Bienvenue sur Auto-ies.com

LES MARQUES AUTOMOBILES DISPARUES: DUESENBERG

  • août 3, 2017
  • sur Alexandre

Fondée en 1913 par deux frères fous de compétition automobile Frederick et August DUESENBERG qui vivent à Indianapolis, l’entreprise vise immédiatement la production de voitures dédiées à la compétition.

Dès les années 1920 la marque remporte 4 fois les 500 miles d’Indianapolis et 1 fois le Grand Prix de France (une première pour une marque d’Outre Atlantique).

Le développement de Duesenberg

Il est difficile pour marque de ne vivre que de la compétition et dès 1926 la société est rachetée par le groupe CORD qui va positionner DUESENBERG comme marque de luxe de son groupe.
Par cet achat le groupe s’offre une avancée technologique énorme car les frères Duesenberg ont développé diverses techniques très en avance sur leur temps: les quatre soupapes par cylindre, les moteurs à quatre ou huit cylindres en ligne, l’assistance hydraulique du freinage sur toutes les roues, l’utilisation maximum de l’aluminium pour obtenir le poids le plus léger possible pour les voitures.

Duesenberg JMurphy Convertible Duesenberg J.Murphy Convertible

Toute cette avance due à l’expérience de la compétition se retrouve sur leur premier modèle grand public: la DUESENBERG model A. Une huit cylindres en ligne de 4,3l et 88cv de puissance, produite au début des années 1920.
Malgré le rachat par CORD les deux frères restent au commande de la marque et sortent en 1929 la model J . Une automobile qui ne peut être qualifiée que par des superlatifs: une huit cylindres en ligne de 6,9l avec toujours quatre soupapes pour chaque cylindre et une puissance gigantesque de 265cv soit plus du double des meilleurs moteurs de ces années 1920 qualifiées fort à propos par les anglo-saxons de " roaring twenties ». Un modèle SJ à compresseur va suivre.

Duesenberg Convertible SJ La Grand Dual Cowl Phaeton 1935 Duesenberg Convertible SJ La Grand Dual Cowl Phaeton 1935

Problème majeur, chaque DUESENBERG MODEL J est vendue 14000 dollars quand la FORD MODEL T qui est sa contemporaine se vend elle, 650 dollars. Et la crise de 1929 s’invite à la fête.

LA fin de Duesenberg

Les années 1930 sont difficiles pour DUESENBERG car la concurrence est de plus en plus rude dans le petit monde des automobiles de luxe. CADILLAC, PACKARD et LINCOLN aux USA. ROLLS ROYCE, HISPANO-SUIZA et BUGATTI en Europe sont de plus en plus présents sur ce marché.

Moteur de Duesenberg Moteur de Duesenberg Model J

La marque est définitivement emportée dans la tourmente lors de la faillite du groupe CORD, sa maison mère en 1937.
Les descendants des deux frères vont tenter dans les années 1960 puis 1970 de faire revivre le mythe. Mais sans succès.

 

Laisser un commentaire