Bienvenue sur Auto-ies.com

RADARS EMBARQUES TOUJOURS PLUS !

  • avril 1, 2019
  • sur Alexandre

Il est désormais loin le temps où avec un peu d’attention, il était facile de repérer la voiture susceptible de vous flasher. Désormais on est entré dans une phase digne des services secrets.



Radars embarqués, petite révision

Les radars mobiles embarqués sont en service depuis 2013. Ils peuvent flasher les véhicules en excès de vitesse dans les deux sens de circulation, et ce, depuis une voiture banalisée roulant normalement parmi les autres. Pour encore plus de discrétion, le radar embarqué utilise un flash infrarouge invisible des automobilistes. Dommage pour les petits malins, Il ne faut plus compter sur la présence de policiers à bord d’un véhicule pour découvrir le pot aux rose. La privatisation de ce type de mission de contrôle est en cours depuis 2017 et prendra fin mi-2019. Autrement dit, fini les uniformes, la voie est grande ouverte aux “ Privés”. Finalement, il ne reste qu’un seul moyen sûr de déceler le radar embarqué dans le flot de circulation : Connaître sur le bout des doigts les modèles des voitures banalisées qui sont utilisées et se tenir constamment informé des nouveaux véhicules mis en service. Pour cela des spécialistes quadrillent le net et chassent la moindre information utile.

 

Radars embarqués, les derniers scoops

Les ultimes informations récoltées par plusieurs médias (notamment Capital) indiquent que désormais 7 types d’automobiles sont utilisées pour traquer les contrevenants. Ces voitures sont actuellement 400 et seront 500 d’ici la fin de l’année 2019. Plusieurs constructeurs sont représentés. Voici ci-dessous le détail par marque et modèle:

 

