Bienvenue sur Auto-ies.com

Quel prestataire choisir pour l’entretien de votre voiture ?

  • mai 27, 2019
  • sur Alexandre

Que ce soit chez un concessionnaire, un garagiste ou un centre-auto: pour faire entretenir sa voiture, il ne faut pas seulement regarder le prix. En effet, la qualité du service, voire des pièces de rechange, n'est pas toujours du même niveau.



Pourquoi faire réviser sa voiture?

Pour ne pas se retrouver en panne au bord de la route par négligence et pour disposer en toute sécurité et dans toutes les conditions de trajet d’un véhicule en parfait état. Pour ce faire, chaque conducteur est libre de choisir de faire réviser sa voiture soit par une des concessions de la marque (notamment pour le cas des voitures neuves) soit auprès du garagiste en qui il a confiance. Soit enfin, auprès d’un centre-auto. L’essentiel est de réaliser les révisions à temps. En effet, au fur et à mesure qu’on utilise le véhicule, les organes mécaniques et électriques s’usent. La révision va vous conduire à remplacer progressivement certaines pièces et éléments usés. En pratiquant ainsi, vous évitez bien des soucis ultérieurs, notamment du point de vue financier.

 

Quelle fréquence pour faire réviser son automobile?

De nombreux points sont à contrôler périodiquement pour s’assurer que la voiture fonctionne bien. En principe, pour les autos récentes, la fréquence est incluse dans les instructions fournies par chaque marque. Sinon, voici quelques repères pour vous aider:
Une vidange doit se faire après avoir parcouru entre 10 000 et 30 000 km selon le modèle et les prescriptions du constructeur (a minima une fois par an même si vous roulez peu). A intervalles réguliers le professionnel vous proposera le remplacement des différents filtres (filtre à huile, filtre à carburant, filtre à air et filtre à pollen), le freinage doit être contrôlé (les disques et plaquettes de frein), l’état de la batterie doit être vérifié et les conduits de ventilation et la climatisation doivent être entretenus à travers l’injection d’un désinfectant. Au bout de deux ans ou de 30 000 km parcourus : les liquides doivent être purgés (liquide de frein et de refroidissement) et il faut procéder à une vérification des circuits. Les courroies sont à vérifier ainsi que le niveau d’huile de la boîte de vitesses, la ligne d’échappement, les transmissions et les durits du moteur. Au bout de trois ans ou de 60 000 km, doivent être remplacés, les bougies (pour les moteurs à essence), le filtre à carburant (filtre à gazole pour le moteur diesel) et les courroies. Au bout de cinq années, les kits de distributions ainsi que les amortisseurs doivent être changés.
Le style de conduite et l’utilisation du véhicule sont déterminants. En fonction de divers critères et à l’issue de chaque révision, tous ces éléments ne font pas forcément l’objet d’un contrôle. C’est le carnet d’entretien qui répertorie chaque opération effectuée et celles qui restent à entreprendre.

 

Quels sont les avantages procurés par les centres-autos?

Leur offre commerciale est simple: des interventions sans rendez-vous et des tarifs forfaitaires, incluant pièces et main-d'œuvre. On sait donc à l'avance ce qu'on paiera, en principe sans mauvaise surprise. Les centres-autos diversifient parfois leurs activités: pré-contrôles techniques gratuits, diagnostics payants (éclairage, freinage…), et réglage anti-pollution indispensable avant le passage au contrôle technique auto.

 

Les concessionnaires et indépendants proposent-ils également des prestations forfaitaires?

Oui. Le précurseur a été Renault, avec la création, sous l'enseigne Renault minute, de centres qui fonctionnent sur les mêmes principes que les centres-autos: prise en charge de tous les véhicules, quelle que soit leur marque, pas de rendez-vous, tarifs forfaitaires, avec toutefois deux niveaux de tarifs, en distinguant les grandes villes et le reste de la France. Chez Peugeot et Opel, l'offre est baptisée respectivement Peugeot Rapide et Forfait entretien, avec un tarif valable sur tout le territoire. D'autres constructeurs proposent, avec des variantes, des prestations au forfait, tels Citroën (centres Chrono-Service), Volvo (Forfaits Service), le plus souvent avec prise de rendez-vous. Dans cette compétition frontale entre les concessionnaires de marque et les centres-autos, les garagistes indépendants jouent les arbitres. Certains se sont regroupés en réseau, comme le réseau "AD" qui fédère 1 500 garagistes. Au final: on y trouve aussi des prestations standardisées avec des tarifs compétitifs. Quant aux garagistes indépendants "traditionnels", qui continuent à facturer leurs prestations au temps passé, plus les pièces, leurs tarifs ne sont pas nécessairement plus élevés. En revanche, la prise de rendez-vous y reste incontournable.

 

Les centres-autos sont-ils toujours moins chers que les concessionnaires et agents?

Oui et non. En effet, les concessionnaires, malgré tous leurs efforts, vendent leurs pièces détachées plus cher. De plus, ils sont tenus, pour les véhicules de leur marque, de pouvoir effectuer toutes les interventions, sur tous les modèles, ce qui leur impose des charges en matériel et en formation de leur personnel que les centres-autos n'ont pas à supporter. Dans les réseaux de la plupart des constructeurs, il est très difficile de connaître les prix avant. Enfin, il reste tous les indépendants qui calculent leur prix sur la base d'un tarif horaire et d'une facturation de pièces séparés. Au final donc, même pour une simple vidange, il peut être difficile de connaître le prix avant l’intervention. D'autant que des promotions quasi permanentes sont proposées aux automobilistes par tous les professionnels, concessionnaires compris. L'un casse les prix sur les plaquettes de freins pendant 3 semaines ; l'autre ne facture pas le montage et l'équilibrage pour l'achat de 4 pneus neufs durant 1 mois. Encore faut-il savoir repérer les bonnes affaires, mais, quoi qu'il en soit, l'avantage prix des centres-autos doit être relativisé.

