Bienvenue sur Auto-ies.com

LA TROTTINETTE, UN VEHICULE A HAUT RISQUE

  • octobre 17, 2018
  • sur Alexandre

Autrefois réservée aux usagers en culottes courtes, la trottinette est devenue un must pour les citadins adultes. Surtout lorsqu’elles sont motorisées. Mais leur libre utilisation pose de plus en plus de questions du point de vue sécurité.


 

Le phénomène accidentogène de la trottinette en ville

Le chiffre des accidents dans lesquels ce mode de déplacement est impliqué commence à devenir préoccupant. Situés dans une large majorité en ville, ils ont fait 5 tués et 284 blessés l’an dernier suite à des collisions avec des voitures, des deux roues, mais aussi de plus en plus des piétons. Paris est la ville la plus touchée par le phénomène. Mais aussi toutes les grandes villes. Le record de France reste l’apanage du département de la Seine-Saint Denis avec une augmentation de plus de 50% des blessés et tués en 2017 par rapport à 2016.
Intégré dans ce nouveau phénomène appelé micro-mobilité qui intègre aussi les monoroues et autres nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI), la trottinette fait figure de leader car plusieurs grandes villes vont s’engager dans la mise à disposition de modèles en libre service. A ce marché croissant sans aucune règle répond nécessairement une croissance de l’accidentologie.
Pour le Gouvernement, il est donc temps de légiférer.
 

La Ministre des transports aux avant-postes

A en croire sa récente intervention à la radio, Madame Elisabeth Borne,l’actuelle Ministre des Transports annonce que le gouvernement va inclure dans le projet de loi d’orientation des mobilités une mesure pour réglementer la circulation des trottinettes électriques.
Et pour bien préciser les contours de la réforme, elle préconise que “pour ces engins électriques qui peuvent aller très vite, la circulation sur les trottoirs leur sera interdite”.
Ils devront donc rejoindre les autres engins sur la chaussée. A notre point de vue, il serait bon de rappeler aussi aux cyclistes que les trottoirs ne sont pas non plus pour eux. Mais bien seulement pour les piétons.
Bon à savoir: actuellement la trottinette électrique est tolérée à petite vitesse sur les trottoirs. Petite vitesse signifiant une allure de marche soit 6km/h maximum et 25km/h maxi sur les pistes cyclables. Tout cela soumis à l’accord du maire de chaque commune. En effet celui-ci peut purement et simplement refuser l’usage des engins à roulettes sur le territoire de sa municipalité.
 
Alors quid de l’avenir, quand on sait que certains engins peuvent atteindre 40km/h et que la cohabitation sur les trottoirs ne peut se concevoir à la façon du Wild West d’antan ?

 

Laisser un commentaire