Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI AUDI Q8 Un SUV en habit de Coupé !

  • août 10, 2020
  • sur Alexandre

Le vieil adage “acheter c’est choisir mais choisir c’est renoncer” serait-il obsolète ? Bénéficier du confort et du luxe d’une berline coupé tout en gardant le caractère pratique d’un format SUV, c’est possible… selon Audi.



AUDI Q8. Coup de baguette magique sur l’A8.

Ne vous fiez pas à l’appellation Q8, ce dernier est plus petit que le Q7 dont il partage la base. Avec une longueur de 4,99 mètres, une largeur de 2 mètres et une hauteur de 1,71 mètre, ce Q8 est 6 centimètres plus court, 3 centimètres plus large et 3 centimètres plus bas que le Q7. Néanmoins, ce Q8 est un SUV dont, au volant il faut appréhender les dimensions. Même si, il y a toujours un arsenal d'aides à la conduite, de caméras et de capteurs prêts à vous assister.

 

Audi reprend l’empattement de sa berline A8, il rogne sur les portes-à-faux, abaisse le toit et élargit la ceinture de caisse. Voilà le tour est (presque) joué. Du coup en moins de 5 mètres, le Q8 offre plus de place à l’arrière que l’A8. Une vraie limousine…

 

En fait, ce Q8 ne ressemble à aucune autre Audi puisqu’ici la firme d’Ingolstadt s’attaque grâce à lui au segment des SUV coupé déjà très en vogue auprès de ses concurrents d’outre-Rhin, Mercedes et BMW. Le Q8 inaugure au passage les derniers codes stylistiques adoptés par la marque. Ainsi on peut remarquer une calandre encore plus imposante à l’avant, une signature lumineuse complètement repensée, ainsi qu’une bande LED traversant toute la largeur du SUV à l’arrière.

 

AUDI Q8. Allez on monte à bord !

A l'intérieur, tout semble très classique (façon Audi), et le tableau de bord rappelle clairement les modèles des berlines haut de gamme de la marque. Le Q8 profite des avancées technologiques pour l'utilisation du tableau de bord. En effet, dans cet intérieur ultra moderne et numérique, le Q8 dispose d'un poste de pilotage high-tech avec pas moins de deux écrans tactiles (8,6 pouces et 10 pouces) utiles aux fonctionnalités de confort et d'infos divertissements. Sans oublier le Virtual cockpit (écran numérique) dont l'agrément facilite la conduite. Bref on se sent bien dans cet univers dont la qualité perçue, la finition et l'agrément restent une référence.

 

L'espace disponible est étonnamment vaste. En raison de la ligne de toit inclinée, ce Q8 ne peut pas disposer de sept places, mais la banquette arrière est assez spacieuse pour presque tous les passagers. Le coffre, d'une capacité de 605 litres, est lui aussi suffisamment grand.

 

Bien sûr l’engin est équipé d’Apple CarPlay et Android Auto, qui dispensent et surtout dissuadent d'utiliser votre téléphone au volant. Lorsque vous arrivez dans la voiture, vous branchez votre iPhone (ou une autre marque) comme vous le feriez dans n’importe quelle voiture pour le charger et vous le posez dans un coin. A ce moment là vous retrouvez à peu de choses près l’écran de votre iPhone déporté sur le grand écran de 10,1 pouces, cela vous permet: d’avoir Waze en plein écran avec une lecture plus confortable que sur l’écran de votre smartphone. De bénéficier de Spotify avec une navigation plus adaptée à la conduite.De la lecture à la voix des SMS reçus pendant que vous conduisez (avec la possibilité de répondre en vocal). Côté ambiance à bord, les finitions sont vraiment au dessus du panier, tout est ajusté au millimètre, et avoir des écrans partout offre un intérieur très épuré. Une fois la nuit tombée, il est possible de personnaliser l’éclairage de l’intérieur parmi un grand choix d’ambiance. La voiture est équipé de vitres double-vitrage, ce qui est parfait pour affaiblir les bruits extérieurs. L’affichage tête haute comporte toutes les informations utiles pour ne pas quitter la route des yeux.

 

Audi Q8. Et sur la route ?

Sur la route, le Q8 dispose d'une pléthore d'équipements performants pour rendre la conduite agréable, confortable et sécurisante. En plus de sa suspension pilotée, (dotée de plusieurs réglages d'amortissement, le Q8 est doté en option d'une nouvelle suspension pneumatique « sport ». Elle offre jusqu'à 9 cm de débattement. Du coup, la garde au sol grimpe à 25,4 cm, de quoi ravir les fans de hors piste. Autre avantage, la transmission Quattro mécanique Torsen dont la répartition normale est de 60% à l'arrière et 40% à l'avant peut varier, si besoin, en donnant jusqu'à 85% du couple sur les roues arrière et à l’inverse jusqu’à 70% sur les roues avant. Un gage de motricité parfaite quelle que soit l’adhérence du revêtement. Enfin, le Q8 gagne un peu plus d’agilité (bienvenue) avec ses deux roues arrière directrice qui oscillent jusqu'à 5° de manière antagoniste à faible allure, et dans un sens identique plus rapidement. Mécanisme un peu complexe à comprendre sur le coup, mais efficace !

 

Conclusion

Le nouvel Audi Q8, comme tout haut de gamme qui se respecte chez Audi, impose le respect en terme de qualité de fabrication. A son sujet, les superlatifs abondent: confort de roulement de limousine, technologie de pointe, etc…