Bienvenue sur Auto-ies.com

HISTOIRE DE TOYOTA

  • août 22, 2019
  • sur Alexandre

De part le monde les constructeurs automobiles sont parfois nés de sociétés venant d’autres domaines industriels. Toyota appartient à cette catégorie. La marque est née du fabricant de métier à tisser Toyoda Automatic Loom Works sous l’impulsion du fils de son fondateur, Kiichiro Toyoda.



Toyota, la genèse de la marque

L’histoire de ce constructeur débute au 19ème siècle quand le patriarche Sakichi Toyoda crée au Japon, le premier métier à tisser automatique en 1924 avec son fils nommé Kiichiro Toyoda. Mais Kiichiro Toyoda est attiré par l’automobile (une nouvelle industrie pleine de promesse) après plusieurs voyages aux Etats-Unis et en Europe, Kiichiro Toyoda décide de se lancer dans ce secteur avec en poche 100 000 livres qu’il va investir pour produire des automobiles en créant sa propre société nommée Toyota Motor Corporation. Il produit son premier moteur dès 1934 et sa première voiture, la A1, en mai 1935. Mais c’est la fameuse Toyota AA lancée début 1936 ( il reste un unique exemplaire au Pays-Bas) qui est la plus vieille Toyota encore existante officiellement recensée. En 1957, le groupe commence les exportations de ses productions aux Etats-Unis, puis commence à exporter ses produits vers l’Europe en 1963. En 1980, l’entreprise produit plus de 30 millions de véhicules,et crée une seconde usine aux Etats-Unis en 1988. Entretemps, le groupe réalise une fusion avec General Motors en 1984 qui donne naissance à une usine de production.
En France, même si quelques importateurs privés ont fait entrer des Toyota avant, l’arrivée officielle du constructeur nippon dans l’hexagone son arrivée remonte à juillet 1971 avec la création de Toyota France. Depuis, le constructeur a grandi dans l’hexagone. Le meilleur exemple est l’usine de Valenciennes qui produit désormais des Yaris, y compris pour l’exportation aux USA ! Lors de la catastrophe de Fukushima en 2011, une grande partie des usines et des ateliers de production ont été ravagée, faisant perdre à Toyota sa place de numéro un mondial. Le constructeur a malgré tout réussi à reprendre rapidement les niveaux de production actuels dès la fin de l'été 2011, et il lui a fallu moins d'un an pour retrouver la première place du podium mondial.

 

Les méthodes de productions de Toyota

Connue pour son mode de production en flux-tendu, appelé Toyotisme, l'entreprise fait aujourd'hui partie des leaders mondiaux de l'automobile. Le concept d'autonomisation, créé par Taiichi Ohno, ayant pour but d'éviter les erreurs et les gaspillages de coûts et de temps, a rendu aussi célèbre la firme nippone pour ses innovations économiques. Clé de sa réussite, sa capacité à adapter sa production aux marchés locaux. Mais pas que ! Le processus d’amélioration continue, le fameux "Kaizen" en est l’exemple le plus célèbre, le flux tendu également. Mais l’adaptabilité de la marque, et notamment la vitesse à laquelle elle réalisa que les consommateurs américains et les japonais n’avaient pas les mêmes attentes en matière d’automobiles fut une des clés de sa réussite et de son développement. Toyota a été pionnier dans cette approche, en délocalisant, non seulement la production mais également les bureaux d’études. Dès 1964, la Corona PT20 vendue aux USA était un produit "américanisé". Dès lors, le rythme de croissance de la marque est exponentiel.
Aux Etats-Unis, Toyota passe de 2.000 ventes en 1964 à plus de 300.000 en 1971 ! La marque entre rapidement dans le top 10 des plus grands constructeurs mondiaux et poursuit sa croissance jusqu’à se battre pour la première place. 1967 est également l’année du début de la production au Japon de la Corolla, commercialisée 2 ans plus tard aux USA. Un modèle mythique, la première à être fabriquée aux Etats-Unis à partir de 1985 (dans l’usine NUMMI qui appartient désormais à Tesla) et encore aujourd’hui voiture la plus vendue dans le monde de l’histoire de l’automobile ! Dans les années 80, Toyota réalise que son rang sur le segment des voitures de luxe aux USA n’est pas une réussite. Mais la marque sait également qu’elle ne peut pas commercialiser des grandes berlines prestigieuses portant le même logo que la Corolla. Une situation classique aux Etats-Unis où les sous-marques très pointues sont légion (GM à cette époque dispose alors de 5 marques !). Les premières recherches autour de Lexus sont conduites dès 1985 et les premiers prototypes apparaissent en milieu d’année. Le design final sera validé en 1987 mais il faudra encore attendre 1989 pour que la première Lexus, la LS400, soit commercialisée.

