Nous avons le plaisir de vous accueillir sur notre nouveau site web !
Contactez-nous

Nous appeler ?

04 70 30 87 60

Lundi au vendredi 8:30 - 19:30

Samedi 10:00 - 13:00 / 14:30 - 17:30

Prix d'un appel local

Nous contacter ?

Laissez-nous un message pour qu'un conseiller vous contacte dans les plus brefs délais

Envoyer un message

Electrique vs Thermique : entretien, coût et prix. Quelles différences ?

24 mai 2022

Guide auto

Signe des temps, la vente des véhicules électriques explose. Alors, il est temps de se documenter et de commencer à comparer ce qui est comparable, avant de se lancer dans l’inconnu. C’est le but de notre billet d’aujourd’hui.

Comparer les consommations : c’est facile !

Le postulat de départ est le suivant: la consommation d'un moteur thermique est donnée en litres de carburant aux 100 km alors que celle d'un moteur électrique est exprimée en kilowatt-heure (kWh) pour 100 km. Selon les modèles, un véhicule électrique consomme de 10 à 20 kWh/100 km et réalise en moyenne 15 kWh/100 km.

La consommation électrique du moteur dépend notamment de la taille du véhicule, de son poids et de sa puissance, mais aussi de la capacité de la batterie. Elle varie également en fonction de la conduite du véhicule et des équipements utilisés. On sait par exemple que la consommation est plus importante en hiver à cause du chauffage.

Combien coûte un plein pour une voiture électrique vs le plein d’un véhicule thermique ?

Thumbnail

Dans le cas d'un véhicule thermique, le passage à la pompe est synonyme de plein en carburant fossile.

Pour ce qui concerne la voiture électrique, le plein est dépendant du réseau électrique utilisé. 

Soit celui de la maison, à partir d'une wallbox ou d’une prise renforcée, soit sur une borne de recharge publique.

Si l’on prend comme base un kilométrage moyen annuel de 15 000 kilomètres, avec le véhicule thermique, il faudra dépenser entre 2500€ et 3000€ par an selon le carburant utilisé. 

Avec une voiture électrique, le prix d'un plein électrique est beaucoup moins dispendieux (en moyenne de 2€ pour 100 kilomètres en profitant d'un système de charge à domicile).

A kilométrage annuel égal, votre dépense pour le poste “carburant” pourrait carrément être divisée par deux selon la taille de votre auto électrique par rapport à votre thermique.

Si vous rechargez votre voiture à domicile, vous pouvez également choisir des contrats d’électricité adaptés aux besoins de voitures électriques, avec le système d'alternance heures pleines-heures creuses, qui vous permettront de recharger au meilleur moment pour votre bourse.

Certes, le prix annuel de la charge électrique augmentera si l'utilisateur recourt souvent à un chargeur du réseau public (généralement plus cher que le réseau domestique) ou sur une borne de charge rapide (dont le service se facture au prix fort en raison de la haute technologie utilisée).

Mais pour la plupart des clients actuels (rechargeant leur véhicule quasiment tout le temps à la maison), l'avantage en matière de coût d'énergie est très conséquent.

Les différences à attendre sur le coût de l’entretien. Là aussi, un écart conséquent !

Le véhicule à motorisation thermique nécessite un entretien mécanique régulier: La vidange à effectuer une fois par an (ou tous les 15 000 kilomètres), le remplacement des filtres et la surveillance (ou le changement) des courroies font partie, a minima, des actions nécessaires au bon fonctionnement de l'auto.

La voiture électrique, elle, ne nécessite aucun entretien de son moteur et en plus, ses batteries sont généralement garanties 8 ans. Conséquence, mis à part les pneus, les freins (moins sollicités que sur une voiture thermique grâce au système de récupération d'énergie au freinage) ou encore les essuie-glaces, le véhicule zéro émission coûtera bien moins cher que le modèle à “combustion” en entretien grâce à l'absence des pièces mécaniques les plus sensibles.

 

Même si le véhicule électrique coûte actuellement plus cher à l'achat que son équivalent à moteur thermique, la recharge électrique est nettement moins onéreuse que le plein d'essence ou de gasoil, et il y a moins d'entretien ce qui permet donc de rentabiliser assez rapidement le surplus de la mise financière de départ.

Bonus d’information complémentaire

Ci-dessous, le résumé d’une étude qui se veut neutre et documentée, celle de l’association UFC-Que Choisir.

“Pour son étude, l'association a pris en compte l'ensemble des coûts supportés par le consommateur avec la différence entre le prix d'achat et de revente, le coût de l'énergie, de l'assurance, de l’entretien, etc.

Plusieurs scénarios ont été étudiés avec des conditions d'achat (neuf ou d'occasion), des kilométrages(10.000 à 20.000 km/an) et des durées d'utilisation (de 4 à 7 ans) différents.

Les résultats sont sans appel puisqu'en dehors des gros SUV et des berlines, le véhicule électrique se montre systématiquement moins coûteux que les autres types de motorisation, aussi bien hybride, à essence ou à diesel et ce dans tous les cas de figure.

Le cas le plus probant est celui des voitures de gabarit moyen qui présentent jusqu'à 1.750 € de dépenses en moins vis-à-vis d'une voiture à essence avec un coût de détention estimé à 7.275 € sur 4 ans contre 9.025 euros. Cette valeur est d'ailleurs plus importante à mesure que le nombre de kilomètres augmente.

Bien sûr, les véhicules électriques sont actuellement plus limités en autonomie, principalement en raison du temps de recharge qui nécessite des arrêts plus longs. Mais avec le développement exponentiel des bornes ultra-rapides ces écarts vont inéluctablement se réduire”.

Vous êtes intéressé(é) par un véhicule électrique ? ⚡

Profitez de nos remises exceptionnelles sur nos véhicules électriques ! 

Peugeot 2008 - Renault Zoé - Fiat 500, et bien plus encore 😉

Découvrir les véhicules