Bienvenue sur Auto-ies.com

COMPARATIF CITROËN C3 AIRCROSS - HYUNDAI KONA

  • janvier 11, 2021
  • sur Alexandre

Les “petits” SUV urbains ont la cote. De fait, une vingtaine de marques automobile se disputent âprement ce segment. Après le match Renault Captur et Peugeot 2008, partons à la rencontre du Citroën C3 Aircross et du Hyundai Kona.

 



A la découverte du coréen.

Après le Santa Fé et le Tucson, fidèle à son habitude, Hyundai a baptisé son SUV urbain d’un patronyme américain: Kona, le nom d’une île de l'archipel d'Hawaï. Ce n'est pas par hasard car les USA sont l'un des plus gros marchés de ce constructeur.

 

Sur quoi peut-il s’appuyer pour se différencier ? d’abord le look. Ce SUV est certainement le seul à pouvoir rivaliser sur cet item avec le C3 Aircross. La face avant avec l'éclairage sur deux étages le fait se distinguer d’emblée. De plus, ses formes généreusement galbées sont renforcées par de volumineuses protections plastiques. Une bonne recette qui mixe les genres, par exemple le montant arrière en forme d'aileron de requin et les feux avant à LED copiés sur ceux des Jeep Cherokee. Le Kona n'est, en tout cas, pas le plus compact des SUV urbains puisqu'il mesure 4,17 mètres de long et surtout 1,80 mètre de large. Autre particularité, il est l’un des seuls de son segment à proposer des motorisations puissantes et une vraie transmission intégrale.

 

Au tour du représentant tricolore maintenant.

Le C3 Aircross repose sur la plateforme du Peugeot 2008 et (accessoirement) de l’Opel Crossland X. Le français est fabriqué en Espagne (Saragosse) dans l’usine d’Opel, désormais membre du groupe PSA. Du haut de ses 1,76 m pour 4,15 m de long et 1,76 m de large, il se positionne parmi les plus grands de son segment. Pour attirer le chaland qui désormais n’a que l’embarras du choix, Citroën joue sur les thèmes qu’il maîtrise parfaitement: le design et le confort. Le look du C3 Aircross est pétillant, jovial et tout en rondeurs, un original dans sa catégorie.Sa filiation avec la C3 dont il dérive se traduit par des feux à double étage, une fine calandre chromée et des lignes rebondies. La partie crossover est assurée par les éléments stylistiques comme une garde au sol surélevée, des sabots avant et arrière, de grandes roues et des élargisseurs d’ailes en plastique brut. Bien dans l'air du temps, il offre aussi et surtout un vaste programme de personnalisation avec pas moins de 90 combinaisons de couleur à l'extérieur et 5 ambiances intérieures.

 

Petite revue de détail intérieur de nos deux compétiteurs.

Dans l'habitacle du français, on retrouve une atmosphère ludique à l’image de la planche de bord bicolore agrémentée d’aérateurs aux formes amusantes. Les sièges sont larges et moelleux, les commandes bien pensées et intuitives, et les rangements sont multiples. Par exemple, un logement pour smartphone est disponible au pied de la console, les bacs de portière sont larges et vastes, et la boîte à gant est réfrigérée. Le C3 Aircross coche toutes les bonnes cases pour rendre la vie facile et confortable.
Pour le Kona, la présentation intérieure tranche nettement avec son design extérieur osé et novateur. La planche de bord est tout ce qu'il y a de plus classique pour les clients de la marque (et les autres), et les seuls inserts de couleurs qui font partie du tout petit programme de personnalisation ne suffisent pas à donner un brin de folie à cette ambiance très (trop ?) sérieuse. Heureusement, l'ergonomie est excellente et le système multimédia très réactif et facile. En plus, Apple Carplay et Android Auto sont disponibles dès le premier niveau. Le Kona déçoit aussi pour son habitabilité car le tunnel de transmission pour le passage de l'arbre sur la version 4x4 prend de la place et le volume de coffre est seulement de 361 litres, quand celui du C3 offre 410 litres.

 

Et sur la route ?

Si l’on prend pour référence la motorisation la plus vendue, le 3 cylindres essence suralimenté par un turbo, les ressentis sont les suivants: sous le capot du C3 Aircross, le Puretech de 110 ch donne sa pleine mesure en conduite à mi-régime. Il est élastique, peu bruyant et a du répondant. Son appétit est relativement mesuré pour la catégorie avec une moyenne de 6,5 l/100 km.

 

Le petit moteur du Kona, le 1.0 T-GDi présente un caractère plus combatif. Il développe 120 ch et se révèle plus réactif aux sollicitations. Mais en contrepartie, il est aussi plus bruyant et plus gourmand avec une moyenne de 6,8 l/100 Km.

 

De façon générale, les prestations sont assez proches côté motorisation. A l’inverse du comportement sur la route, où les différences sont vraiment nettes. Le C3 Aircross se détache en proposant le meilleur compromis. Il est beaucoup mieux amorti que le Kona sans pour autant sombrer dans la mollesse. Les trajectoires sont précises, la tenue de caisse rigoureuse et le confort un cran au-dessus. Le calibrage des suspensions se traduit par une vraie réaction sèche à chaque aspérité. Le Kona reste toutefois scotché à l’asphalte mais sa direction très artificielle n’aide pas à bien ressentir l’auto. Au registre des points forts, le Kona fait profiter le conducteur d’une position de conduite plus basse qu’à bord du C3 Aircross (mais tout dépend des habitudes de chacun) et d’un levier de vitesses plus facile à manier.

 

Malgré sa garde au sol surélevée de 20 mm, le C3 Aircross offre un excellent maintien de caisse sans pour autant rendre l’amortissement ferme. Car le confort, c’est l’adn de Citroën qui prouve une fois de plus son savoir-faire en la matière. Ce C3 Aircross filtre et amortit avec classe, grâce à des amortisseurs à butées hydrauliques développés par la marque, dans le cadre du programme « Citroën Advanced Comfort ».

 

Les suspensions, les sièges larges et moelleux et l’isolation de qualité placent le SUV français parmi les plus confortables de sa catégorie mais aussi l’un des plus homogènes sur la route. Enfin, les citadins apprécieront sa belle agilité et son excellente visibilité périphérique.

 

Conclusion.

Malgré une belle énergie et un physique original, le Hyundai Kona est en retrait par rapport au Citroën C3 Aircross. Le SUV tricolore présente un physique tout aussi original, mais maîtrise son sujet dans l’habitacle où il domine par sa présentation, son espace à vivre et sa modularité. Au volant, le français s’illustre par son excellent compromis confort/dynamisme. Enfin, il en remet une couche au niveau budget. Il est moins cher, et (presque) aussi bien équipé. Look séduisant, modularité plus poussée et confort sont au rendez-vous, le nouveau Citroën C3 Aircross répond à toutes les exigences d'une clientèle urbaine et familiale. Mais si vous préférez un peu d’exotisme et un véhicule moins courant que celui de votre voisin, le Kona est pour vous.