Bienvenue sur Auto-ies.com

SOIGNER SA VOITURE PENDANT LE CONFINEMENT

  • novembre 19, 2020
  • sur Alexandre

Pendant cette période un peu spéciale, vous utilisez moins (ou pas du tout) votre voiture. Profitez-en, c’est justement le moment de penser un peu plus à elle et de la bichonner. Car oui, les choses vont se compliquer pour elle puisque ce deuxième confinement intervient juste avant l’hiver.

 



Nos recommandations

D’abord, ne débranchez pas la batterie de votre auto pendant ce repos forcé. Le remède serait pire que le mal. En effet, le multiplexage et les calculateurs des voitures actuelles ont besoin d'être alimentés en permanence, sinon, ils risquent de perdre des informations et peuvent vous obliger à procéder à une reprogrammation. Une opération d’une centaine d’euros chez un garagiste. La meilleure solution, surtout en période de temps froid et humide qui fragilise déjà les batteries, c'est de faire tourner votre voiture régulièrement, pendant au moins un quart d'heure. Ou, bien mieux encore, joindre l’utile à l’agréable par exemple en allant faire vos courses ou déposer les enfants à l'école. Il n’y a qu'en roulant que l'humidité (qui peut avoir tendance à s'accumuler dans la ligne d'échappement) sera éliminée, notamment sur les voitures à motorisation essence. Vous éviterez ainsi une rouille prématurée. Cela vous permettra aussi de faire tourner la climatisation qui peut se gripper si ce repos forcé se prolonge.

 

Quant aux moteurs diesel, à l'entrée de l'hiver, ils peuvent devenir difficiles à démarrer en cas d'immobilisation prolongée si les injecteurs ou les bougies de préchauffage sont déjà usés.

 

Autre conseil, pensez aussi à ne pas trop serrer votre frein à main pour ne pas vous retrouver avec des plaquettes ou des garnitures de frein collées au moment du redémarrage.

 

Si l’immobilisation se prolonge, il est préférable d’enclencher une vitesse sur une boîte manuelle ou de se mettre sur la position Parking pour une boîte automatique.
Autre conseil, mieux vaut éviter d’avoir pendant cette immobilisation un réservoir de carburant presque vide pendant trop de temps. La condensation peut être insidieuse et engendrer un joli petit début de corrosion.

 

Bref, même si ce deuxième confinement dure moins que le premier, il se déroule dans une période qui doit plus que jamais vous inciter à prendre soin de votre voiture.

 

Et pour une voiture électrique ?

Avec ce deuxième confinement (qui pourrait se voir rallongé de plusieurs semaines), certains propriétaires de voiture électrique hésitent sur la meilleure façon de procéder. Pourtant, la marche à suivre est finalement plus simple que pour un modèle thermique.

 

Si vous vous apprêtez à immobiliser la vôtre pour quelques jours ou semaines à cause du nouveau confinement, vous vous demandez peut-être quels sont les principes à respecter pour être sûr de redémarrer ensuite. En réalité, il vous faudra avant tout vérifier la charge de votre batterie lithium-ion. Si elle est pleine à 100 % ce n'est pas une bonne chose, car cela peut endommager les cellules. Mais il ne faut pas non plus qu'elle soit trop vide, car elle ne peut alors plus jouer son rôle pour bien recharger la petite batterie 12 volts qui sert à alimenter les accessoires de bord.

 

Important à savoir: les modèles dotés d'une batterie lithium-métal-polymère type voiture Bolloré, comme la Citroën E-Mehari, sont les seuls à devoir être branchés quasiment en permanence pour éviter de se vider.

 

D'après Renault, dont la Zoe est numéro 1 des ventes de voiture électrique en France, l'idéal est de se trouver entre 20 et 50 % de charge. Inutile aussi de rebrancher régulièrement l’auto, la décharge reste très limitée dans le temps. Et contrairement à ce que l’on peut imaginer, le froid n’est pas l’ennemi de votre batterie à l’inverse des fortes chaleurs qui peuvent réduire la capacité de votre accumulateur, de manière certes faible mais irréversible.

 

Conclusion

Profitez du confinement c’est justement le moment de penser un peu plus à votre chère voiture et de la bichonner ! Alors revenez sur notre blog découvrir notre prochain article sur « les niveaux à vérifier sur votre véhicule ».