Les Marques Automobiles Disparues : AMC - Auto-IES.com

Bienvenue sur Auto-ies.com

Les Marques Automobiles Disparues : AMC

  • juillet 20, 2017
  • sur Alexandre

George W.Mason, patron de Nash-Kelvinator Corporation (petit constructeur automobile américain indépendant) à l’aube des années 1950, comprend que le salut des « petits" contre les trois "poids lourds" que sont General Motors, Chrysler et Ford ne peut passer que par la fusion des "poids légers" encore en activité.


Le premier à le rejoindre est Hudson Motor Car Company et le nouveau bébé prend le nom de American Motors Corp.
Ce nouveau groupe est ensuite rejoint par Packard Motor Car Company.

 

Développement

Dès 1955 Nash et Hudson regroupent la fabrication de leurs modèles sur les mêmes chaines de production, tout en les sortant avec leurs marques respectives et en conservant des réseaux de vente indépendants. Le meilleur exemple en est le modèle Rambler produit par AMC mais re-badgé par chacune des marques.
De la même façon, les Stateman et Ambassador de Nash deviennent Wasp et Hornet chez Hudson.
En résumé les châssis sont communs mais les finitions et motorisations restent l’apanage de chacune des marques.
A partir de 1958 le succès de la Rambler devient tel que la production adopte ce nom comme marque commune et abandonne les badges Nash et Hudson. Vont suivre une lignée de « nouveaux » modèles: l’Ambassadeur, l’American, la Six et la Rebel V8.

AMC Matador AMC Matador

La stratégie d’AMC pour survivre est d’avoir le maximum de pièces communes entre les modèles et un renouvellement des gammes plus lent que les autres constructeurs afin de limiter les coûts.
Les années 1960 débutent avec un revirement du concept économique de la marque qui se met à produire des modèles plus luxueux (versions longues de l’American et cabriolets) et plus sportifs (Rambler Marlin) mais avec peu de pièces communes et un renouvellement des modèles plus rapide. Les ventes commencent à chuter et le patron de l’époque est viré. Son successeur ne tarde pas à lancer la contre attaque en abaissant le prix des voitures tout en les équipant mieux (climatisation dès les modèles de base). De plus AMC s’offre Kaiser-Jeep Corp et intègre dans ses gammes les fameuses Jeep tout terrains.

AMC Pacer AMC Pacer

Les années 1970 débutent avec l’adoption pour tous les modèles du blason AMC et le lancement de nouvelles gammes telles que la Gremlin et la Hornet ainsi que la Matador, une grosse familiale développée en berline et coupé.
La crise pétrolière imposant de nouvelles normes et habitudes, AMC décide de sortir la Pacer une trois portes cataloguée comme une grande sous-compacte c’est à dire aussi large qu’une grosse familiale mais beaucoup plus courte. Ce modèle atypique ne rencontre pas son public et sa production reste faible. Quelques modèles sont importés en France et on peut d’ailleurs voir Coluche en piloter un exemplaire dans le film l’Aile ou la Cuisse.

AMC Marlin AMC Marlin

Mais les échecs successifs de plusieurs modèles d’AMC vont provoquer une fin de décennie 1970 très difficile pour la marque.

 

Fin

N’ayant plus les moyens de développer de nouveaux modèles et face à de nouveaux concurrent comme les marques japonaises, AMC décide de s’allier à Renault en 1979. Le constructeur français apporte du cash à AMC en échange de l’utilisation de son réseau commercial en Amérique du Nord. Et au début des années 1980 l’usine AMC de Kenosha va même assembler les Renault Alliance et Encore des R9 et R11 à la sauce américaine. Malheureusement l’amélioration se fait attendre et tous les modèles AMC vont être abandonnés sauf l’Eagle sorte de cross-over à transmission intégrale qui se vend bien, notamment dans les régions enneigées.

AMC Eagle AMC Eagle

Deux nouveaux modèles Jeep sortent malgré tout en 1983, le Cherokee et le Wagoneer. Malgré le succès de ces deux véhicules, les ventes ne suffisent pas pour redresser la barre et Renault doit ré-injecter encore des fonds en prenant 49% de participation dans AMC.
Finalement en mars 1987, Chrysler rachète les actions de Renault lui même en difficulté à cette époque (plus toutes les autres actions d’AMC encore en circulation) et supprime la marque AMC.

AMC aura vécu 33 ans sans avoir réussi le rêve de son concepteur: sauver les petits poissons de l’appétit des gros…

Laisser un commentaire