Bienvenue sur Auto-ies.com

LA CONTRE OFFENSIVE DES ANTI VEHICULES ELECTRIQUES

  • janvier 2, 2019
  • sur Alexandre

Depuis quelques mois un mouvement contre les véhicules électrique a pris naissance aux USA et il semble se propager. Rien de plus normal car chaque révolution automobile a vu s’affronter les pros et les antis.



Etat des lieux

Au pays de l’Oncle Sam où les Pick-Up (gros pollueurs reconnus) sont rois et où les voitures sont plus souvent motorisées par des 6 ou des 8 cylindres, le concept de la voiture électrique séduit surtout les conducteurs des états plus progressistes et beaucoup moins ceux de l’Amérique profonde. Dans cette Amérique conservatrice, la voiture électrique c’est le Diable.
La fin d’un mode de vie où le propriétaire de ces mégas véhicules s’identifie complètement à sa monture. Le Président Trump a d’ailleurs clairement choisi son camp en claironnant haut et fort que la voiture électrique “ne marcherait pas” aux Etats-Unis.

 

Les actions des “antis” s’organisent

D’abord les actions des lobbies du pétrole qui oeuvrent sans relâche pour que disparaissent les aides en faveur de la mobilité électrique. Ensuite des activistes disséminés sur le territoire qui par des actions coup de poing tentent de pourrir la vie des possesseurs de véhicules électriques. Le ton monte de part et d’autre et Elon Musk lui même vient de se manifester officiellement car le risque d’un dérapage est de plus en plus à craindre.

 

Quelques exemples

Le 22 décembre dernier, une militante environnementale s’est faite enfumée dans sa Tesla par des propriétaires de pick-up équipés spécialement pour dégager une épaisse fumée noire à chaque appui sur l’accélérateur de leur monstre. Autre pratique très prisée des réfractaires aux déplacements propres, le blocage des chargeurs Tesla qui commencent à se répandre en grand nombre sur le territoire nord-américain. Les possesseurs de gros engins à moteurs thermiques stationnent intentionnellement devant les emplacements réservés pour empêcher les véhicules électriques d’atteindre les points de recharge qui leur sont réservés.

 

Conclusion

Pour l’instant le phénomène n’est pas encore signalé en France. Mais pour notre pays deux raisons principales à cela. Premièrement le nombre de points de recharge est limité dans l’hexagone et les voitures électriques représentent un pourcentage encore très faible du parc automobile français. Deuxièmement la mentalité et les préoccupations des automobilistes dans notre pays sont très éloignées de ce qui bouleverse l’américain du middle west.

 

Laisser un commentaire