 

Toyota et l’électrique

Évidemment, impossible d’évoquer Toyota sans parler de l’hybridation. En 1997, la marque est en effet la première suffisamment perspicace et entreprenante pour prendre le risque de commercialiser un véhicule hybride sur le marché japonais : la Prius. La voiture arrive 3 ans plus tard en Europe et aux USA. Grâce à ce pari, il y a plus de 20 ans, Toyota reste “LA” référence en matière de véhicules hybrides. Vous voulez en savoir plus sur l’hybridation des automobiles? Toyota est le premier grand constructeur automobile à s’être lancé dans le développement de voitures hybrides et à les commercialiser avec son premier modèle de ce type appelé Toyota Prius grâce à la technologie Hybrid Synergy Drive. Il s’agit d’une technologie à traction hybride créée par l’entreprise. Disponible dans des véhicules hybrides créés par le groupe et commercialisés sous les marques Toyota ou Lexus. Ce système est également adopté par d’autres constructeurs tels que Nissan ou Honda. Celui-ci est également utilisé pour des véhicules dotés de quatre roues motrices. Son système se compose d’un moteur thermique et deux moteurs-générateurs électriques connectés aux roues par un ou deux trains épicycloïdaux donnant la possibilité d’échanger la puissance et le couple avec les roues.
Quant aux moteurs générateurs électriques connectés à un onduleur, ils facilitent l’échange de la puissance électrique entre eux grâce à des batteries. Depuis l’entreprise a conçu d’autres véhicules électriques de petite taille correspondant à la technologie tels que l’Auris, la Yaris et des modèles de luxe tels que Lexus. Il s’agit de la technologie appelée Hybrid Synergy, Drive concernant les modèles Toyota et Lexus Hybrid Drive pour les modèles Lexus. C’est en Amérique du Nord que le groupe s’est le mieux positionné en 2010. Et à l’horizon 2020, le groupe souhaite produire une gamme de voitures composée aussi de camions, SUV, avec option Hybrid Synergy Drive. En 2007, le groupe a franchi la barre de 2 Millions de véhicules hybrides et en écoule dans plus de 50 pays. Le groupe a proposé des véhicules hybrides rechargeables aux USA tels que la Volt, dotée d’une batterie au lithium-ion et en 2015, la Prius, la Camry le SUV Highlander, le Lexus PHEV ont été équipés de cette technologie. Ce sont des modèles qui ont contribué à l’amélioration de l’environnement. Pour finir, le groupe Toyota a produit plusieurs modèles de véhicules fonctionnant uniquement à l’électricité pour une production massive à partir de 2011 et 2012. D’ailleurs, le Toyota Rav4 produit en 2012 en collaboration avec Tesla Motor est équipé d’un moteur totalement électrique.

 

Conclusion

Depuis sa naissance le groupe japonais montre qu’en matière industrielle comme dans bien d’autres domaines la prise de risque est payante. Souhaitons que ce concept inspire aussi nos constructeurs tricolores …

Laisser un commentaire