Bienvenue sur Auto-ies.com

DACIA SANDERO 2019

  • novembre 4, 2019
  • sur Alexandre

La citadine Dacia Sandero est conçue sur la base de la Logan 2 dont elle reprend la majorité des éléments, ce qui en fait une voiture robuste et fiable tout en permettant au constructeur d'afficher un prix d'appel attractif.



Dacia Sandero, un vrai succès

Commercialisée pour la première fois en 2008, elle a subi un restylage en 2012. Cette année, 5 motorisations sont disponibles : 2 essence (1.2 16V 75 et 0.9 TCe 90), 2 diesels (1.5 dCi 75 et 90) et 1 hybride essence/GPL (1.2 16V).
Très attractive avec son châssis surélevé et ses protections spécifiques, la version Stepway au look de petit SUV constitue la majorité des ventes de la Sandero.

 

Vue de l’extérieur

Dacia est la marque low-cost du groupe Renault. Pour la Sandero, pas de choix entre plusieurs types de carrosseries : c’est 5 portes ou … 5 portes, et rien d’autre. Mais cette carrosserie se décline tout de même en deux finitions : Sandero Classique ou Sandero Stepway au look plus « baroudeur », avec rails de toit et protections en plastique des pare-chocs et passages de roues, garde au sol réhaussée et jantes alliage 16 pouces. La Sandero classique mesure 4,07 mètres de long et la variante Stepway 4,09 mètres. Cette différence est due aux pare-chocs différents. Mais les deux versions affichent les mêmes côtes d’habitabilité et le même coffre. Il affiche une contenance de 320 litres banquette en place et de 1.200 litres, lorsque cette dernière est rabattue.

 

Son équipement

Une voiture low-cost reçoit forcément … un équipement low-cost. La finition de base de la Sandero n’est disponible qu’avec le moteur atmosphérique de 75 ch. Mais à ce tarif, on a droit seulement à une automobile basique, dont les pare-chocs ne sont même pas de la couleur de la carrosserie et des rétroviseurs extérieurs qui se règlent à manuellement.
Un cran au-dessus, on trouve l’exécution “Ambiance”, qui est disponible avec tous les moteurs à essence .

 

En diesel, seule la version 75 ch est disponible avec ce niveau de finition. Cette version reçoit quelques équipements supplémentaires, comme le verrouillage central des portes, les vitres avant électriques et la radio dotée d’une prise USB, ainsi que de la connexion Bluetooth.

 

L’équipement devient plus riche sur la variante “Lauréate” . Celle-ci gagne des rétroviseurs électriques, un volant réglable en hauteur, des feux antibrouillard à l’avant. elle offre aussi quelques suppléments intéressants et abordables en option.

 

Les versions Stepway et Stepway Plus se distinguent par leur look plus “bodybuildé”. Ces Sandero « baroudeuses » ne sont proposées qu’avec les moteurs haut de gamme, à savoir les TCe 90 et dCi 95, offrant globalement le même équipement que la finition Ambiance. La Stepway Plus est la version la plus luxueuse de la gamme Sandero : elle reçoit un régulateur de vitesse, des vitres arrière électriques, une climatisation, un GPS et des capteurs de parking arrière. Mais ce sont là des équipements qu’il est possible d’obtenir en option sur la version Lauréate tout en restant sous le tarif de base de la Stepway Plus.

 

Sur la route

Proposer un véhicule low-cost, c’est forcément rogner sur certains points, comme des matériaux de meilleure qualité ou des technologies dernier cri. Pour autant, les voitures à bas coût n’ont rien d’indigeste une fois sur la route. Bien sûr, l’insonorisation est souvent légère et le châssis basique n’offre jamais le grand frisson. Pour autant, la Sandero Stepway rassure en toutes circonstances et ne procure pas de sentiment d’insécurité. Ses réactions sont toujours saines.

 

En revanche pour le raffinement… on repassera. Ceci dit, la Sandero pêche cruellement par sa direction de gros SUV, sa commande de boîte désagréable et les à-coups du petit 0.9 TCe de 90 ch à chaque ré-accélération. Côté confort également, la franco roumaine est un rien “noyaux de pèche”. Mais une fois sur la route, elle reprend des couleurs avec une meilleure consistance de la direction sur les grands axes et surtout un moteur offrant vraiment de l’allant.

 

“On the road”, la Dacia Sandero est performante et sobre. Elle est aussi bien adaptée pour transporter une petite famille. Dans un segment où la chasse au coût est primordiale, sa gamme à l’équipement plus restreint et l’absence de certains raffinements permettent réellement de viser un prix plancher.

 

Conclusion

Une fois de plus en terme d’achat, c’est vous client qui êtes le maître du jeu. Vos attentes, votre budget feront la décision…
Bonne route !

Laisser un commentaire