Bienvenue sur Auto-ies.com

Les Marques Automobiles Disparues: TATRA

  • septembre 7, 2017
  • sur Alexandre

Créée en 1850 par un certain Ignaz Schustala au temps de l’empire austro-hongrois à Nesseldorf en Moravie, la société Tatra est d'abord spécialisée dans la production de voitures hippomobiles sous la marque Nesseldorfer.


Reprise en 1897 par le baron Théodor von Liebig, le premier prototype automobile sort la même année. Equipé d’un bicylindre Benz de 2750 cm3. Avec cette voiture baptisée Präsident, le baron lui-même en 1899 atteint la vitesse époustouflante pour l’époque de 82kmh.

Développement de Tatra

En 1906 sort la type S motorisée par un 4 cylindres de 3,3l conçu par un ingénieur maison. La type U va lui succéder en 1915 avec une première mondiale: des freins sur les quatre roues alors que les voitures contemporaines se contentaient de seulement 2 roues avec des freins.
En 1920 l’entreprise adopte la marque TATRA du nom de la chaîne de montagnes la plus élevée de son nouveau pays la Tchécoslovaquie créée après la chute des Austro-Hongrois.

Tatra 1900 Tatra 1900

C’est à cette époque que l’ingénieur Hans Ledwinka, père de la type S, revient chez TATRA et conçoit la Tatra 11 avec bicylindre refroidi par air et un nouveau châssis.
Pour l’anecdote ce modèle devient l’une des voitures préférées d’Adolf Hitler.
En 1932 sortie de la T57, un modèle populaire qui attaque directement la vedette de l’époque la Popular de SKODA , autre marque tchécoslovaque.
A partir de ce début des années 1930,la marque va soigner énormément l’aérodynamique et en faire un signe distinctif de ses productions par rapport aux autres constructeurs mondiaux.

Tatra T77 Tatra T77

La T77 en 1934, puis les T87 et T97 respecteront ce code.
Passé sous le contrôle des nazis pendant la guerre le groupe TATRA peut continuer à produire ses automobiles sans trop d’interruption ce qui va lui permettre de prendre de vitesse beaucoup de concurrents qui peinent à redémarrer leur activité après la fin du conflit.

Tatra 797 Tatra T97

Dès 1947 naît la T600; arrêté pour collaboration l’ingénieur Ledwinka lui ne pourra plus participer à la suite de l’aventure.
Mais les nouveaux dirigeants communistes souhaitent planifier la production des véhicules du pays et obligent TATRA à confier l’assemblage de ses voitures à Skoda. Au début des années 1950, TATRA reprend l’étude et la fabrication d’un nouveau modèle la 603 qui sera le plus grand succès de la maison: plus de 20.000 unités seront produites jusqu’en octobre 1975. Particularités de ce haut de gamme, un dessin toujours aérodynamique, 3 phares au centre de la face avant regroupés sous une seule partie vitrée, une propulsion avec moteur V8 de 2,5l implanté à l’arrière.

Tatra T603 Tatra T603

En 1962 elle hérite de 4 phares très rapprochés et en 1968 des freins à disques.
La 613 apparaît en 1973. Le dessin est dû au carrossier italien Vignale et tranche complètement avec le style TATRA. Une carrosserie très anguleuse bien dans le style des seventies.

La fin de la marque automobile

La chute du communisme signe le déclin de la marque désormais privée de son marché de fournisseur officiel des voitures du gouvernement.

Tatra T613

En 1993 la partition entre Slovaquie et République Tchèque altère un peu plus les débouchés et la santé financière de l'entreprise qui passe sous contrôle d’un groupe américain.
Les dernières 613 sortent en 1996.
Enfin l’ultime modèle la T700 n'est produit qu’à 97 exemplaires entre 1997 et 1999.
La marque abandonne alors l’automobile et ne conserve que la production de camions.

Tatra T700 Tatra T700
Laisser un commentaire