Voitures électriques: utilisent elles plus de terres rares ? - Auto-IES.com

Bienvenue sur Auto-ies.com

VOITURES ÉLECTRIQUES ET TERRES RARES*: QUI DIT VRAI ?

  • février 22, 2018
  • sur Alexandre

Depuis quelques mois on assiste à une attaque en règle de la part de certains lobbies, réseaux ou médias contre les constructeurs de batteries et les véhicules électriques en général. Ceux-ci seraient des pilleurs sans scrupules des Terres Rares de notre planète. Qu’en est-il exactement ?

 

Terres rares ?

En vrai, les terres rares dites TR ne sont pas des terres mais des métaux ...et pas si rares que cela. A titre d’exemple, les réserves connues de Terres Rares seraient sur notre planète deux fois plus importantes que celles du zinc et trois fois plus que celles du cuivre. Deux métaux très utilisés dans l’industrie.

 

Où les trouve-t-on ?

Les TR ont d’abord été découvertes au Brésil et en Inde dans les années 1940. C’est ensuite en Afrique du Sud dans les années 1950 que des gisements importants ont été identifiés et exploités. Comme dans d’autres domaines, la Chine dans les années 1980 a pris le leadership. Mais depuis cette époque, c’est un peu partout dans le monde que des gisements sont découverts. Le dernier en date (mis en exploitation fin 2017) se situe au Burundi et serait l’un des plus riche de la planète. A noter les réserves sont importantes et bien réparties sur les cinq continents. Pas de pénuries à craindre.

 

Les utilisations actuelles des TR ?

Un très grand nombre d’applications industrielles utilisent déjà les TR. Citons en vrac les écrans plats, les LED, les radars, les disques durs d’ordinateurs, les frigos, les aspirateurs et tous les appareils ménagers électriques. Le plus gros consommateur mondial de ces métaux reste l’industrie du pétrole (catalyseurs pour le raffinage du pétrole). L’industrie automobile est aussi très consommatrice (pots catalytiques pour les voitures à moteur thermique). Et aussi tous les micro-moteurs électriques pour les lève-vitres, rétroviseurs, sièges réglables, etc … de nos chères autos.

 

Quid des véhicules électriques dans tout ça ?

Les véhicules hybrides de première génération (par exemple la Toyota Prius) ont utilisé pour leurs batteries des TR. Mais l’évolution de la technologie fait que désormais, ce types d’automobile fonctionne avec des batteries lithium-ion qui ne contiennent pas de Terres Rares. Les voitures tout électriques comme la Renault ZOE ou les TESLA, quant à elles n’utilisent pas de TR sauf, mais comme toutes les autres voitures, pour les moteurs de lève-vitres et autres accessoires à micro-moteurs.

Renault Zoe Renault Zoe

 

Conclusion

Bizarre de voir accusé seulement les véhicules électriques du prétendu pillage des ressources de TR de notre planète. A minima il y a méconnaissance du sujet de la part d’un certain nombre de personnes dans les médias. Ignorance relayée par les réseaux sociaux sans vérification. Une autre possibilité, c’est la malveillance de lobbyistes patentés et rémunérés. Car même si actuellement le développement de la voiture électrique est laborieux, il est inéluctable. Alors, la question à se poser si le lobbying est le postulat retenu est celle-ci: A qui profite le crime de voir chuter le renouveau de l’électricité?

 

*Source Automobile Propre

Laisser un commentaire