Bienvenue sur Auto-ies.com

CONNAISSEZ-VOUS LE BUGGY, CE REJETON TURBULENT DE LA SAGE COCCINELLE ?

  • décembre 13, 2018
  • sur Alexandre

C’est un surfeur californien Bruce Meyers qui dès 1964 invente cette curieuse automobile.
A la recherche d’un véhicule pratique pour se déplacer avec sa planche de surf, de plages en plages en passant par les dunes, il met au point cet étrange véhicule novateur, léger et économique à fabriquer.



Buggy, En savoir plus sur ce concept génial.

L’habitacle est ouvert à tous les vents. Pas de portières, mais un arceau de sécurité (roll bar). La coque en polyester est totalement à l'abri de la corrosion saline et la légèreté de l'engin (pourtant à deux roues motrices seulement) lui assure de réelles aptitudes en tout terrain. L’auto est basée sur des trains roulants et une mécanique de Volkswagen Coccinelle. Une voiture qui circule en grand nombre à cette époque aux USA. Il est donc facile à son inventeur de commercialiser ensuite un kit, charge à l’acheteur de se trouver une VW Coccinelle d’occasion à “désosser” et d’assembler le tout.

 

Le succès est au rendez-vous et suscite de nombreuses imitations plus ou moins réussies.

Les années passant, le concept de base reste mais ce sont les puissances des motorisations qui explosent. Les moteurs à plat des Coccinelle sont gonflés jusqu’à atteindre leurs limites extrêmes. Viennent ensuite les motorisations de chez Porsche. Puis comme le phénomène reste très américains ce sont les banques d’organes de motoristes ayant développé des moteurs boxer qui servent à propulser la bête de plus en plus fort. Citons notamment le 6 cylindres à plat emprunté à la Chevrolet Corvair. C’est d’ailleurs un Buggy de ce type qui s’illustre à l’écran dans le film l’Affaire Thomas Crown avec Steve McQueen à son volant.

 

Et en France ?

Le Buggy va y arriver en même temps que … les pavés de Mai 1968. Mais dans notre pays le principal frein à son développement est le manque de VW Coccinelle dans le parc automobile français. Ce manque de “matière première” oblige les petits constructeurs de ce type d’engin à se tourner vers des bases mécaniques moins adaptées telles que celles des Renault Dauphine ou Renault 8. Finalement le Buggy ne parvient pas à trouver son public en France. La mode de cette voiture ludique cesse plus vite chez nous qu’Outre Atlantique et les règles d’homologation deviennent de plus en plus drastiques.

Mais tout pourrait recommencer demain !

Selon l’hebdomadaire britannique Autocar, Volkswagen s’apprêterait à lancer un Buggy électrique. Le petit 4 roues conserverait les caractéristiques de l’enfant de Bruce Meyers né voilà plus de 50 ans: une carrosserie complètement découverte, un pare-brise simple, des grosses roues et des barres de protection du genre costaud. La motorisation électrique et la plateforme serait la même que pour les 2 autres futurs modèles revival de la marque, le Combi et la Cox.

Volkswagen Buggy électrique

Volkswagen Buggy électrique

Alors avis aux amateurs des sixties, les prochains mois automobiles pourraient bien être l’occasion d’un joli “retour vers le futur” offert par le constructeur allemand aux conducteurs mondiaux.

Laisser un commentaire