Les marques automobiles disparues : AUTOBIANCHI - Auto-IES.com

Bienvenue sur Auto-ies.com

Les marques automobiles disparues : AUTOBIANCHI

  • avril 13, 2017
  • sur Alexandre

L'ancêtre de la marque AUTOBIANCHI est la F.I.V. BIANCHI fondée en 1885 par Edoardo BIANCHI qui produit des deux roues en Italie.

Les origines d'Autobianchi

Production de la première voiture en 1902 la 12HP. Rapidement le fondateur s'entoure d'ingénieurs devenus très célèbres ensuite tels que Brambilla ou Maserati. Très rapidement la célébrité arrive aussi bien en Italie qu'à l'étranger grâce aux modèles des séries T puis S, et les autos BIANCHI entrent alors en concurrence frontale avec les voitures FIAT. Et dans la période de l'avant 2ème guerre mondiale, deux modèles vont connaître le succès l'Agusta et l'Aprilia.
Malheureusement cette guerre 1939-1945 sera fatale à la production automobile de BIANCHI et Giuseppe le fils d'Edoardo qui lui a succédé ne peut maintenir que la production des autres branches de la firme c'est à dire vélos, motos et camions pour s'en sortir.

Naissance de la marque après la grande guerre

En 1955 c'est la renaissance de la production auto par la création de la marque AUTOBIANCHI, détenue à parts égales entre la famille BIANCHI, FIAT (l'ancien concurrent) et PIRELLI le manufacturier de pneus. Très vite FIAT va prendre les commandes et se servir de cette nouvelle marque comme d'un laboratoire pour tester des avancées techniques ou de nouveaux styles. En cas de succès il peut les appliquer ensuite à ses propres modèles et ne pas voir sa propre image en souffrir en cas d'échec.
Autobianchi Bianchina Autobianchi Bianchina
Le premier modèle AUTOBIANCHI, la Bianchina sort en 1957 : carrosserie BIANCHI, mécanique FIAT et pneus PIRELLI. C'est un petit modèle populaire, petit coupé découvrable 2 places, basé sur la FIAT 500 avec une carrosserie clairement ciblée pour attirer la clientèle féminine. Elle obtient un grand succès et sera produite jusqu'en 1969, d'autres versions comme la berline ou le break étant venues s'ajouter au long des années.
Signalons à cette même époque la production confidentielle (502 exemplaires) de 1963 à 1965 d'un magnifique petit cabriolet toujours à moteur arrière, la Stellina dont la particularié est d'avoir une carrosserie expérimentale en résine et fibre de verre.
Autobianchi Primula Autobianchi Primula
AUTOBIANCHI assume complètement son rôle de cobaye avec la sortie en 1964 de la Primula, première traction avant du groupe FIAT. Cette voiture qui va sortir jusqu'en 1970 va permettre de tester un certain nombre de solutions techniques novatrices pour la production automobile italienne de l'époque: moteur-boîte en position transversale, embrayage hydraulique, quatre freins à disque et grande nouveauté une carrosserie à hayon.
Dans le sillage de la Primula sort de 1968 à 1972 l'A111 mais trop classique ce modèle ne rencontre pas son public.

La fin d'une époque

A cette période, en 1968, FIAT absorbe complètement AUTOBIANCHI et en 1969 sort la fameuse "petite" A112, réplique italienne au succès des "MINI" d'outre Manche. Une belle réussite avec le développement de toute une gamme pour ce modèle dont l'extraordinaire A112 Abarth qui avec ses 58 puis 70ch, sa tenue de route excellente et son poids plume décoiffe les conducteurs de l'époque.
Autobianchi A112 Autobianchi A112
Fin 1969 la marque est rattachée à LANCIA mais pour la France les A112 continueront à être produite avec le badge AUTOBIANCHI.
Produite à plus de 1.300.000 exemplaires jusqu'en 1986 (remplacée par la LANCIA Y10) l'A112 sera "LE" succès majeur de la marque que FIAT fait disparaître en 1992.

2 commentaires

  • sconza michel

    proprietaire d une a 112 1 er modele jaune moutarde , une petite bombe imprenable sur petite route et une fiabilite irreprochable malgré l avoir tres mal traite aucune casse grassi mille

Laisser un commentaire