Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI TWINGO ZE, La citadine de Renault “s’électrise”!

  • février 11, 2021
  • sur Alexandre

La nouvelle Twingo à batteries démocratise l'accès à la voiture électrique avec un tarif d'accès de 21350€, avant déduction d’un bonus écologique de 6000€. Agile et silencieuse, elle conforte ainsi ses qualités de parfaite citadine. Découvrons-la.

 



A quoi ressemble la ZE? une sœur presque jumelle.

Esthétiquement cette nouvelle Twingo ZE est très proche de sa sœur à moteur thermique: même petite bouille sympathique, même choix pour les personnalisations, mêmes dimensions, même habitabilité et même volume de coffre. On reconnaît surtout cette version électrique à ses décorations de couleur bleu sur la calandre et ses jantes, à sa prise de recharge à la place de la trappe à carburant et à l’absence d’une sortie d’échappement.

 

A bord, l’intérieur est lui aussi identique aux versions thermique mais l'équipement est plus riche avec en série la climatisation automatique, le système multimédia Easy Link avec écran tactile de 7 pouces, Android Auto et Apple CarPlay en finition Zen. L’aide au parking arrière avec caméra de recul, la navigation et les sièges avant chauffants en finition Intens. Les batteries sont installées sous les sièges avant, l'habitabilité est ainsi préservée, heureusement d’ailleurs car la place est limitée à l'arrière. Le coffre, quant à lui, se montre plutôt accueillant pour la catégorie, en offrant de 210 à 980 litres.

 

Contact et c’est parti pour une bonne surprise au volant.

Quelle conduite relaxante que celle d’une voiture électrique! Au volant de cette Twingo ZE tout est zen et aussi un tantinet sportif: absence de bruit et de vibrations (si pénibles dans la version essence), accélérations stratosphériques malgré la puissance modeste du moteur (82 ch) et reprises canons grâce au couple du moteur (160 Nm) disponible instantanément. En ville, le diamètre de braquage réduit (identique aux versions essence) permet de se faufiler très facilement. Tout juste peut-on regretter l’absence d’un bouton “Hold Auto” permettant de relâcher la pédale de frein lorsque le véhicule est à l’arrêt. Mais c’est un détail! La ville est son terrain de prédilection: elle fait demi-tour sur un post-it grâce à son rayon de braquage ultra-court, se faufile facilement grâce à sa taille de guêpe et se manœuvre du bout des doigts avec sa direction hyper light.

 

Dans les virages, le surpoids de 140 kg par rapport à une Twingo thermique ne se fait pas sentir. Grâce à l’implantation de la batterie (de 22 kWh) sous le plancher, la voiture fait preuve d’un réel équilibre et s’avère plaisante à conduire. En plus de l’habituelle position “D”, la Twingo ZE dispose d’un mode B (Brake) pour amplifier la récupération de l’énergie au freinage.

 

Trois niveaux de force sont disponibles, sachant que le dernier niveau le 3, permet réellement de freiner suffisamment le véhicule en levant le pied pour éviter de solliciter les freins. Cette manœuvre permet également d’économiser la batterie dont l’autonomie de 190 km, annoncée par Renault, est vraiment très optimiste.

 

En tout cas, la petite Renault n’est pas à la peine sur la route en dépit de sa puissance modeste. Jusqu’à 110 km/h, les accélérations font plaisir. C’est moins enjoué ensuite, mais la Twingo ZE arrive sans faiblir jusqu’à sa vitesse maxi de 135 km/h. Mais pour les longues escapades, il vaut mieux choisir la Renault ZOÉ qui offre une autonomie réelle de 300 km.

 

Intéressé(e) par une voiture hybride ? Retrouvez tous les véhicules hybrides

 

Bon à savoir:

Pour alléger le stress du conducteur du fait de son autonomie limitée, la Twingo ZE s’équipe du système Easy Connect qui localise les bornes de recharge à proximité et indique leur disponibilité. Le GPS mène ensuite vers la borne sélectionnée… où il faudra attendre un temps plus ou moins long selon la puissance de la borne. Easy Connect se double de l’application My Renault sur smartphone qui contrôle la recharge et programme la température souhaitée de l’habitacle à l’heure du départ. Une fonction qui permet d’actionner la ventilation de la voiture avec l’énergie du réseau électrique et donc de ne pas tirer sur la batterie dès le démarrage.

 

Conclusion.

La Renault Twingo retrouve du peps dans cette version électrique. Agréable à conduire, performante, abordable et disposant d’une autonomie suffisante pour une utilisation urbaine, la Twingo ZE a tous les arguments pour devenir la nouvelle référence des puces de ville. Mais attention la concurrence, y compris en interne, fourbit ses armes notamment avec l’arrivée de la Dacia Spring électrique annoncée pour ce printemps à un tarif canon…