Recharge des voitures par la route en Suède ! - Auto-IES.com

Bienvenue sur Auto-ies.com

Le Tramway: En Suède les futures voitures électriques pourraient le copier...

  • avril 23, 2018
  • sur Alexandre

Rien à voir avec le cultissime “Un tramway nommé Désir” film américain sorti en 1951. Mais en Suède dans les prochaines décennies, les véhicules électriques pourraient s’inspirer de ce mode de transport pour recharger leurs batteries tout en circulant.

 

Le Tramway

Ce mode de transport en commun est apparu aux Etats-Unis dans la première moitié du XIX ème siècle. A l’époque, l’engin qui a beaucoup de point commun avec les wagons est tracté par des animaux. Le plus souvent des chevaux. La liaison New-York-Harlem en 1832 est sans doute la première ligne exploitée au monde. En France, la toute première ligne sera réalisée dans le département de la Loire entre Montrond les Bains et Montbrison sur une distance de 15 km en 1838. A partir de 1881 ce mode de transport en commun sera mû par la traction électrique. Ce qui par un raccourci saisissant nous ramène à notre sujet et au 21ème siècle.

 

La Suède

Ce joli petit pays du nord de l’Europe est célèbre dans le monde entier pour ses constructeurs automobiles (SAAB et VOLVO) désormais passés sous pavillon chinois et sa gente féminine qui elle, fort heureusement, est restée scandinave. Bref, c’est surtout un pays très connu pour sa fibre écologiste. Constatant que 30% de sa pollution en CO2 lui vient des transports routiers, cette nation fait feu de tout bois pour trouver des solutions alternatives. Dernière innovation en date, la recharge des batteries des véhicules électriques grâce à un rail à conduction placé sur la chaussée comme pour l’alimentation des tramways de dernière génération.

eroad technique Technique de recharge des véhicules

 

L’expérimentation

Depuis le 11 avril 2018 sur un tronçon de deux kilomètres entre l’aéroport international d’Aranda et un centre logistique, les véhicules équipés en conséquence peuvent se recharger tout en roulant. Pour l’instant seuls les camions des services postaux suédois sont équipés pour en bénéficier. Lors du passage des camions sur cette zone, un bras amovible se déploie sous l’engin et établit un contact avec le rail au milieu de la voie de circulation. L’électricité est ainsi “aspirée” et propulse le camion ou recharge les batteries. Bien évidemment les suédois ne veulent pas s’en tenir à ses tous petits deux kilomètres et souhaitent développer au plus vite le concept à grande échelle.

Alors comme le dit une expression souvent employée : “Affaire à suivre !”. En la matière, toutes les expérimentations sont à encourager pour nous sortir au plus vite de la dépendances aux énergies fossiles.

 

Laisser un commentaire