Bienvenue sur Auto-ies.com

NISSAN QASHQAI LE PLUS FRANCAIS DES SUV JAPONAIS

  • juin 25, 2019
  • sur Alexandre

Relooké en 2017, le Nissan Qashqai a su conserver ses points forts et faire progresser ses points faibles. Cela lui a permis de rester dans la course. Ensemble refaisons le point sur ce succès automobile de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan. Alliance un peu écornée en ce moment…



Look et conduite du Nissan Qashqai

Lors du restyling de 2017, le Qashqai a reçu une face avant entièrement nouvelle, se distinguant par une calandre plus imposante et des optiques plus agressives, des boucliers inédits et des feux retouchés. Sur le plan physique, le Qashqai ce renouveau lui a permis de rester à la page et les modifications apportées la calandre, lui ont donné le petit coup jeune qui commençait à lui manquer. L'habitacle n'a pas été vraiment impacté par le restylage et le Nissan Qashqai se place dans la moyenne de la catégorie, que ce soit en matière de qualité des matériaux et d'ergonomie, mais un peu plus près du fond du peloton en matière d'habitabilité arrière ou de volume de coffre, avec 500 litres offerts. À bord, l'arrivée d'une nouvelle interface pour le système multimédia a apporté un vrai plus, tout comme l'enrichissement de la dotation d'équipement. Plus que jamais dans le coup, le Qashqai mérite donc que l'on s'intéresse à lui. Il peut être équipé, également, de jantes de 19’’. Si, esthétiquement, l’effet est probant, le confort pâtit largement de ce choix. Attention aux nids de poules et déformations du bitume en tout genre, largement ressentis à bord. La direction manque, quant à elle, de feeling. Rien de préoccupant en terme de sécurité, mais les amateurs de conduite trouveront le SUV bien placide. Ceci étant dit, lorsque l’on appartient à cette dernière catégorie, recherche-t-on en première intention ce type de véhicule ?

 

Les motorisations proposées sur le Nissan Qashqai

dCi 115 ch
Ce bloc manque un peu de puissance pour générer un réel agrément de conduite. Avec la boîte DCT à double embrayage, c'est un peu mieux, mais en charge, il ne faut pas s'attendre à des miracles. La consommation affiche une grande modestie.

dCi 150 ch
Ce nouveau diesel ravira les gros rouleurs. En effet, avec 150 ch et pas moins de 340 Nm de couple, ce bloc affiche des prestations intéressantes.
Il permet au Qashqai de se montrer à l'aise sur tous les terrains, et ce quel que soit le poids transporté sur sa banquette arrière et dans le coffre.

DIG-T 140 ch
On retrouve ici le 1 300 cm3 déjà vu sous le capot de plusieurs modèles de la gamme Renault. Moderne, ce 4 cylindres est vraiment très plaisant à l'usage et sa puissance de 140 ch lui permet de revendiquer une grande polyvalence d'utilisation. À noter que ses bons chronos ne sont pas sanctionnés par une consommation indécente, puisqu’il faut tabler sur une moyenne de 7,6 l/100 km. Ce qui, pour un SUV de ce format, est plutôt un bon résultat puisque la moyenne de la catégorie s'établit à 7,9 l/100 km.

DIG-T 160 ch
Toujours le même bloc, mais avec un peu plus de muscle.
En matière d'agrément de conduite, on y gagne sans que la consommation ne fasse un bond en avant trop significatif (+ 0,2 l/100 km par rapport au DIG-T 140 ch). La facture, elle, augmente un peu plus sensiblement. À noter qu'avec la boîte DCT, le couple passe de 260 à 270 Nm.

 

Du côté des transmissions beaucoup de choix aussi.

Manuelle
D'origine, tous les moteurs du Qashqai sont associés à une boîte manuelle à 6 rapports. Cette dernière n'est pas désagréable, l'étagement est correct, mais en matière de douceur et de précision, on peut trouver mieux.
Automatique
Sur le DIG-T 160 ch et le dCi 115 ch, Nissan propose une boîte à double embrayage. Baptisée DCT, elle compte 7 rapports et est facturée 1 600 €. Une somme rondelette, mais l'agrément de conduite y gagne vraiment. Sur le dCi 150 ch 4x4, c'est la Xtronic à variation continue qui s'y colle (option, 1 600 €). Là, c'est la douceur qui est à l'honneur.
Intégrale
Seul le dCi 150 ch peut être associé à une transmission intégrale, cette dernière étant facturée 1 900 €. Idéale pour la montagne et quelques escapades hors bitume.

 

Nissan Qashqai un bon choix

Modèle techniquement vieillissant, le Qashqai ne peut guère en remontrer à ses rivaux les plus récents. Mais le duo constitué entre son nouveau moteur 1.3 DIG-T 160 ch et la boîte à double embrayage n’est pas dénué de qualités. La douceur de l’ensemble et son faible appétit a de quoi séduire une clientèle à la recherche d’une auto à vocation familiale. D’autant que le rapport prix/équipement se montre séduisant. Les dos les plus sensibles auront toutefois tout intérêt à s’orienter vers un niveau de finition inférieure afin d’éviter les jantes de 19’’, tant préjudiciables au confort.

Laisser un commentaire