Bienvenue sur Auto-ies.com

TESLA: DUR, DUR DE GRANDIR

  • février 15, 2018
  • sur Alexandre

Carlos Ghosn “l’immense” patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a-t-il raison de continuer à traiter Tesla de Start-Up? Devant les difficultés de l’américain à passer au stade industriel, la question peut être posée.

 

L’historique

Tesla en se positionnant sur le très haut de gamme des voitures tout électrique révolutionne le paysage automobile. En effet les constructeurs mondiaux avancent à petit pas sur ce nouveau marché mais en privilégiant les véhicules hybrides à l’image de Toyota car les automobiles 100 pour 100 électriques manquent d’autonomie et ne séduisent pas (encore) assez de clients. Elon Musk lui, renverse tout sur son passage, en sortant des voitures à 100 000 € avec une autonomie époustouflante. Du coup il en a vendu 250 000 depuis 2012.
Oui mais…

 

De l’artisanat à l’industrie

Sur son petit nuage, le patron de Tesla annonce l’arrivée d’un modèle plus “populaire” la Model 3 avec un ticket d’entrée à 35000€. Les observateurs se disent que oui ça y est ! Tesla va désormais jouer dans la cour des grand. OUI, mais non !
Car le constructeur californien est rattrapé par ses vieux démons. C’est à dire son incapacité à transformer l’essai d’un génialissime concept vers une production de masse.

Logo Tesla Tesla

Les difficultés

L’usine de Fremont construite de toute pièce et à grand frais (2 milliards de dollars) dans le désert du Nevada peine à livrer les batteries en accumulant les ratés. Autre souci, le management de l’entreprise à tous les niveaux est en crise. Plusieurs top managers ont quitté le bateau. Quant aux autres salariés qui travaillent dans un environnement de rêve (salles de sport, musique dans les ateliers, etc) eux montrent un malaise palpable. En quelques mois, de l’encadrement supérieur au collaborateur de base, 400 personnes ont été licenciées pour des motifs divers. Par exemple le souhait de voir se créer une section syndicale dans l’entreprise. Les ratés de qualité sur la Model 3 s’accumulent aussi et les pertes sont astronomiques.

 

L’avenir

Pendant ce temps, les autres constructeurs automobiles accélèrent les process de recherche et développement. Tous lorgnent désormais sur la poule aux oeufs d’or que constitue le marché de la voiture tout électrique. Eux ont les capacités d’industrialiser cette production. Il reste peu de temps à Elon Musk pour transformer l’essai avant que ses concurrents déboulent et rayent Tesla de la carte.

 

En conclusion

Comme le disent les croupiers dans les Casinos: “les jeux sont faits, rien ne va plus!”.
La question est désormais posée, qui va sortir gagnant de la salle de jeux?

 

Laisser un commentaire