Bienvenue sur Auto-ies.com

Matra Simca Bagheera: La bonne recette pour innover

  • juillet 10, 2018
  • sur Alexandre

En ce début de décennie 1970, MATRA (bien connu sur le monde des circuits automobiles avec la F1 et les 24H du Mans) décide de courtiser les conducteurs de petites sportives. Jean Luc Lagardère, le patron de l’époque, annonce donc l’arrivée de la BAGHEERA.

LA GENESE DE LA MATRA SIMCA BAGHEERA

Le point de départ est le rachat par MATRA de la petite marque automobile René Bonnet qui commercialise au compte goutte la “Jet”. Le nouveau propriétaire re-baptise le modèle “Djet” et le vend sous son blason. Vient ensuite la première petite sportive 100% maison, la 530. Intéressante esquisse. Mais sous-motorisée et trop décalée au niveau du style, elle ne plaît pas aux acheteurs potentiels. Le fauve du Livre de la Jungle est désormais prêt à sortir les griffes.

L’AVANT PROJET

Afin de limiter les coûts, MATRA décide de s’associer à SIMCA constructeur français de modèles populaires en grande série. Les motorisations et un maximum d’équipements sont puisés dans la banque d’organes du grand frère. Et cerise sur le gâteau, SIMCA accepte d’assurer la commercialisation et le service après vente dans ses nombreuses concessions. L’ingénieur Philippe Guédon, responsable du projet, fort de tous ces feux verts peut se laisser aller sans retenue à une large innovation.

BAGHEERA

Plus consensuel que le 530 en matière de design ce coupé à moteur central révèle néanmoins une ligne sportive et dynamique. Harmonieux, il est doté de phares escamotables et d’un large hayon vitré pour l’arrière. Ce dernier coiffe le moteur et un coffre pas ridicule du tout fort de 320 dm3. Mais sa marque de fabrique est sans conteste le très audacieux et original positionnement du conducteur et de ses passagers. Partant du postulat que dans une 2+2 les places arrières sont symboliques, le responsable du projet décide de sacrifier 1 passager et d’offrir trois larges et confortables places ...de front.

Matra Simca Bagheera de 1976 Matra Simca Bagheera de 1976

LA CARRIERE

Sortie en 1973 la BAGHEERA va vivre jusqu’en 1980 et totaliser 47796 voitures produites. Un score tout à fait intéressant pour un modèle de petite diffusion. Son moteur de 1300cm3 et 84cv est très vite épaulé par un 1442 cm3 de 90cv qui équipe une seconde version dite “S”. Pendant quelques années une troisième finition accompagne aussi les deux autres, un modèle tout de blanc paré: la Courrège, du nom du célèbre couturier de cette époque dont les réalisations ne célébrent que cette couleur. C’est le rachat de SIMCA par le groupe PSA qui va précipiter la fin de carrière de cette automobile originale. La MURENA qui lui succède ne va connaître sous l’étiquette Talbot-Matra qu’une diffusion confidentielle.

 

“L’originalité associée à des dessous de grande série” c’est sur ce postulat que MATRA quelques années plus tard va s’appuyer pour le formidable succès de son concept de monospace. Car ne l’oublions pas le RENAULT Espace est né MATRA. Mais ceci est une autre histoire...

Laisser un commentaire