Bienvenue sur Auto-ies.com

Peugeot 308 III vs Peugeot 308 II : un duel inter générationnel

  • mars 2, 2022
  • sur Mayra

La toute première génération de Peugeot 308 (2007-2013), se caractérisait par un physique ingrat et des qualités moyennes. Elle était représentative de la mauvaise passe que traversait la marque de Sochaux à cette époque. Née juste après l'une des pires crises de l'histoire du constructeur au lion, la seconde génération de la 308 (2013-2021) a séduit tout le monde grâce à une philosophie radicalement différente, tournée vers plus de simplicité et d’audace.



Peugeot fait aujourd'hui partie des marques les plus appréciées, fort du succès de ses SUV et d'une image au sommet grâce à des voitures qui mêlent savamment le punch dans le design et le sérieux dans la réalisation. Place donc à la 308 nouvelle génération.

 

Quoi de nouveau ? La 308 fait sa révolution.

Cette nouvelle compacte a un look très osé qu’elle assume pleinement. Elle fait encore un bond en avant, et dans cette présentation, nous allons vous faire découvrir toutes ses évolutions esthétiques.

 

En premier lieu, les designers de Peugeot ont retravaillé les faces avant et arrière du véhicule tout en sculptant son profil. En revanche, ils n'ont pas ou très peu touché à la partie supérieure de l’auto : on retrouve notamment le même dessin pour la surface vitrée latérale à l'arrière. En fait, le capot, les rétroviseurs et la surface vitrée n'ont que très peu évolué.

 

Mais la nouvelle venue change radicalement de visage

La 308 bénéficie d'une nouvelle frimousse beaucoup plus moderne. Le capot plonge davantage avec un "soft nose" qui permet de renforcer visuellement l'impression de longueur. Ensuite, on retrouve des feux inspirés de sa grande sœur la Peugeot 508.

 

 

Ses phares 3D s'insèrent complètement dans la nouvelle calandre Peugeot.. Exit la calandre 'flottante', la nouvelle calandre est plus grande et porte le nouveau logo de la marque qui trône fièrement en son centre (derrière lui est caché le radar pour les aides à la conduite). Les optiques bénéficient des fameux "crocs" légèrement inclinées qui se poursuivent jusqu'aux fausses entrées d'air latérales.

 

Une silhouette encore plus acérée

De profil, la nouvelle Peugeot 308 apparaît plus musclée avec une ligne taillée dans la masse qui lui apporte des épaules et des hanches très rebondies. Le porte-à-faux arrière est plus travaillé. A noter, la ligne de toit semble légèrement inclinée dans sa partie arrière.

 

 

La nouvelle 308 a été pensée avec l'objectif de lui donner un aspect plus dynamique. Elle est pour cela plus basse de 2 cm par rapport à la génération précédente.

 

Découvrez le Peugeot 308 à prix remisé ! Voir les offres

 

Plusieurs caractéristiques contribuent à ce nouvel équilibre visuel: le pare-brise est repoussé de 10 cm vers l'arrière sur la nouvelle génération. Avec 4,36 m, la nouvelle 308 gagne 10,5 cm de long, l'empattement augmente lui, de 5,5 cm. Enfin, le "soft nose" fait gagner 9 cm à l'avant et l’habitacle semble avoir reculé vers l'arrière.

 

Un arrière plus costaud

L'évolution principale concerne les feux qui se rejoignent d'un côté à l'autre avec un bandeau noir rappellant celui de la petite soeur 208. Mais la différence, il n'est pas lumineux ! Chaque feu bénéficie des trois barres LED, symbole des griffes du Lion. A remarquer aussi, l'emplacement de la plaque d'immatriculation qui a glissé vers le bas et le hayon qui porte fièrement le nouveau logo Peugeot. L'emblème du constructeur est aussi visible pour la toute première fois sur les ailes avant de la voiture.

 

 

Un intérieur plus classe!

A l'intérieur, l'habitacle est totalement différent. L’habitacle ne souffre d’aucune critique. Les plastiques sont d’excellente facture.

 

La 308 accueille une nouvelle version du i-Cockpit. Tout est absolument nouveau, le volant, le tableau de bord, l'écran central, la planche de bord, etc. Cet intérieur se veut plus stylé.

 

Intérieur Peugeot 308 Nouvelle

 

Et le pari est réussi, puisque le dessin intérieur de la précédente Peugeot 308 prend tout de suite un coup de vieux. Les concepteurs ont copié l'habitacle de la Peugeot 508 tout en faisant en sorte que l'intérieur de la 308 soit plus beau et plus ergonomique.

 

Intérieur Peugeot 308 de 2015

 

Il y a davantage de rangements, ainsi que de toutes petites commandes pour tout ce qui concerne la conduite. Vous noterez que sur les versions équipées d'une boîte automatique, le levier de la boîte a disparu remplacé par un tout petit sélecteur.

 

L'écran central a également complètement été renouvelé pour faire oublier les grosses critiques sur la réactivité de l’écran tactile, exécrable sur la 308 sortante. Davantage orientée vers le conducteur, la dalle numérique de 10 pouces offre maintenant un feeling de smartphone. On notera aussi l'apparition d'une seconde barre numérique, juste en dessous, avec pas moins de 6 raccourcis vers des fonctions de votre choix, entièrement paramétrable.

 

Les motorisations proposées : un choix restreint mais logique

La chasse au CO2 (et au malus écologique) passe aussi par le choix des motorisations. Reposant sur une évolution de la plate-forme EMP2, elle accueille sous son capot, deux nouvelles motorisations hybrides rechargeables. A cela s'ajoutent deux offres Puretech essence. Mais aussi, alors que de plus en plus de constructeurs tournent le dos à ce carburant, une version diesel.

 

 

La nouvelle 308 propose donc deux motorisations hybrides rechargeables. La plus puissante qui propose 225 ch est déjà connue et appréciée sous le capot du Peugeot 3008. Elle associe un moteur essence Puretech de 180 ch à un moteur électrique de 81 kW (environ 110 ch) et reçoit d’office la boite auto EAT 8, à 8 rapports. Cette version selon son constructeur ne rejette que 29 g/km de CO2 et peut parcourir 59 km en mode zéro émission. Et donc, on trouve, outre le modèle 225 ch, une inédite version 180 ch, disponible à l’automne. Même moteur électrique que précédemment, et même transmission EAT 8. La différence, c’est la puissance de la partie thermique avec un moteur essence dégonflé à 150 ch. Le constructeur annonce des émissions de CO2 de seulement 25 g/km et une autonomie de 60 km en mode 100 % électrique (sur le cycle WLTP).

 

@Argus

 

Trois moteurs thermiques dont un diesel

On revient à du très classique quand on parcourt la gamme des motorisations thermiques. Pas d'hybridation légère au programme. En essence, vous avez le choix entre deux niveaux de puissance pour le très connu 3 cylindres Puretech essence. Boîte manuelle à 6 rapports uniquement pour le modèle 110 ch et transmission EAT 8 en option pour le plus puissant de 130 ch.

 

Par contre, à l'heure où la majorité des constructeurs auto délaissent ce type de carburant, Peugeot persiste et propose une version diesel BlueHDI de 130 ch. Ce moteur est proposé avec une boîte mécanique à 6 rapports ou avec la transmission auto EAT 8 (en option).

 

Et vous, que pensez-vous de la nouvelle 308 ?