Bienvenue sur Auto-ies.com

PETITE HISTOIRE DES FEUX DE SIGNALISATION ROUTIERS

  • décembre 21, 2018
  • sur Alexandre

Notre quotidien d’automobiliste est ponctué de freinage, d’arrêt et de redémarrage lorsque l’on croise ces totems des temps modernes que sont les feux tricolores qui rythment notre circulation. Mais connaissez-vous leur histoire?



Petit résumé historique des feux de signalisation

Au tout début, les feux de circulation sur les carrefours n’étaient ni tricolores, ni électriques. C’est le 9 ou le 10 décembre 1868 (les sources sont incertaines pour le jour exact ) que le premier feux de signalisation est apparu à Londres à l’intersection de Bridge street et Palace Yard. La circulation dans la ville devenait grandement accidentogène puisque 1102 personnes avaient perdu la vie dans des accidents de calèches,chevaux et piétons alors même que l’automobile n’était pas encore sur les routes. John Peake Knight, ingénieur des chemins de fer, s’inspira des sémaphores pour les trains à la demande de la ville de Londres qui cherchait un moyen de réguler ce carrefour fort encombré. Il inventa le « feu rouge » qui permettait de stopper la circulation par intermittence, sur une autre face le feux arborait une couleur verte pour indiquer que le passage était libre. Comme la pollution et la poussière ambiantes empêchaient une bonne visibilité à hauteur d’homme, il eût l’idée de jucher ce feux à la manière d’un sémaphore à une hauteur de 6m du sol pour que tout un chacun puisse l’apercevoir.Le tout piloté par un policier chargé de faire manoeuvrer la lanterne pivotante.

Des débuts difficiles

Problème majeur, par manque d’information et de formation beaucoup d’usagers ne s’arrêtaient pas lorsque la lanterne arborait la couleur rouge ce qui ne contribua pas vraiment à sécuriser le carrefour. Moins d’un an après l’installation de ce système révolutionnaire, la ville de Londres décida l’abandon du feux rouge. La raison ? Comble de malchance, le policier chargé un jour de faire alterner le rouge et le vert avait pris feu à cause de l’explosion de la lanterne! Eh oui, car le système fonctionnait au gaz comme tous les autres éclairages publics de l’époque. Mais ce n’était que partie remise car la fée électricité allait, quelques années plus tard, faire renaître le concept en traversant l’Atlantique.

American way of life

le 5 août 1914, pour la première fois dans le monde, l'American Traffic Signal Company installait au coin de la 105e rue Est et d'Euclid Avenue à Cleveland le tout premier feux de signalisation routière fonctionnant à l’électricité. Ces signaux à deux couleurs étaient commandés manuellement par un policier installé dans une cabine et une sonnerie se faisait entendre lors des changements. Alors qui allait inventer le feux tricolore?

Quand on parle de tricolore la France n’est jamais loin

1923, le français Léon Foenquinos faisait installer dans son pays, un système similaire au signal américain: en imaginant aux angles des croisements de rues, des poteaux ayant trois mètres de hauteur, sur lesquels étaient fixés des signaux électriques lumineux et sonores.
Il perfectionna ensuite le concept quelques années plus tard en créant une phase intermédiaire de couleur orange. Le feux tricolore était né…

Pourtant presque 100 ans plus tard, l’inventeur du feux tricolore serait sans doute bien déçu d’apprendre que la France est devenue depuis la championne du monde… des Rond-Points. Mais ceci est une autre histoire…

Laisser un commentaire