Bienvenue sur Auto-ies.com

Ne cédons pas à la panique !

  • novembre 15, 2018
  • sur Alexandre

En cette fin d’année, pas une semaine ne se passe sans l’annonce d’une nouvelle concernant les possesseurs d’automobiles à moteur diesel et désormais plus largement pour les utilisateurs de tous les véhicules à moteurs thermiques.


 

Pas d’affolement ! Prenons du recul et découvrons les possibilités qui s’ouvrent à vous.

Sans aller, jusqu’à imiter les Amish de Pennsylvanie qui continuent au XXI ème siècle à circuler dans des tilbury tirés par des chevaux, nous avons recensé pour vous un certain nombre d’alternatives. OUI, d’autres sources d’énergie plus propres existent; parfois même sans avoir à changer votre carrosse. Nous allons essayer ici de vous proposer des solutions existantes et non ce qui pour l’instant (même si tel ou tel concept est prometteur) ne fonctionne qu’à l’état de prototype.

  1. Rouler 100% électrique
    C’est la motorisation qui a le vent en poupe. Surtout par la volonté de nos gouvernants portent ce changement en accordant moultes primes à la conversion et aides diverses. Certaines collectivités locales donnent même un coup de pouce supplémentaire pour aider à l’acquisition. Sauf que malgré toutes ces aides à l’achat, devenir propriétaire d’un véhicule tout électrique est très au-dessus des possibilités de bien des bourses. Sans compter que le choix parmi les catalogues des constructeurs reste limité souvent à des petits modèles urbains. En outre, il faut compter 4 ans en moyenne pour qu’une voiture électrique devienne plus rentable que son équivalent thermique. Même si les analystes estiment que la situation sera inversée sans aides financières à l’achat d’ici à une dizaine d’années.
  2. Rouler partiellement électrique.
    Deux possibilités:
    - Hybride simple, vous profitez de l’énergie dégagée par les décélérations de votre voiture pour recharger la batterie qui permet les déplacements à basse vitesse. Avantage, une consommation du moteur thermique moindre et une grande fiabilité car ce système existe depuis de nombreuses années (exemple Toyota Prius). Inconvénient le moteur thermique reste le principal moyen de locomotion.
    - Hybride rechargeable,un modèle hybride rechargeable peut être une bonne réponse, dans la mesure où son autonomie, le plus souvent supérieure à 50 kilomètres après recharge de la batterie, peut permettre d’effectuer la plupart des trajets du quotidien en mode électrique.
    Dans les deux cas il peut être rentable d’envisager l’achat d’un modèle d’occasion. Vous ne pourrez bénéficier des aides mais globalement l’investissement sera plus facile.
  3. Rouler au gaz.
    - GPL, avantages presque 2000 stations de recharge déjà existantes et un prix au litre autour de 0,80€. Inconvénient une surconsommation de 20% à 30% et une installation uniquement possible sur les moteurs à essence (coût selon l’auto de 1500€ à 3000€).
    - GNV, jusqu’à présent surtout utilisé par les professionnels le filon commence à proposer des véhicules d’occasion à des prix très intéressants. Inconvénient, un réseau de stations de recharge très faible mais en cours de développement mais avantage, un prix attractif 1,25 le litre.
  4. Rouler au carburant E85.
    Avec un prix au litre aux alentours de 0,65 euros, l’éthanol (l’autre appellation du E85) apparaît comme une des solutions les plus intéressantes. D’autant plus que le réseau des distributeurs s’est vraiment développé. On trouve désormais partout des pompes de ce carburant aussi bien sur les autoroutes que dans les grandes surfaces. Inconvénient, il ne peut concerner que les motorisations essence et consomme environ 20% de plus (mais augmente notablement la puissance de votre moteur. Par exemple un moteur de 150 cv bénéficiera de 180 cv en roulant à l’E85). Désormais les boîtiers de conversion à l’éthanol doivent être homologués. Prix moyen pour un équipement sérieux : de l’ordre de 700 euros, qu’il est donc possible d’amortir dès la première année en quelques milliers de kilomètres. Dernier avantage, en cas d’absence de pompe adéquate vous pouvez refaire un appoint avec de l’essence normale car les deux carburants se mélangent sans problème. Tout le travail est fait par le boîtier électronique installé par le spécialiste.

 
Finalement vous voyez qu’il faut raison garder. Ne pas se précipiter sur la première offre que l’on vous fera et analyser sereinement vos besoins avant de mettre au rebut votre vieux V6 si attachant.
Bonne réflexion et bonne route!!!

 

Laisser un commentaire