Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI RENAULT TRAFIC COMBI

  • juin 6, 2020
  • sur Alexandre

Le Trafic Combi, positionné au milieu de la gamme des utilitaires Renault, est avant tout un véhicule destiné au transport des personnes. La banquette avant est prévue pour 3 personnes. Les deux banquettes arrière peuvent accueillir aussi 3 personnes chacune. Et des accoudoirs sont disponibles au milieu. C’est un utilitaire avec la fonctionnalité d’une familiale.



Design extérieur. il a été revu en 2019.

Avec ce millésime troisième du nom, il se dégage une nouvelle impression bienvenue. Le capot a été retravaillée et adopte des encadrements chromés. Comme le nouveau Master, la calandre est plus verticale et le logo est plus apparent. L’ensemble est désormais plus agréable à l’oeil et complété par l’arrivée de phares « full » LED et de la signature C-Shape maison qui les entoure.

 

La vie à l’intérieur du Trafic Combi. Du mieux.

En premier lieu, la nouvelle planche de bord modernisée intègre les codes des automobiles de tourisme, comme les touches chromées qui entourent avec élégance les aérateurs, les compteurs, la console centrale et même le levier de vitesses. La sellerie est de meilleure qualité et quelques améliorations supplémentaires sont les bienvenues: un éclairage LED renforcé dans la soute et une nouvelle clé à trois boutons ainsi qu’une carte mains libres avec option Single Door Opening.

 

Pour le reste, on s’installe toujours facilement à bord du Trafic. Les multiples réglages du siège (hauteur, profondeur et lombaire pour la finition Grand Confort) et du volant (hauteur et profondeur) permettent de trouver une position de conduite idéale, quel que soit le gabarit. Dommage, par contre, le plastique dur est trop présent dans l’habitacle. Le Trafic dispose aussi de l’option banquette-bureau, dont le dossier, une fois rabattu, du siège central peut servir d’espace pour travailler. L’habitacle comprend, en outre, de nombreux rangements: quatorze au total, pour 90 litres de contenance ce qui rend la vie à bord agréable au quotidien. La finition Grand Confort permet de disposer d’un minimum d’équipements, comme les rétroviseurs électriques dégivrants ou le miroir passager sphérique faisant office de rétro anti-angle mort.

 

Mais, il faut passer par la case options pour profiter de la climatisation automatique, de l’accès mains libres, de la cloison complète vitrée avec trappe côté passager (et possibilité de charger des objets longs), du système multimédia haut de gamme R-Link, avec écran tactile 7 pouces, ou du régulateur de vitesse.

 

L’espace de chargement dispose, en option, d’un éclairage à LED qui offre une luminosité plus forte. Avec une longueur utile de plus de 2 500 mm, un volume utile de 5,20 m3 et une forme très cubique, le Trafic reste une référence des fourgons compacts en la matière. Intéressant détail, le nouveau moteur est un peu plus lourd que le précédent (environ 60 kg), mais sans aucune influence sur la charge utile, qui reste de 1 200 kg maximum.

 

Les motorisations du Renault Trafic Combi. Nouveau moteur et nouvelle boîte.

Sous le capot, les choses évoluent. Fini le bloc de 1,6 l, souvent peu apprécié par les utilisateurs, surtout dans sa version à simple turbo. Son plus gros défaut était sa tendance à devenir très gourmand sous forte charge. Maintenant, le Trafic est motorisé par le 2.0 dCi déjà présent sous le capot de l’Espace. Il fait appel à un simple turbocompresseur à géométrie variable et ce nouveau moteur est décliné en trois puissances : 120, 145 ou 170 ch.

 

Il est conforme dans toutes ses puissances à la norme Euro 6d-Temp et équipé, de ce fait, du post-traitement SCR avec Adblue. Au contraire du 1.6 dCi, doté auparavant d’un turbo à géométrie variable dans ses deux puissances les plus faibles (et deux turbos « fixes » dans les deux plus hautes), le 2.0 dCi possède une suralimentation du même type dans ses trois puissances. Renault indique une baisse de la consommation « allant jusqu’à 0,6 l/100 km en NEDC corrélé à 145 ch ». Autre nouveauté mécanique, l'apparition d'une boîte automatique, plus précisément d'une boîte de vitesses à double embrayage à six rapports. C'est l'EDC 6 que l'on trouve sur certains autres modèle de la marque. Pour le coup, c'est une vraie nouveauté puisque le Trafic ne disposait pas jusqu'alors de transmission automatique.A noter, seules les deux motorisations supérieures (145 et 170 ch), peuvent recevoir cette boîte EDC à double embrayage.

 

Conclusion

Le Trafic Combi est un utilitaire fonctionnel, bien pensé et parfaitement adapté aux missions demandées par son propriétaire. Une réussite marquée par quelques évolutions de style et surtout de nouvelles motorisations. Le Trafic Combi comble même l'une de ces principales lacunes en adoptant enfin une transmission automatique.