devient moins sportive et peut alors recevoir une boîte automatique, tandis qu’au Salon de Paris 1992, une version 16 soupapes de 155 ch, plus sportive, dite 16v, apparaît.

 

À l’automne 1994, la ZX bénéficie d’un léger restylage (calandre agrandie, finition améliorée).
Puis, fin 1996, le 2,0 l est transfiguré. Il passe à 167 ch, comme sur la 306 S16, et améliore les chronos de façon spectaculaire. Contrairement à la Peugeot, la Citroën n’a pas droit à la boîte 6, ce qui ne l’empêche pas de l’égaler face au chrono, et même de se montrer plus dynamique en comportement. Cette version ne reste pas longtemps au catalogue, car un an plus tard, la ZX est remplacée par la Xsara, établie sur la même plate-forme. Du coup, elle est très peu produite (moins de 600 exemplaires), contre près de 8 000 pour les 150 et 155 ch, voire plus de 2 millions toutes versions confondues.

 

Acheter une ZX Volcane aujourd’hui.

Avec son moteur de Peugeot 205 GTI, son confort et sa tenue de route supérieure à la plupart de ses concurrentes, la Citroën ZX Volcane est un choix judicieux. Connue pour être fiable et peu dispendieuse à entretenir, c’est une sportive sans mauvaise surprise financière. Très abordable en occasion, il faut juste ne pas se focaliser sur son look, d’une banalité exceptionnelle, surtout pour une Citroën. Quoiqu’il en soit la ZX cache sous son fade minois, un châssis ultra moderne qui a marqué son époque.

 

Le modèle de 1991 est le plus recherché à cause de son moteur non catalysé. Il faut prévoir environ 4000 euros pour un exemplaire en bon état et avec moins de 150 000 km. Les versions catalysées (1992-1997) se trouvent entre 1500 et 3000 € selon leur état et leur kilométrage. La version 167 ch extrêmement rare est plutôt côté autour de 7 500 €.