Bienvenue sur Auto-ies.com

Le son du V6 pour s'endormir!

  • janvier 8, 2019
  • sur Alexandre

Pour les plus vieux d’entre nous c’était, chaque soir, ce bref au revoir télévisuel de l’adjoint du marchand de sable (ce bon gros Nounours!) qui nous envoyait au lit avec la courte phrase ci-dessus. Pour d’autres, il y eût le “Manège Enchanté” avec l’inénarrable chien à l’accent british, Pollux. Désormais il faut compter avec les ingénieurs de Honda pour calmer les pleurs des tout-petits.



Les recherches de l'ingénieur de chez Honda

Honda est un grand motoriste. Tout le monde en convient. De là à risquer de se voir bombardé meilleurs ami des tout petits, il y a quand même un monde. Et pourtant…
Un ingénieur du constructeur nippon vient de découvrir les qualités sonores relaxantes du V6 maison.
En se basant sur une étude scientifique publiée en 2013 au Japon sur les effets apaisants du son sur les nouveaux nés, ce sauveur des parents, il n’y a pas d’autre mot, travaillant pour Honda a décidé de comparer les fréquences émises par les moteurs de la marque à celles de bruits intra-utérins.

 

Le mode opératoire utilisé

En s’appuyant sur le son émis par les 6 cylindres de 37 modèles du musée Honda, cet ingénieur de génie a consciencieusement enregistré les signatures sonores dont il a ensuite comparé les fréquences avec celles entendues dans le ventre d’une future maman. Il s’avère, merveilleuse coïncidence ou miracle de la technologie, que c’est le son du V6 de la NSX de la maison nippone qui s’approche le plus de la bande sonore du ventre maternel, devant l’Integra Type R et la S2000. Une sacré découverte un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la parentalité.

 

Résultat du test

Pour vérifier cette trouvaille, Honda a installé un récepteur dans un jouet premier âge spécialement créé pour l’occasion: une adorable petite voiture rouge, la couleur à laquelle répondent le mieux les tout petits, permettant de jouer à la demande les montées en régime d’un V6. Placé dans l’environnement d’un bébé en pleurs, le son de la NSX a, pour onze bébés sur les douze de cette expérience, calmé l’enfant en moins de deux minutes. Impressionnant et pour le moins inattendu pour beaucoup de monde sauf pour ce chercheur passionné.

 

Est-ce par nostalgie de notre vie intra-utérine que beaucoup d’entre nous restent chancelants au ronronnement d’un 6 ou d’un 8 cylindres ( et que dire d’un V12) ? La question reste posée.
En conclusion, je profite de la période pour vous souhaiter une belle année 2019, pleine de sensations automobiles.

Laisser un commentaire