Bienvenue sur Auto-ies.com

Voiture connectée : quelle assurance pour ces véhicules ?

  • juillet 16, 2018
  • sur Alexandre

Les voitures connectées sont de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Équipées de capteur, de connexion pour votre Smartphone ou encore du Wifi, ces véhicules s’assurent-ils comme les autres ? Quels sont les dangers informatiques auxquels ils sont liés et quelles sont les évolutions à venir ?

Définition des voitures connectées

On entend beaucoup parler de voitures connectées aujourd’hui, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Sont considérées comme des voitures connectées, les véhicules permettant de connecter des systèmes de communication comme les appareils nomades (téléphones portables, tablettes,...), ou encore comportant un système Wifi ou Bluetooth.

 

Ce type de véhicule se développe aujourd’hui à une vitesse fulgurante et devient une réalité pour les automobilistes. Les systèmes se perfectionnent de plus en plus et devraient aboutir à la voiture autonome d’ici quelques années. Les technologies mises en place actuellement ont des utilisations très diverses et permettent d’améliorer l’ergonomie des véhicules, mais avant tout d'assurer la sécurité des usagers. Ce secteur d’activité est aujourd’hui le troisième à la plus grosse croissance et devrait être amené à encore se développer.

Voiture connectée Mercedes Benz

On retrouve trois types de connectivité dans les véhicules. La connectivité embarquée permet au véhicule de disposer de sa propre connexion grâce à une carte SIM intégrée. La connectivité intégrée est quant à elle possible grâce à la connexion du Smartphone pour accéder aux applications de ce dernier directement sur l'écran du véhicule. Pour finir, la connectivité partagée permet de connecter le Smartphone et le véhicule.

 

La connectivité entraîne de nouveaux risques sur les routes

La grande connectivité de ces véhicules peut entraîner différents risques pour les conducteurs. Ces risques sont liés à l’informatique contenu dans les véhicules. En effet, l’interconnectivité des voitures est quelque chose qui peut s’avérer dangereux.

 

Les modes d’accès à cette technologie se révèlent de plus en plus nombreux (Wifi, Bluetooth, ports USB, …). Ces derniers peuvent entraîner de nombreux risques pour le véhicule et notamment de par le fait qu’il est possible d’en prendre le contrôle à distance.

 

Comment assurer les voitures connectées ?

Plusieurs éléments déterminent le coût de l’assurance auto (en savoir plus : https://bonne-assurance.com/automobile/). Le profil du ou des conducteurs (âge, années d’expériences en conduite, accidents ou dommages survenus, …) influe sur le prix de l’assurance. Le type de véhicule (marque, modèle, puissance, …) et le lieu de résidence s’ajoutent aussi comme informations qui font évoluer les tarifs des assurances automobiles.

 

Les voitures connectées quant à elles, donnent l'opportunité aux assureurs d’obtenir des informations sur la conduite de leurs assurés. C’est pour cette raison que les voitures connectées permettent d’adapter encore plus le contrat à chaque type de conducteurs. Géolocalisation, vitesse, … Toutes les données sur les comportements au volant pourront être transmises à l’assureur. Par la suite, il pourra adapter le contrat d’assurance en fonction de ces données relevées. Ce type d’assurance s’appelle “Pay how you drive”, littéralement traduit par “Payez comme vous conduisez”. Pour autant, les assureurs ne cherchent pas à se faire contrôleurs des usagers, mais simplement de pouvoir limiter les accidents ou permettre d’ultra-personnaliser la prime d’assurance.

GPS GPS

Enfin, rappelons que les voitures connectées présentent des risques en ce qui concerne la sécurité. Il est possible de “hacker” ces véhicules, et cela pourrait représenter un coût pour les assureurs. Pour le moment, peu de contrats ont été mis en place par les compagnies d’assurances pour ce type de véhicules novateurs. Une actualité à suivre !

 

 

Sources:

https://www.argusdelassurance.com/objets-connectes/voiture-connectee/

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N32

Laisser un commentaire