Bienvenue sur Auto-ies.com

Les excès de vitesse et leurs sanctions

  • décembre 27, 2019
  • sur Alexandre

Les infractions aux limitations de vitesse donnent lieu à des pénalités qui sont variées et s’appuient sur plusieurs critères. Alors, quelles sanctions encourez-vous en cas d’excès…de vitesse ?



Petit rappel en préambule

Si vous dépassez la vitesse autorisée, vous commettez ce que le code de la route qualifie comme un excès de vitesse.

 

Excès de vitesse, les sanctions

Dans ce cas, la loi prévoit une contravention allant de 68 à 135 euros pour un dépassement de vitesse inférieurs à 50 km/h. Le nombre de points retirés du permis de conduire varie entre 1 et 4.

 

A savoir, en ville ou lorsque la vitesse est limitée à 50 km/h, un excès de vitesse inférieur à 20km/h est davantage sanctionné qu'hors agglomération. Le code de la route en matière de dépassement de la vitesse autorisée est clair, la protection des plus vulnérables (comme les piétons par exemple) est son premier souci. Donc en cas de dépassement de la vitesse autorisée, le tarif de l'amende est de 68€ ou 135€ (forfaitaire) en fonction de la route et du dépassement. Seuls les gros excès de vitesse de plus de 50km/h vous offrent des amendes supérieures, avec un maximum pouvant atteindre, tout de même, 3750€.

 

Si l’excès de vitesse est de plus de 50 km/h, l’amende est de 1 500 euros avec un passage automatique par la case tribunal et une perte de 6 points.
Dans tous les cas, le conducteur est soumis à un délai (de 6 mois à 3 ans selon le cas) pendant lequel il ne doit plus commettre aucune faute s’il souhaite récupérer ses points perdus.

 

Enfin “last but not least”, la rétention du permis de conduire est possible dans deux situations d’excès de vitesse :
Un dépassement au-delà de 40 km/h avec arrestation des forces de l’ordre
Un dépassement au-delà de 30 km/h par radar automatique

 

Attention (si vous persévérez dans votre erreur) aux sanctions pour “récidive”.
La loi est limpide à ce sujet: Si un automobiliste déjà condamné pour un dépassement au-dessus 50 km/h récidive, il commet alors un délit. L’amende atteint les 3 750 euros et s’accompagne d’un retrait supplémentaire de 6 points. Le conducteur s’expose aussi à une peine d’emprisonnement d’une durée maximum de 3 mois.

 

Et pour les jeunes conducteurs?

Les sanctions pour les excès de vitesse des jeunes conducteurs sont appliquées de la même façon que pour les autres. Le conducteur novice doit toutefois respecter les limites de vitesse imposées par son permis probatoire :110 km/h sur autoroute, 110 km/h sur route à chaussée séparée, 80 km/h sur route.

 

Bonne nouvelle, il existe des seuils de tolérance

Eh oui! Il existe un seuil de tolérance appliqué par les radars lorsqu’ils mesurent la vitesse du véhicule .Avec une limitation de vitesse inférieure à 100 km/h, la marge est de 5 km/h. Si un automobiliste roule à une vitesse de 86 km/h sur une route limitée à 80 km/h, la vitesse retenue sera de 81 km/h. Avec une limitation de vitesse supérieure à 100 km/h, 5 % de cette vitesse est admise par le compteur final. Si un automobiliste roule à une vitesse de 138 km/h sur une route limitée à 130 km/h, la vitesse retenue sera de 131 km/h. Mais dans ces deux cas vous serez, tout de même, verbalisés… pour avoir dépassé la vitesse autorisée.

 

Excès de vitesse, prenons du recul

Les excès de vitesse sur la route ont des conséquences parfois largement sous-évaluées en terme d’insécurité routière, notamment en ce qui concerne le principe dit d’énergie cinétique. En effet, à 90km/h, un choc frontal équivaut à la chute d'un immeuble du 11ème étage. Et le saviez-vous? rouler à 140km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h ne vous fera gagner que 7 minutes sur un trajet de 3h45 équivalent à 220 km parcourus. L'augmentation de la vitesse ne permet pas un gain de temps mais augmente le risque d'accident et sa gravité sur le réseau routier.

 

D’autre part, il faut aussi se rappeler le rapport vitesse et distance de freinage. La vitesse est à l'origine de nombreux accidents. Plus la vitesse est importante, plus la distance de freinage augmente, tout comme la distance d'arrêt. Exemple, par temps sec, il faut 25 mètres pour immobiliser un véhicule roulant à 50km/h, mais il faut 169m si ce même véhicule roule à 130km/h.

 

Alors soyez vigilants et responsables.
Et Bonne Route !

Laisser un commentaire