Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI DACIA DUSTER 2

  • octobre 14, 2019
  • sur Alexandre

Le DACIA Duster reste, depuis sa sortie il y a 9 ans, le seul SUV low cost du marché. L’arrivée l’an dernier du Duster 2 lui redonne du peps en apportant un certain nombre d’améliorations.



Petit tour de ce nouveau venu

Plus réussi esthétiquement, ce Duster de deuxième génération reprend l’allure de baroudeur du premier qui a fait son succès. C’est à l’intérieur que les nouveautés se bousculent: direction électrique pour plus de douceur, meilleure insonorisation et position de conduite revue. C’est d’ailleurs en entrant à bord du Duster que le changement saute aux yeux avec un mobilier au dessin plus moderne et des équipements que le premier modèle n’avait pas eu : carte mains libres, climatisation automatique, avertisseur d’angle mort, allumage automatique des phares et système de stationnement à quatre caméras. Mais ces équipements sont majoritairement en option ou disponible sur la version haut de gamme Prestige.

 

Le nouveau Duster a donc reçu un soin particulier dans l'habitacle. A commencer par le dessin de la planche de bord, plus moderne et avec une qualité perçue supérieure, l'intérieur du Duster tranche avec celui de l'ancien. Le nouveau volant désormais réglable en hauteur et profondeur, les comptes-tours redessinés, l'écran (navigation en option) ou encore les commandes de climatisation digitales confirment les progrès du Duster.

 

En revanche fidèle à son image low cost, l’intérieur reste tristounet et conserve des plastiques durs et vraiment bas de gamme. Certainement pour préserver des tarifs attractifs. Mais certains ajustages du mobilier laissent réellement à désirer.

 

Dacia Duster 2 de nouvelles motorisations

Les moteurs du Duster ont tous évolué, un an après la sortie du modèle, pour répondre aux nouvelles normes antipollution. En diesel, les moteurs 1.5 dCi 90 et 1.5 dCi 110 ont été remplacés par les 1.5 Blue dCi 95 et 1.5 Blue dCi 115 avec système SCR et AdBlue. En essence, le Duster profite de la nouvelle génération du moteur à essence de chez Renault : le 1.3 TCe décliné en 130 et 150 ch avec filtre à particules. Ce bloc peut être associé à la transmission 4x2 et 4x4.

 

Toutes les versions essence sont soumises au malus écologique. A noter qu’il n’est plus possible en 2019 de disposer de l’excellente boîte automatique EDC qui équipait jusque là le DCI 110, le Duster doit désormais se contenter de boîtes manuelles.

 

Et sur la route

La suspension se révèle confortable sur route et efficace en tout chemin. La conduite est agréable grâce à la nouvelle direction plus douce. L’insonorisation s’est grandement améliorée. Par contre, sur un long parcours le confort des sièges laisse à désirer et la banquette arrière est trop verticale. Meilleur confort auditif donc mais également comportement routier en progrès.

 

Les voies ont été élargies, le Duster se montre plus stable en courbe. Son poids contenu et sa nouvelle direction plus légère et précise lui permettent d'être à l'aise même sur les parcours les plus tortueux. Mais ses mouvements de caisse parfois brutaux en appui rappellent que, aussi récent soit-il, le Duster repose toujours sur la vieille plateforme de la première génération et quelques éléments comme les freins à tambour à l'arrière montrent bien qu’il s’agit d’un véhicule low cost.

 

Le Dacia Duster 2 en quelques chiffres

Le Dacia Duster deuxième du nom n'a pas sensiblement grossi du fait de sa plateforme identique, à empattement de 2,67 mètres. La longueur augmente cependant au niveau du porte-à-faux avant, passant à 4,34 mètres. La largeur et la hauteur sont très légèrement réduites et sont ainsi respectivement de 1,80 et 1,69 mètre, avec une garde au sol de 21 cm. Le poids du SUV baisse malgré l'équipement plus riche, bien que le modèle d'accès démarre à 1 165 kg, le plus lourd pointant, lui, à 1 320 kg.

 

Point très positif, le diamètre de braquage de 10,1 mètres a été préservé, un plus pour les manœuvres de stationnement. Dans l'habitacle, la largeur aux coudes est de 1,40 mètre pour offrir un espace convenable à cinq occupants, et la garde au toit de 90 cm est suffisante pour les grands gabarits. Le coffre n'a pas grandi, la capacité minimale de 475 litres se réduit même à 443 litres sur les modèles 4x4. Enfin, le volume peut atteindre 1 636 litres avec la banquette arrière rabattue.

 

Conclusion

Alors que le Duster 2 rencontre le même succès que son prédécesseur, la concurrence ne semble toujours pas réagir, préférant laisser ce créneau à Renault et sa filiale roumaine qui n’en demandaient pas tant. La prise de risque du constructeur en 2011 avec la sortie du premier SUV low cost, s’est donc avérée payante.

Laisser un commentaire