Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI DE LA NOUVELLE CITROËN ë-C4

  • mars 29, 2021
  • sur Alexandre

Avec sa nouvelle C4, Citroën mélange les genres. Un zeste de SUV, une pincée de coupé, et le décor est planté. En plus, la marque double la mise puisque cette version électrique, baptisée ë-C4, est lancée au même moment que la C4 thermique. La marque au chevron, décidément, frappe fort pour son retour sur le segment des compactes.

 



Le design spécifique de la ë-C4. Peu différent des autres C4 de la gamme.

Aujourd'hui, le style est le premier critère d'achat. Citroën a donc décidé de particulièrement soigner sa copie pour le dessin de sa C4. On remarque tout de suite l’inspiration SUV au vu des larges protections en plastique sur les passages de roues, des épaulements marqués et de sa garde au sol relevée de 15,6 cm. Sa ligne de toit fuyante s’inspire, elle, de l’univers des coupés. Et la poupe copie largement les dernières productions asiatiques.

 

La trappe de recharge sur l’aile arrière gauche et le badge ë-C4 au niveau du coffre sont les seuls signes distinctifs de ce modèle. Tout le reste est identique à la C4 thermique, c'est-à-dire les feux en forme de V, les airbumps, le profil de coupé et la partie arrière incroyablement décoiffante.

 

A bord de la ë-C4. Simplicité.

Tout est clair et simple: le dessin de la planche de bord, la lisibilité des écrans et l'ergonomie des commandes. Les aménagements sont astucieux : le rangement en bas de la console, sous les deux prises USB, dissimule un petit logement “secret” très pratique et la boîte à gants est surmontée d'un tiroir et d'un support pour tablette au format iPad.

 

Intéressé(e) par une voiture hybride ? Retrouvez tous les véhicules hybrides

On retrouve la présentation des autres versions. L’habitacle est très (trop?) sobre. Les matériaux sont valorisants et le contenu technologique très actuel. Au volant, on retrouve ainsi une toute petite (5 pouces) instrumentation numérique couplée à un affichage tête haute et sur le côté un écran tactile de 10’’. Le système est rapide et il est compatible Android et Carplay. De plus, il dispose d’une interface spécifique à cette version 100% électrique avec notamment le suivi des flux d’énergie, la consommation, programmation de la charge. A remarquer, les commandes physiques pour le chauffage et la ventilation sont conservées. Un chauffage alimenté par une pompe à chaleur est livré de série et judicieusement pensé, pour ne pas pénaliser l’autonomie. L'ë-C4 propose un habitacle spacieux avec 4,36 m de long et 1,80 m de large. Les grands ne sont pas gênés pour installer leurs jambes. Cette Citroën accueille une famille sans soucis, notamment avec son coffre de 380 litres.

 

Au volant de la Citroën ë-C4. Tout doux.

Au volant de la Citroën ë-C4 tout est douceur. La direction très légère se conduit du bout des doigts mais manque de retour d’informations et de réactivité. Les suspensions à butée progressive très souples absorbent les chocs à faible allure mais ont quelques difficultés à contenir le roulis en virage et le tangage au freinage. La voiture flotte quelque peu et se montre pataude en virage serré. La position de conduite est légèrement surélevée par rapport à une berline classique et offre un champ de vision large et rassurant.

 

De plus, les sièges moelleux et larges renforcent l’impression de confort. Plus agréable en ville que sur petite route tortueuse, la Citroën ë-C4 apparaît cependant assez encombrante à garer en raison de sa largeur conséquente. C’est donc sur grande route que cette Citroën électrique s’apprécie le plus. Reste que l’autonomie fond comme neige au soleil dès que l’on dépasse les 90 km/h. Sur autoroute, la consommation peut dépasser les 20 kWh/100 km ce qui autorise environ 230 km de rayon d’action. En évoluant sagement en ville en mode Eco, il est toutefois possible d’osciller autour de 16 kWh/100 km et d’atteindre 280 km. Autre petit bémol, la vitesse de pointe plafonne à 150 km/h, il faut l’avoir à l’esprit au moment d’un dépassement sur autoroute.

 

En savoir plus.

De série, la ë-C4 est fournie avec un chargeur de 7,4 kW adapté à une wallbox. Il permet une charge complète en 7h30. En option (350 €), il est possible d’acheter un chargeur de 11 kW pour recharger en 5h00 (à condition d’avoir une prise en triphasée). Enfin, via sa prise combo il est possible de récupérer 80 % en 30 minutes. En bonus, Citroën propose une application « Charge My Car» qui donne accès à plus de 170 000 bornes en Europe, les localise et permet de payer votre recharge automatiquement en étant débité chaque fin de mois. Ce service est facturé 36 € par an (hors frais de recharge) mais la première année est offerte par le constructeur à ses clients.

 

Conclusion.

La nouvelle ë-C4 est la première compacte tout électrique de Citroën. Originale, elle soigne son conducteur et ses passagers grâce à un niveau de confort et de technologies très convaincant. Mais cette surprenante compacte aux chevrons manque de dynamisme sur route et se révèle un peu encombrante en ville.