Bienvenue sur Auto-ies.com

Comment entretenir vos essuie-glaces et fabriquer votre propre liquide lave-glace

  • mai 14, 2020
  • sur Alexandre

Les essuie-glaces de vos voitures n’ont pas une vie de tout repos. Ils doivent subir tout au long des saisons les caprices de la météo. Il est donc important de les vérifier régulièrement et d’en prendre grand soin, car ils sont un des éléments essentiels de votre sécurité sur la route. Voici nos conseils.



Acquérir les bons réflexes (et oublier les mauvais!)

Une croyance populaire veut que relever les essuie-glaces d'une voiture immobilisée en hiver contribue à prolonger leur durée de vie. Parfois on les relève aussi, tout simplement, pour qu’ils soient plus faciles à décoller en cas de chute de neige ou de verglas. Peu importe, ce n’est pas une bonne idée. En effet, ce geste répété va diminuer la pression des essuie-glaces sur le pare-brise, ce qui peut entraîner des problèmes de perception visuelle, particulièrement l’hiver lorsque vous circulez dans des conditions de moindre visibilité.
En plus, les essuie-glaces peuvent retomber brutalement et causer une fissure dans le pare-brise de la voiture, surtout lorsque le mercure est au plus bas.

 

Les essuie-glaces d'une voiture participent à la visibilité du conducteur et, par extension à la sécurité de tous. Au fil des mois, les raclettes en caoutchouc qui balaient la surface du pare-brise sont usées par le frottement, mais aussi par les températures extrêmes… et la saleté. Première habitude à prendre, les essuyer régulièrement avec un chiffon imbibé de liquide lave-glace.

 

Si votre pare-brise a subi les affres d'une virée en pleine nature ou à la campagne, il vous faut le laver à la main avant d'y appuyer les essuie-glaces. Ils seront plus efficaces si leur mouvement n'est pas gêné par des saletés.
Pensez à vous assurer que votre réservoir de liquide lave-glace est bien rempli, car des raclettes qui balaient à sec s'usent beaucoup plus vite.

 

Autre bonne habitude des montagnards, ne jamais utiliser les essuie-glaces pour enlever la couche de neige qui recouvre le pare-brise. Dans ce cas vous risquez la double peine: Ils risquent de se tordre sous le poids de la neige à déplacer et en plus vous pouvez griller le moteur électrique qui actionne les essuie-glaces

 

Comment entretenir vos essuie-glaces?

Lavez les bras à l'aide d'une éponge souple et de l'eau chaude avec du vinaigre blanc. Pour retrouver l’efficacité des balais, mettez du produit pour vitrage sur un chiffon doux pour un soin en douceur des parties caoutchouc.
S'ils sont déchirés changez-les. Si vous constatez qu'il y a du jeu sur la partie métallique, changez l'ensemble. Si le balayage du pare-brise se fait mal ou devient bruyant, vous pouvez tordre légèrement le balai. Faites en sorte qu'il soit perpendiculaire au pare-brise. Graissez les articulations si vous entendez des petits bruits.

 

Comment fabriquer votre liquide de lave-glace vous-même ?

Les liquides vendus dans le commerce ne sont pas toujours efficaces et en plus ils sont souvent onéreux. Alors, voici quelques recettes simples pour un produit “maison” efficace et pas cher !

 

Avec du nettoyant pour vitres :

Mélangez 1 volume de produit nettoyant pour vitres à 2 volumes d’eau, puis versez dans le réservoir du liquide lave-glace de votre voiture.

 

A base de liquide vaisselle :

Versez 2 litres d’eau dans un bidon. Ajoutez-y une cuillère à soupe de liquide vaisselle et mélangez.

 

Les deux recettes ci-dessous sont recommandées pour les temps froids et vous rendront de grand services par températures négatives car elles ont un pouvoir antigel.

 

A base de vinaigre blanc:

Versez 5 cl de jus de citron dans un 1 litre d'eau. Cela permet de dégraisser le pare brise. Ajoutez ensuite 10 cl de vinaigre blanc pour éviter le gel.
Voilà votre mélange est prêt !

 

A base d’ammoniac:

Prévoyez un volume d’ammoniac pour trois volumes d’eau. Cette solution est très concentrée en ammoniac, donc très puissante pour éviter le gel. Pour les périodes chaudes, vous pouvez la diluer en rajoutant de l’eau.