Bienvenue sur Auto-ies.com

NOUVEAU KADJAR 2022 : ON VOUS DIT (PRESQUE) TOUT !

  • novembre 16, 2021
  • sur Mayra

Le printemps 2022 sera celui de la retraite pour le Renault Kadjar né à l’été 2015. Le SUV compact du losange abandonnera alors sa place à une seconde génération plus affûtée dont l’ambition première sera d’aller taquiner le roi 3008 du Lion Peugeot.



Renault Kadjar 2022, un style bien à lui ou un copié-collé d’autres SUV ?

Fini les lignes douces et le dessin arrondi par des courbes. La robe du nouveau Kadjar tranche par ses lignes tendues et ses arrêtes aiguisées, sa custode inclinée et son pavillon flottant, ou bien encore ses nervures horizontales coiffant les ailes. Toutes les recettes gagnantes déjà éprouvées par Peugeot pour son 3008.

 

Mais pour s’en distinguer, le nouveau Renault Kadjar joue à fond sur les gimmicks cosmétiques des dernières réalisations de la marque au losange. Exemple, la poupe évoque, avec plus de standing, celle de son petit frère Renault Captur 2 au niveau des feux en forme de crochet. agrémenté par un bandeau lumineux. Il faut remarquer aussi que ces feux occupent en partie basse le volet du hayon, ce qui étire les lignes et assoit l’auto. Juste en dessous, le dessin s’inspire de la Renault Talisman Estate. Vous l’aurez compris, à défaut d’une folle originalité, le nouveau Kadjar 2022 mise sur la filiation bien visible dans la marque, un trait qui rassure le chaland.

 

Quant à la proue, ses écopes latérales dans le bouclier lui conservent un air de famille avec la nouvelle venue dans la gamme SUV, la future Renault Mégane E-Tech Electric. La ressemblance à ce niveau est particulièrement frappante. Ce sera en effet une Mégane d’un nouveau genre qui apparaîtra à ce moment-là, quittant l’univers des berlines compactes pour faire sa place dans celui plus porteur des véhicules de loisir.

 

Cela permet au nouveau Kadjar 2022 d’équiper son museau d’une signature lumineuse inédite qui ondule sous de fines optiques flirtant avec la base du capot, et se prolongeant dans la calandre. L'extérieur est donc soigné et dégage une meilleure qualité perçue que le modèle actuel.

 

Un intérieur plus cossu et plus techno pour le Kadjar 2022


D’après ses concepteurs, le nouvel opus veut en mettre surtout plein les “mirettes” aux clients potentiels grâce à son intérieur avec de la « haute technologie embarquée ». Comme dans la Mégane E-Tech Electric, la planche de bord se distingue par un vaste écran numérique d’un seul tenant et en forme de L qui regroupe l’instrumentation et l’écran tactile. Ce dernier intègre le nouveau système multimédia MyLink, développé conjointement avec Google. Une montée en gamme qui se traduit aussi au niveau de la qualité des matériaux.

 

Luca de Meo, nommé à la tête du groupe Renault en 2020, le répète encore et encore : Renault doit amorcer une montée en gamme significative. Sur le nouveau Kadjar, cela passe par le développement d’un habitacle plus valorisant, assorti de matériaux recherchés. Une revalorisation qui se remarque également sur le plan digital.

 

Nouvelle motorisation pour ce Kadjar nouveau crû ! Un moteur 1.2 TCe à essence inédit

Développé sur la plate-forme CMF-C du nouveau Nissan Qashqai, le Kadjar 2022 reprend aussi les moteurs et transmissions de son cousin japonais. L’actuel 1.3 TCe mild-hybrid 12 V se décline en 140 ch (BVM6 et CVT) et 160 ch (CVT et CVT 4 x 4). Le SUV au losange a néanmoins le privilège de proposer des roues arrière directrices et le 1.2 TCe mild-hybrid 48V en entrée de gamme.

 

Renault mise sur la technologie hybride E-Tech. En l’occurrence, il s’agit d’un mix associant l’inédit trois-cylindres 1.2 TCe (HR12) et une transmission évoluée afin de proposer 200 ch en hybride. Si Renault initialement voulait utiliser l’hybride rechargeable de Mitsubishi, il lui a fallu revoir sa copie fin 2020 car l’Outlander n’est finalement pas prévu pour fouler les routes d’Europe. Par conséquent, les ingénieurs ont remis à plat le projet afin d’élaborer un tout nouveau concept en interne qui propose 280 ch grâce à l’implantation d’un moteur électrique sur le train arrière, ce qui permet en outre de bénéficier d’une transmission 4 x 4. Modérato, ce dispositif n’est prévu qu’en 2024. Mais tout vient à point à qui sait attendre !

 

Alors un Renault Kadjar sans diesel ? Outre l’arrivée d’une hybride rechargeable, le futur Kadjar, comme on l’a vu, étrenne de nouveaux moteurs thermiques, par exemple un 3-cylindres 1.2 turbo. Celui-ci remplace (et c’est peut-être dommage) le très plaisant 4-cylindres 1.3 turbo à la fois pour les versions thermiques et les variantes hybrides. Une inconnue demeure sur le maintien de la motorisation diesel. Lorsque le prochain Kadjar va arriver sur les routes, il va rester 3 ans avant l’arrivée de la nouvelle norme Euro 7, laquelle pourrait bien condamner les motorisations à huile lourde. Si l’impasse sur le gas-oil pendant la première partie de vie de ce Kadjar 2020 peut sembler risquée sur un segment qui concerne les gros rouleurs, on peut quand même se poser la question, le Nissan Qashqai a-t-il choisi pour sa part la bonne ligne, lui qui exclue d'emblée la motorisation de monsieur Rudolf ?

 

Renault Kadjar 2022, un enfant unique ? Non, plutôt une future famille nombreuse

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le Renault Kadjar ne se focalise pas seulement sur le Peugeot 3008. Il ratisse plus large grâce à une variante sept places (connue en interne sous le code RHN) qui reprend aussi, par son format, le flambeau du plus statutaire Koleos. Ce grand Kadjar qui, en 2023, ciblera le Peugeot 5008 et surtout va permettre à Renault de courtiser les familles nombreuses. Enfin, en 2024, la gamme Kadjar sera coiffée d’une variante SUV Coupé (nommée en interne DHN). Ce sera alors le modèle le plus sportif et le plus puissant de la bande.

 

Alors comme l’on dit dans les séries “la suite au prochain épisode”…