Bienvenue sur Auto-ies.com

VOTRE SAGA YOUNGTIMER : RENAULT AVANTIME (2001-2003): AVANT L’HEURE, C’EST PAS L’HEURE !

  • avril 19, 2021
  • sur Alexandre

Ses deux parents MATRA et RENAULT le présentent à son lancement en 2001 comme un "coupé-space" selon l’appellation inventée par le marketing maison. C’est donc un hybride de coupé et de monospace qui est lancé à l'assaut du marché.

 



Assemblé dans l’usine MATRA de Romorantin c’est un véhicule qui se veut élitiste et innovant en se positionnant en haut de gamme chez Renault.

Malheureusement la clientèle visée est très conservatrice. Adepte de grosses berlines, le plus souvent à coffre, elle voit débarquer un véhicule trois portes à hayon, haut sur pattes et affublé d’un air de famille prononcé avec l’Espace (dont il est d’ailleurs dérivé).
De quoi déstabiliser l’acheteur potentiel.

 

Renault Avantime. Une belle gueule mais un peu trop cheap.

L'Avantime ne manque pas de charme et d’originalité. Il dispose d’un dessin agréable et d’une carrosserie bi-tons en matériau composite du plus bel effet. De belles surfaces vitrées et un grand toit panoramique ouvrant donnent une luminosité exceptionnelle à l’habitacle. Les portières dépourvues de montants supérieurs et sans pied-milieu offrent aux occupants l’impression de voyager dans un cabriolet lorsque les vitres sont baissées. En option, de belles selleries en cuir sont proposées pour renforcer l’image élitiste du nouveau venu.

 

Intéressé(e) par une voiture Renault ? Retrouvez tous les véhicules Renault

 

Malgré cela, pour un véhicule qui se la joue haut de gamme, il reste trop Renault avec une profusion de plastiques basiques et de pièces de mobilier de grande série. En plus, la modularité est quasi absente et les rangements symboliques.

 

L'Avantime sur la route. Un confort de roi.

La conduite n’a rien d’époustouflant. Ce coupé-space se déplace comme une voiture des plus classiques. Côté confort, la suspension confirme la sensation de bateau (et le mal de mer qui s'ensuit le confirme). En ville, il est amusant de voir à quel point le Renault Avantime attire l’œil, surtout une fois le mode Grand Air activé (c'est-à-dire avec toutes les fenêtres ouvertes). Le moteur (surtout le V6) permet de s’extraire des feux et des embouteillages rapidement, le tout dans un confort imperturbable. En ville toutefois, il y a un gros point noir, la consommation. Le V6 boit ses 20 litres pour 100 km. Les balades à la campagne sont plus légères pour le portefeuille. Là, cheveux au vent, l’Avantime vous pousse à rouler tranquillement.

 

D’abord à cause des flux d’air qui entrent par les fenêtres et le toit ouvrant. Ensuite, parce que la voiture est lourde, donc il faut anticiper les ralentissements afin de conserver sa vitesse. La souplesse du V6 permet de cruiser, en restant dans une plus tolérable consommation de 10 litres pour 100 km. En toute quiétude, l’Avantime devient une magnifique machine à voyager à travers le temps, à profiter du paysage et à redécouvrir quelques itinéraires oubliés. Un dépassement ne sera pas pour autant un problème puisque le V6 3.0 permet facilement d’aller chercher les 6 500 tr/min. La seconde, elle, culmine à 100 km/h alors que la troisième vous fait jouer à la roulette russe avec votre permis de conduire. La vitesse de l’Avantime grimpe jusqu'à 225 km/h, ce qui est honorable pour un monospace. Sans être une bête de course, le coupé avale les courbes avec une précision assez inédite pour la catégorie. Cependant, le vrai terrain de jeu de ce grand coupé, c’est l’autoroute ! La voiture fait alors preuve d’une stabilité à toute épreuve et transporte ses passagers dans un confort absolu.

 

Les évolutions.

Né avec un V6 très glouton en octobre 2001, il se voit épaulé en avril 2002 par un 2,0l turbo essence de 165 ch puis un diesel 2,2 dci de 150ch en juin de la même année.
Mais les ventes ne parviennent pas à décoller et en 2003 après moins de 8500 modèles produits, le couple Renault-Matra jettent l’éponge.

 

Conclusion.

Oui, le concept Renault Avantime, très en avance sur son époque, est arrivé trop tôt pour les mentalités en 2001. Un raccourci saisissant qui résume bien la carrière éclair de ce concept automobile resté inédit à ce jour. La clientèle visée n’était pas mûre pour une telle révolution et pourtant quelques années plus tard, elle allait se tourner en grand nombre vers les Crossovers et les SUV. Mais pour ce qui est du concept, il ressurgit depuis peu, avec un certain succès, sous une forme à peine différente: le SUV coupé.

 

Aujourd'hui,18 ans après l’arrêt de sa production, ce qui fait de lui un tout jeune retraité, l’Avantime a démarré une carrière de Youngtimer et même de voiture de collection. Les prix commencent à s’envoler (autour de 13000€ pour les plus beaux modèles survivants).
Mais, cerise sur le gâteau, on peut rouler avec lui tous les jours, car il est resté très moderne.