Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI FORD KUGA PHEV: LE SUV HYBRIDE RECHARGEABLE SELON FORD

  • avril 12, 2021
  • sur Alexandre

Aucun constructeur ne peut plus faire l’impasse sur les motorisations alternatives. L’hybridation est donc devenue un passage obligé pour satisfaire aux réglementations de plus en plus drastiques contre les rejets de CO2. Du coup le constructeur à l’ovale bleu propose depuis l’an dernier une version PHEV pour son SUV Kuga (2.5 Duratec 225 ch Powersplit PHEV eCVT).

 



En savoir un peu plus sur le principe de l’hybride rechargeable du Kuga.

Sur le papier, un véhicule hybride rechargeable est ce qui se fait de mieux puisque c’est une voiture électrique mais sans les contraintes d’une voiture…électrique. Car oui, lorsque vous avez épuisé votre stock en mode zéro émission (environ cinquante kilomètres et même plus de soixante en circulation urbaine), vous pouvez poursuivre votre trajet en toute quiétude car le moteur thermique (ici essence) prend le relais.

 

En pratique, le nouvel ensemble hybride du Ford Kuga associe un gros bloc 4 cylindres 2.5 l essence cycle Atkinson de 164 ch, un moteur électrique de 61 ch alimenté par une puissante batterie Lithium-ion de 14,4 kWh et une transmission à variation continue (CVT). La puissance cumulée s’établit à 225 ch.

 

Intéressant à noter, l’implantation de la batterie située sous les sièges, ne réduit pas du tout l’espace intérieur: la banquette demeure coulissante et le volume de coffre est pratiquement intact.

 

La grande qualité de ce SUV de 1,8 tonne, est de ne pas être très porté sur la boisson. En effet, différents médias automobiles lui accordent une moyenne de 6,5 l pour 100 km sur parcours mixte ville/route/autoroute.

 

La vie à bord du Ford Kuga PHEV. Agréable!

Pour que le mariage soit réussi, il faut que les éléments techniques propres à l’hybridation ne soient pas trop invasifs dans l’espace habitable. Sur ce point, les passagers arrière ne voient pas la différence avec les autres Kuga. La banquette coulissante et inclinable en deux parties est toujours aussi accueillante et confortable avec beaucoup d'espace pour les jambes, tout comme pour les épaules et la tête. En revanche,La place du milieu fait souffrir son passager avec son dossier trop dur mais elle peut recevoir un cinquième occupant sans l’obliger à une gymnastique désagréable.

 

Le coffre, très vaste, offre un volume qui varie de 411 litres à 581 litres en avançant la banquette au maximum et en redressant les dossiers. Un espace est disponible sous le plancher, autour de la petite batterie 12V pour le rangement des deux câbles de recharge.

 

La vie à bord se révèle agréable, mais manque d'originalité. La présentation sombre et classique, habituelle chez Ford, gomme l’effet nouveauté. La finition se situe dans les standards même si on note quelques assemblages approximatifs au niveau de la console centrale par exemple et une grande proportion de plastiques durs qui restent agréables au toucher.

 

Les boutons physiques ont toujours leur place dans le Kuga, et proposent une bonne ergonomie des commandes. L’écran central tactile de 8", simple d’utilisation, manque un peu trop de réactivité.

 

Le Kuga PHEV sur la route.Très équilibré.

Une fois sur la route, ce nouveau Ford Kuga hybride rechargeable impressionne par son silence de fonctionnement et sa grande douceur de conduite. Non seulement il évolue souvent en mode électrique (en fonction du niveau de charge de la batterie) mais aussi grâce à sa transmission à variation continue qui se révèle beaucoup plus douce et linéaire que les boîtes automatiques équipant d’autres modèles hybrides Reste que cette transmission, comme toutes les boîtes CVT, a tendance à « faire hurler » le régime moteur en cas de franche accélération. Mais compte-tenu de sa puissance et de son couple largement suffisants, il n’est que rarement nécessaire d’écraser le champignon. Le bilan consommation est très flatteur car dès que l’on relâche la pédale d’accélérateur, le puissant freinage régénératif emmagasine de l’énergie dans la batterie qui est immédiatement réinvestie dans la propulsion électrique afin de réduire la consommation du moteur thermique.

 

Intéressé(e) par une voiture hybride ? Retrouvez tous les véhicules hybrides

 

Autre avantage, il est également possible de sélectionner le mode recharge forcée, sur la route par exemple, afin de pouvoir terminer son trajet urbain en mode électrique. Il faut savoir aussi que deux autres modes sont également disponibles: 100% électrique (si la batterie est suffisamment chargée) et charge différée.

 

Pour le reste, ce véhicule rechargeable se montre tout aussi agile et dynamique que les autres Ford Kuga. Les relances demeurent efficaces. Tout comme les trains roulants qui maintiennent un équilibre intéressant et invitent à enchaîner les courbes à vive allure.

 

Conclusion.

Agréable à conduire, réellement sobre, et proposant une autonomie électrique de très bon niveau, ce Kuga assume parfaitement sa vocation familiale avec un bon confort, une belle habitabilité et une modularité aboutie. Cerise sur le gâteau, il bénéficie, jusqu’au 30 juin 2021, du nouveau bonus hybride rechargeable de 2 000 € (1000€ à partir du 1er juillet 2021)et d’une carte-grise gratuite dans presque tout l’Hexagone.