Bienvenue sur Auto-ies.com

Une nouvelle voiture électrique française pour conquérir les marchés mondiaux : La Gazelle !

  • octobre 12, 2017
  • sur Alexandre

Gaël Lavaud, brillant ingénieur français en mécanique, a monté sa propre marque automobile. Son objectif : produire des voitures plus économiques et les assembler dans des conteneurs partout dans le monde.

Ingénieur en mécanique, Gaël Lavaud a pour ambition de faire baisser le poids des automobiles. Après une belle expérience chez Renault il a décidé de créer sa propre entreprise en 2014 sous le nom de Gazelle Tech.

La Gazelle électrique

« J'ai réalisé un jour qu'il était ridicule d'utiliser un véhicule de 1200 kilos pour transporter une personne qui en fait 80. Il est possible de réduire fortement l'impact de nos déplacements en allégeant les véhicules » raconte le chef d’entreprise. Sa future voiture électrique a en effet subit de grosse transformation par rapport à une voiture classique. Environ une tonne et demie en moins que celle d'un constructeur lambda. La Gazelle ne pèsera que 500 kilos. Adieu l'acier, bonjour les matériaux composites. Selon Gael Lavaud «3/4 de la consommation dépend du poids ».

Gazelle électrique Credit photo: Gazelle Tech

Cette version électrifiée de la Gazelle est imaginée pour des déplacements en agglomération. Elle a une autonomie de 180 kilomètres (pour 4h de charge sur une prise classique) et peut atteindre les 100km/h. La Gazelle devrait être commercialisée entre 15.000 et 20.000 euros.

 

Elle présente également d’autres avantages comme sa tenue de route. En effet, selon le jeune patron, les matériaux composites permettent d'absorber cinq fois plus d'énergie par kilo que l'acier. Côté design, cette Gazelle n’est pas sans rappeler certaines petites voitures d’antan.

Un modèle essence pour d’autres continents

Gazelle Tech produira aussi un modèle essence pouvant atteindre 150 km/h avec une conso moyenne de 3L au 100km. Mais celle-ci devrait être destinée aux pays en voie de développement en Asie et en Afrique.

Micro-usines

Gaël Lavaud ne s’arrête pas là et ambitionne de révolutionner la manière de produire des voitures. Le châssis de sa future auto est composé de seulement 10 éléments et ils sont assemblables en une heure ! Pour le PDG de Gazelle Tech il sera aisé de monter des micro-usines dans des conteneurs. Une petite unité de 4 à 5 personnes pourrait assembler 200 véhicules par an. A l’image de celle de Blanquefort en Gironde qui ouvrira ses portes en décembre. Créativité, intelligence, produit qui répond à des besoins environnementaux et humains, et qui crée de l’emploi en local et dans les pays émergents potentiellement. Que demander de plus ?

 

Dream comes true ! from Gazelle Tech on Vimeo.

 

Laisser un commentaire