Bienvenue sur Auto-ies.com

Notre Essai de la Peugeot 2008

  • juin 14, 2019
  • sur Alexandre

Avec ses deux concurrents tricolores que sont le Renault Captur et le Citroën C3 Aircross, c’est un des chouchous des conducteurs français. Relooké en 2016, il poursuit une carrière à succès.



Peugeot 2008 le look extérieur

A l’occasion de son premier restylage, le Peugeot 2008 a abandonné son physique de break surélevé style Audi Allroad ou Subaru Outback, au profit d’un look plus typé 4X4. Pour donner au 2008 un look de SUV plus baroudeur, l’équipe des designers a travaillé sur le muscle. Les ailes du crossovers ont été élargies et équipées d’arches de roues. Le capot est dorénavant horizontal et la calandre verticale plus agressive. Cette dernière intègre l’emblème du Lion au centre d’un « maillage à facettes ». La carrosserie s’habille de plastiques noirs en abondance. Les versions haut de gamme, de leur côté bénéficient en plus de vagues (au-dessus des vitres arrière) et de barres de toit en teinte noire. À l’arrière le 2008 s’est parée de nouvelles optiques 3D à LED en forme de griffes du plus bel effet, similaires à celles de la 308.

 

Peugeot 2008 à l’intérieur

L’habitacle concilie toujours présentation et matériaux soignés, (avec un bémol pour quelques plastiques légers), tandis que l’ergonomie fait l’unanimité… une fois familiarisé avec le fameux i-cockpit associant un petit volant à des compteurs logés dans la partie haute de la planche de bord. Reste que cette configuration fait débat. Le i-Cockpit s’avère toujours problématique pour les grands gabarits qui voient en premier plan le dessus du volant plutôt que le compteur. Peu pratique ! Le rapport gabarit-habitabilité demeure l’un des points forts du crossover Peugeot, toujours aussi généreux pour les petites familles, qui apprécient également sa modularité, avec des dossiers arrière rabattables 40/60, libérant une surface plane et cubique, et un volume de coffre oscillant entre 410 et 1 400 litres. Le 2008 est l’un des meilleurs élèves du marché en termes de qualité perçue, d’espace à bord et de modularité. Pour rappel, il est l’un des rares à proposer un plancher plat. Par contre pas de banquette arrière coulissante au menu.

 

Peugeot 2008 sur la route

Dynamiquement, le 2008 demeure la référence du segment, avec un toucher de route typique des productions de la marque au Lion, mariant une direction affûtée, un train avant acéré et un amortissement aussi efficace que confortable. Toujours pas de transmission intégrale au catalogue. Peugeot utilise son propre système maison, le Grip Control, une sorte d’anti-patinage évolué qui offre plusieurs modes (sable, neige, etc.). Ce système livré obligatoirement avec des pneumatiques 4 saisons à lamelles semble faire l’affaire auprès de la clientèle, mais augmente les distances d’arrêt de 10%. Heureusement que le 2008 freine bien d’origine! Le grip est passable sur le mouillé, tout juste correct sur le sec et pas aussi efficace que de véritables pneus hiver lorsqu’il neige. Dommage, car bien chaussé, le 2008 offre le meilleur comportement de sa catégorie. Il marie agilité, confort et maintien.

 

Conclusion

Les points forts: Le comportement routier. L’agrément de conduite et les mécaniques proposées. Le confort et l’insonorisation. L’habitabilité et la modularité.
Les
moins positif: La consommation en conduite soutenue. Les pneus 4 saisons imposés par le Grip Control. La lisibilité discutable des compteurs. Quelques plastiques légers.

Laisser un commentaire