  • Renault Mégane: Les Renault Mégane 3 ont été les premières voitures à embarquer des radars mobiles dès 2013. Attention, deux modèles bien précis seraient concernés, les versions berline cinq portes de 2013 dans la finition AUTHENTIQUE et les Renault Mégane 3 berline en finition ZEN de 2015. Pour plus de détails, leur carrosserie ne pourraient être que de couleur gris clair, gris foncé, beige ou marron foncé. Sinon, elles restent semblables à celles commercialisées par Renault pour le grand public mis à part un petit cache situé à droite de la plaque d’immatriculation arrière. Il donne accès aux prises pour recharger les batteries installées dans le coffre. Au total, 72 de ces Méganes banalisées arpentent les routes dans la France entière.
  • Peugeot 208: Les voitures ont été livrées en octobre et décembre 2013 puis en mars 2014. Là aussi, les Peugeot 208 banalisées, au nombre présumé de 59, ressemblent en tout point à celles destinées au grand public. Cependant, quelques détails les différencient. Contrairement aux berlines de 2013 et 2014 classiques, celles équipés de radars mobiles possèdent des enjoliveurs dans la finition ACCESS/STYLE, des poignées de porte noire de la même finition, d'antibrouillards de la finition ALLURE+ et de rétroviseurs couleur carrosserie de la finition STYLE+. Il faut vraiment être un spécialiste pointu de la marque pour repérer tous ces détails spécifiques. A savoir enfin, sur les Peugeot 208, l’installation d’un radar mobile nécessite de découper le contour chromé de la calandre sous la plaque d’immatriculation.
  • Peugeot 308: Troisième modèle de voiture à embarquer des radars mobiles, les Peugeot 308, pas loin d’une soixantaine, auraient pris la route entre mars et juillet 2015. Toutes seraient des versions berline cinq portes de 2015 mais leur équipement de série diffèrerait de celui des Peugeot 308 banales. Celles armées de radars seraient habillées d’enjoliveurs inhabituels et de rétroviseurs noirs de la finition ACCESS. De plus, leurs feux de jour LED, contrairement aux finitions plus raffinées, auraient quitté le dessus des phares avant pour se retrouver dans l’alignement de la plaque d’immatriculation. De l’arrière, les Peugeot 308 banalisées demeurent difficilement reconnaissables, seul le petit cache noir enfoncé sur la partie droite du bouclier arrière ferait la différence. Plus facile : ces fameuses 308 n’existent qu’en quatre couleurs de carrosserie : gris clair, noir, marron et bleu sombre.
  • Peugeot 508: La tâche ne risque pas d’être plus aisée avec les Peugeot 508. Environ 50 d’entre elles équipées de radar embarqué seraient en circulation depuis juin 2016. Les Peugeot 508 banalisées devraient être des versions berline cinq portes de 2014 en finition ACTIVE mais posséder parfois des jantes et des enjoliveurs différents. À noter cependant : les fameuses Peugeot 508 banalisées ne bénéficieraient pas de feux antibrouillard, contrairement à celles de finition supérieure. À l’arrière, alors que le cache de la prise des batteries trahit généralement la présence d’un radar, celui de la Peugeot demeurerait indétectable. Dans ce cas-là, c’est l’antenne qui ferait foi. Les 508 de séries n’en disposent pas, mais les banalisées en auraient des courtes de type requin ou des longues.
  • Citroën Berlingo: Citroën n’a pas été non plus oublié. Les forces de l’ordre auraient reçu 62 Citroën Berlingo entre juin et octobre 2014. Le secret reste toujours le même pour les débusquer : trouver les différences. Cette fois-ci, les radars ne prendraient place qu’à bord de Citroën Berlingo cinq portes de 2014 en finition CONFORT. Leurs particularités ? Une calandre avec un contour chromé sous la plaque d’immatriculation, une face arrière différente, pas de barres de toit et le petit cache situé sous le feu arrière droit donnant accès aux batteries installées dans le coffre.
  • Dacia Sandero Stepway: Idéal pour se fondre dans la masse. La Dacia Sandero a détrôné la Renault Clio et la Peugeot 208 sur le podium des ventes aux particuliers en 2017 et en 2016. Un succès lié à la Sandero Stepway, la version SUV qui représente les deux tiers des ventes. Justement, 61 véhicules de ce même modèle embarqueraient des radars nouvelle génération depuis juin 2015, pour la première livraison et depuis janvier 2016 pour les suivantes. Il s’agit de Dacia Sandero Stepway de 2015 en finition Prestige. Ses signes distinctifs ? Aucun sur sa face avant, elle reste identique quelle que soit la finition. Cependant, le design du millésime 2015 est légèrement différent des Dacia Sandero antérieures à 2013 et celles restylées de 2017. Côté face arrière, rien non plus ne permet clairement de distinguer la Sandero Stepway banalisée si ce n’est le cache utilisé pour recharger les batteries du coffre ou quelques traits de carrosserie. Justement, elle ne peut être que de couleur rouge, gris clair, noir ou bleu.
  • Volkswagen Golf 7: C’est la petite dernière. Le site spécialisé radars-auto.com vient de publier une photo d’une Golf 7 de Volkswagen prise à Toulouse. Au centre de son tableau de bord, on y voit une sorte de boitier. Pas de doute pour le webmaster du site, les premiers véhicules de ce modèle équipés d’un radar embarqué ont été confiés à la police de la ville. Au total, une quarantaine d’autres Golf 7 devraient bientôt être déployées dans toute la France puisque les premières livraisons auraient débuté en février 2019. D’après la photo, il s’agit d’une version berline cinq portes restylée 2017 et dans la finition Confortline. Cette Golf 7 se repère grâce à sa bande chromée située sous la plaque d’immatriculation arrière, ce que n’offrent pas les finitions inférieures. Les supérieures, elles, sont habillées par encore plus de chrome et proposent des feux LED.

 

Voilà, vous avez en main toutes les informations disponibles à ce jour. A vous d’être attentif. La meilleure des solutions reste de toute façon de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse annoncées…

Laisser un commentaire