Bienvenue sur Auto-ies.com

2022: OBLIGATION DE NOUVEAUX EQUIPEMENTS DE SECURITE

  • mai 20, 2019
  • sur Alexandre

2022, ce futur millésime sonne joliment. Néanmoins, il risque de rester dans la mémoire des automobilistes européens non seulement comme une grande date de nouveau progrès pour la sécurité mais aussi (et surtout?) comme un mauvais souvenir pour leur portefeuille.



Que va-t-il se passer en 2022 pour votre voiture?

Les institutions de l’Union européenne sont parvenues à un accord politique provisoire concernant la révision du règlement sur la sécurité générale des véhicules à moteur. Cet accord impose à partir de mai 2022 de nouveaux équipements de sécurité sur les automobiles.
Objectif de ces nouveaux équipements : faire baisser le nombre de morts et de blessés sur les routes. En généralisant certaines technologies, les autorités espèrent d’ailleurs réduire les erreurs humaines, responsables de 90 % des accidents qui surviennent en Europe, selon la Commission. De nouvelles règles ont été approuvées par les députés européens le 16 avril 2019. Ainsi, quinze nouveaux systèmes de sécurité vont être obligatoires à partir de mai 2022 pour les nouveaux modèles, et en mai 2024 pour les modèles déjà existants.
« Cette législation va permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir. Notre priorité a toujours été la sécurité des usagers de la route, notamment des plus vulnérables » a déclaré la rapporteure du Parlement Européen, Róza Thun . Premier objectif, les cyclistes et les piétons devraient être mieux protégés par ces décisions.

 

Quels sont les nouveaux équipements imposés ?

-Système d’adaptation intelligent de la vitesse prévenant le conducteur des excès de vitesse
-Avertisseur de somnolence et de perte d’attention du conducteur
-Reconnaissance avancée de distraction du conducteur
-Signal de freinage d’urgence sous forme de signal lumineux pour indiquer aux usagers derrière le véhicule que le conducteur freine brusquement
-Détection en marche arrière avec une caméra pour éviter les collisions avec les personnes et les objets situés derrière le véhicule
-Système de surveillance de la pression des pneus avertissant le conducteur en cas de perte de pression
-Facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage
-Système d’urgence de maintien de la trajectoire
-Enregistreur de données d’événements (« boîte noire »)

 

Que penser de ces nouveaux équipements obligatoires ?

L’arrivée d’une “boîte noire” dans les automobiles devrait susciter des réactions concernant l’utilisation des données et de la vie privée. Cependant, les informations que cette « boîte noire » pourrait contenir (vitesse, accélération, port de la ceinture…) devrait permettre d’élucider certains accidents. Quant au système d’adaptation intelligent de la vitesse (basé sur les cartes et les panneaux de signalisation lorsque la vitesse autorisée sera dépassée), l’Union européenne estime qu’il pourrait réduire le nombre de décès sur les routes de 20 %. Par ailleurs, le freinage d’urgence automatique sera lui aussi obligatoire, mais il se généralise déjà. En effet, il est indispensable afin d’obtenir les cinq étoiles au crash test EuroNCAP. D’ailleurs même les citadines en sont déjà équipées. La présence de ces nouveaux systèmes améliorera la sécurité mais ceux-ci devront être pertinents et performants. Le paramétrage de certaines aides à la conduite est encore aujourd'hui perfectible. Mais une information est à garder en tête: en 2018, quelques 25 100 personnes ont perdu la vie lors d'accidents de la route dans l'UE et environ 135 000 ont été gravement blessées, selon les chiffres publiés par la Commission européenne.

 

Il reste un point non négligeable à éclaircir: Quel sera le surcoût pour les acheteurs de ses “options” obligatoires. That’s the question !!!

Laisser un commentaire