Bienvenue sur Auto-ies.com

FIAT 500 NEW LOOK

  • juillet 1, 2019
  • sur Alexandre

En termes de dimensions, cette 500 conserve les mêmes que l'ancien modèle au niveau de la largeur, de la hauteur et de l'empattement, qui restent respectivement de 1m63, 1m49 et 2m30. Seule la longueur a changé en gagnant 2 cm, pour un total de 3m57. Par ailleurs, le volume du coffre est resté le même, soit 185 l. Côté finitions, la gamme est composée de quatre niveaux Pop, Popstar, Lounge et Club. En termes de moteurs, la 500 restylée est conforme à la norme Euro 6 et proposée avec les blocs essence 1,2 de 69 ch, 0,9 TwinAir 85 ch et 105 ch. Un moteur diesel Eco 1,2 de 69 ch et un bloc turbodiesel 1,3 MultiJet de 95 ch complètent la gamme.



Fiat 500, la même en mieux

Premier constat, même si les évolutions sont visibles, on reconnaît toujours la bouille unique et sympa de la 500. Heureusement, diront les amoureux du pot de yaourt. Les autres reprocheront la frilosité de Fiat mais, pour sa défense, il est difficile de toucher à un modèle qui rencontre encore un beau succès commercial (2014 a été la meilleure année de la 500 seconde génération alors qu’elle a été lancée en 2007). Les modifications portent donc sur l'adoption de boucliers avant et arrière repensés, la mise en place d’une deuxième barre de calandre, de nouveaux projecteurs avec apparition de feux de jour à LED ainsi que de nouveaux feux arrière évidés en leur centre, qui donnent une signature visuelle inédite. Ajoutez à cela des jantes redessinées et vous avez fait le tour.Fiat en a profité toutefois pour développer la personnalisation, qui est l’un des points forts de sa citadine. Au programme, différentes possibilités plus ou moins étendues (lignes de ceinture et montants, soit toit et capot) avec au choix 4 motifs : Lords (motifs écossais), Comics (décoration Pop), Navy et Camouflage. Même tendance dans l’habitacle avec peu de modifications. Pas grand-chose à signaler donc mais la 500 conserve sa planche de bord plaisante à regarder avec un bandeau rappelant la teinte de la carrosserie. La qualité des plastiques n’est pas exceptionnelle mais elle se situe dans la moyenne de la catégorie. La 500 offre un espace aux genoux corrects, mais attention car la garde au toit est insuffisante pour les passagers mesurant plus de 1,75 m.

 

Fiat 500 au volant: pas de changement majeur

Les transformations esthétiques sont légères, celles portant sur les moteurs ou le comportement, sont encore plus discrètes. Pas de nouvelle plateforme ou de nouveaux trains roulants, Fiat a simplement augmenté la taille des disques de freins, remplacé le fournisseur des amortisseurs (il s'agit désormais de Magneti Marelli) et des pneumatiques. On est donc très loin de la révolution. À conduire, très difficile de faire la différence. On sent juste peut-être un léger mieux en termes de confort. Pour le reste, la Fiat 500 demeure la citadine par excellence avec un rayon de braquage réduit très pratique pour les manœuvres de stationnement ou les demi-tours. Toujours aussi pratique dans cet exercice, la Fiat 500 se débrouille correctement en périurbain mais avoue logiquement ses limites sur autoroute.
Les motorisations demeurent inchangées même si elles ont été modernisées afin de répondre aux normes Euro6, ce qui a eu pour conséquence de réduire les rejets de CO2 et la consommation. On trouve donc 3 essence (1.2 69, 0.9 Twinair 85 et 105 ch) et un diesel de 95 ch. La 500 est d’ailleurs l’une des rares citadines à être encore disponible avec un diesel.

 

Fiat 500 l’équipement : plus connecté

Dans le détail, dès l’entrée de gamme, la 500 propose 7 airbags, les vitres avant électriques, la condamnation centralisée, les jantes acier 14 pouces, la direction avec fonction City, le volant cuir avec commandes de l’autoradio et le système Uconnect avec écran 5’’, Bluetooth et différents ports connectiques.
Avec le second niveau, vous accédez à l’air conditionné, au toit panoramique en verre et aux rétroviseurs chromés.
La finition Lounge hérite pour sa part du combiné de bord numérique 7 pouces, des radars de recul, des rétroviseurs extérieurs électriques couleur carrosserie, des projecteurs antibrouillard et des jantes en alliage 15 pouces.
Enfin, le haut de gamme Club reçoit la sellerie cuir Poltrona Frau, le système Uconnect 5 pouces avec navigation, la climatisation automatique, le toit laqué noir et les jantes en alliage 16 pouces.

 

Conclusion

Le constructeur italien, possède avec la 500 une véritable icône automobile à la bouille sympathique. A l’aise en ville et en péri-urbain. Elle a su capter une clientèle essentiellement féminine, mais pas seulement. Elle a certainement devant elle encore de beaux jours …

Laisser un commentaire