Bienvenue sur Auto-ies.com

Renault 16, Une princesse en hayon

  • septembre 27, 2018
  • sur Alexandre

Contemporaine de la Peugeot 404 à une époque où toute familiale digne de ce nom se devait d’afficher une ligne à trois volumes, la Renault 16 allait faire ... causer dans les chaumières.


 

Renault 16, une naissance plusieurs fois retardée

Après le naufrage de son précédent vaisseau amiral (la Frégate) en 1960, la marque au Losange était à la recherche d’un genre nouveau. La marque avait le vent en poupe grâce notamment à son petit modèle la Renault 4. Une automobile innovante, pratique, à traction avant et avec une forme de break. Dupliquer la recette pour une familiale n’était pas concevable. Alors la Renault 16 allait être une voiture hybride: la première voiture française à carrosserie mi-berline mi-break équipée d’un hayon. Pour les journalistes comme pour le public, le premier choc visuel fut rude. Mais le succès n’allait pas tarder car la belle était mécaniquement et techniquement bien née. Sortie en 1965, elle remportait dès l’année suivante le titre envié de voiture de l’année.
 

Renault 16, la familiale des sixties par excellence

Motorisée par un tout nouveau moteur en aluminium 4 cylindres de 55ch (TL), elle passait très vite à 65ch (toujours sous l’appellation TL), puis 83ch (TS) et enfin 93ch et 1647 cm3 pour la TX 5 vitesses équipée de son bel aileron reconnaissable au sommet du hayon.
Elle bénéficiait d’un vaste volume de chargement, d’une modularité des sièges incomparable (sept combinaisons possible) et d’un confort qui reste même de nos jours une référence.
Ajoutez à cela une boîte de vitesse avec levier au volant dont les rapports passaient rapidement et “comme dans du beurre” et vous aviez la monture parfaite de ce milieu des années 60. Sa fin de carrière en 1979 après plus de 1,8 millions d’exemplaires produits en témoigne.

Renault 16 Renault 16

 

Une voiture encore actuelle

De nos jours, si vous avez la chance de tester avec des sensations de 2018 , cette “Princesse en hayon”, elle reste très actuelle en terme de tenue de route, de confort , de prestations et de plaisir de conduite. Surtout dans ses versions TS ou TX qui bénéficient du même bloc moteur que la légendaire Alpine 1600 de l’époque. Une grande routière qui vous gratifie d’une conduite tout en silence (malgré le bloc moteur qui déborde dans l’habitacle). Et de quelques équipements très actuels comme le verrouillage centralisé montés en série. En résumé, une grande routière séduisante et homogène.
 
Et vous, racontez-nous vos souvenirs en compagnie de la belle de Billancourt !

 

Laisser un commentaire