 

Quel est l'intérêt de s'adresser à un concessionnaire ?

Concernant le contrôle et la réparation de votre voiture chez le représentant de la marque originelle, les modalités de la « garantie constructeur » ne sont pas les mêmes chez tous les constructeurs, que ce soit pour la durée ou la variété des prestations. Si certains proposent, en cas de dommages subis durant la période de garantie, une remise en état complète de la voiture en y incluant les frais de mains d’œuvre, pièces de rechange avec une longue durée de garantie, d’autres limitent leurs prestations en ne proposant qu’un court délai de garantie. Les avantages de la réparation à la concession tournent autour de la qualité de service et de l’obtention de pièces d’origine ou du moins certifiées par le constructeur. Cette situation rassure une bonne majorité des propriétaires de voitures neuves qui préfèrent la plupart du temps, confier tous travaux de révisions et de réparation à leurs constructeurs. Mais la «garantie constructeur » n’empêche pas pour autant, les propriétaires des véhicules neufs de faire réparer et réviser leurs automobiles chez n’importe quel prestataire indépendant, c’est-à-dire hors du circuit des marques automobiles. Une question à se poser: Les réparateurs automobiles indépendants sont-ils vraiment équipés ou formés pour cela ? À cette question s’ajoute souvent le souci pour l’automobiliste du discours des constructeurs qui dissuadent parfois leurs clients de faire réparer leur véhicule ailleurs que dans un garage agréé sous peine de ne pas accorder la garantie. Alors que cette affirmation est seulement de l’intox commerciale (voir plus loin).

 

Les pièces de rechange sont-elles de la même qualité partout ?

Plus de 80 % des pièces d'une voiture ne sont pas fabriquées par les constructeurs, mais par des équipementiers. Les pièces d'origine, vendues uniquement par les concessionnaires, sont, en fait, fabriquées par l'équipementier selon les spécifications du constructeur, et vendues sous la marque de celui-ci. Quant aux centres-autos, ils déclarent vendre - moins cher - des pièces identiques puisque achetées chez les mêmes équipementiers qui, en réalité, peuvent être différentes. Pour des plaquettes de freins, par exemple, elles sortiront bien du même moule qui a servi à fabriquer la pièce d'origine, mais la qualité du matériau utilisé, et dont dépend leur longévité, peut varier.

 

Faire entretenir sa voiture hors réseau constructeur fait-il perdre sa garantie constructeur ?

Depuis le 1er octobre 2003, un règlement européen permet aux automobilistes, même en présence de clause contraire, de faire entretenir leur véhicule où bon leur semble, y compris pendant la période de garantie. Il convient toutefois de rester très prudent. En cas de pépin, le constructeur ne se privera pas de faire valoir que ses indications pour les révisions n'ont pas été suivies à la lettre, et l'automobiliste aura vraisemblablement plus de mal à faire jouer la garantie que s'il était resté dans le réseau. Après la période de garantie contractuelle, et quelle que soit la date d'achat de la voiture, le constructeur ne peut rien imposer à ses clients. Mais si une panne grave se produit et que l'automobiliste veut faire jouer la garantie légale des vices cachés (non limitée dans le temps), il aura tout intérêt à pouvoir prouver, à l'aide de factures et/ou du carnet d'entretien, que le véhicule a été entretenu conformément aux prescriptions du constructeur, au sein ou hors de son réseau.

 

Finalement, entre centres-autos et concessionnaires, quelle est la meilleure solution?

Si vous êtes propriétaire d'une voiture récente (moins de 4 ans), a fortiori sous garantie, il est préférable de fréquenter le réseau de concession. Votre véhicule sera traité selon les préconisations du constructeur, et un concessionnaire sera mieux à même de remédier aux "défauts de jeunesse" de votre véhicule, en particulier les pannes électroniques qui sévissent sur les modèles les plus récents. Au-delà de la période de garantie (2 ans en général), et à condition de bien respecter les opérations d'entretien obligatoires, vous pouvez faire jouer la concurrence pour les révisions d'entretien, et pour les changements de pneus ou de freins. Pour les autres révisions, dites "générales", il peut être préférable de retourner dans le réseau. Si votre voiture a plus de 4 ans, votre liberté est plus grande encore de profiter de la concurrence, notamment si vous résidez dans une région où plusieurs centres-autos sont présents et se battent à coup d'opérations promotionnelles. Sans oublier les indépendants: pouvoir accorder sa confiance à un garage de proximité n'a pas de prix! Surtout si le véhicule est très âgé et roule peu, n'hésitez pas à faire baisser la note en demandant des pièces à la marque du centre-auto ou, ailleurs, des pièces de seconde catégorie. Pour les plus soucieux d’entre vous, vous pouvez toujours confier la révision de l’auto auprès de la marque de votre voiture par le biais de leurs filiales. Vous serez plus rassuré de savoir que les pièces montées sur votre voiture seront « d’origine ». Rien ne vous empêche cependant de recourir aux autres professionnels de votre choix. Les réparateurs indépendants peuvent disposer des capacités à entretenir votre voiture. Une multitude d’offres est présente sur le marché. Sur internet, les différents fournisseurs de services de révision auto abondent.

 

En conclusion le décideur c’est vous, et seulement vous. Il ne vous reste plus qu’à choisir entre ces différentes propositions en fonction de votre budget entretien.

Laisser un commentaire