Bienvenue sur Auto-ies.com

ESSAI PEUGEOT 108 : La petite lionne fait de la résistance

  • août 27, 2020
  • sur Alexandre

La 108 micro-citadine de Peugeot et entrée de gamme de la marque, est née en 2014 et s’est refait une nouvelle jeunesse en 2018. Dans le groupe PSA elle est la sœur jumelle de la Citroën C1. Elle est en même temps le clone de la Toyota Aygo. Cette triplette est en concurrence frontale avec moult citadines européennes, coréennes et japonaises. Néanmoins cette Peugeot 108, en fin de carrière fait de la résistance et réussit à se démarquer.



Le design de la 108. Réussi.

Du point de vue esthétique, la 108 est sans aucun doute une vraie réussite. Elle bénéficie des codes stylistiques de la marque ce qui lui confère une allure à la fois chic et élégante. Sa proue ornée d'une calandre chromée et d'optiques subtilement intégrées au bouclier est très Peugeot. A noter, même les finitions de base embarquent un éclairage à LED de série pour une signature lumineuse plus classe. L’arrière de la petite Peugeot fait lui aussi assez moderne, avec ses belles optiques à trois griffes et son hayon entièrement vitré.
Elle peut aussi profiter d’un vaste toit ouvrant en toile, pour se muer en découvrable des villes. Petit plus, elle est disponible en trois ou cinq portes.

 

Côté équipement, la Peugeot intègre six airbags et un limiteur de vitesse dès la finition de base, ainsi qu’un verrouillage centralisé et des vitres avant électriques.
Son habitabilité reste celle d’une citadine et on ne peut pas la comparer à une compacte ou une familiale. Toutefois, la Peugeot 108 peut embarquer quatre adultes (presque)confortablement. Les passagers avant bénéficient d’une garde au toit légèrement supérieure à ceux installés à l’arrière.

 

Quant au coffre, il propose un volume de 180 litres voir même 196 litres si vous ne choisissez pas l’option roue de secours. Mieux, vous bénéficierez de 780 litres avec la banquette arrière rabattue.

 

Les motorisations de la Peugeot 108 ? Le choix est vite fait.

La Peugeot 108 est proposée avec une motorisation unique. Un bloc essence, le VTI de 72 ch. un trois cylindres de 1.0 litre.
Il est obligatoirement associé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Cette 108 avec son 3 cylindres essence atmosphérique de 72 ch est évidemment faite pour la ville où ce moteur lui suffit largement. Malgré tout, comme le moteur est assez creux et qu’en plus même les premiers rapports sont allongés, il faut cravacher la mécanique et faire monter le moteur dans les tours avant de vraiment lancer la voiture, notamment sur les portions de trajet en montée.

 

La Peugeot 108 sur la route. Confortable.

Elle n'est bien sûr pas une sportive, et elle s'apprécie plus sur des trajets calmes où son comportement est sain et rassurant, malgré une légère prise de roulis qui n'est pas désagréable pour autant.
Le châssis de la Peugeot 108 a gagné des ressorts plus souples et une barre antidévers plus épaisse que ceux qui équipaient autrefois la 107. Cela améliore le confort sans engendrer trop de roulis dans les virages. Dorénavant elle absorbe mieux les aspérités de la route et conserve un tempérament joueur de kart grâce à sa direction précise. La position de conduite est agréable et elle offre un excellent rayon de braquage. Les sièges maintiennent bien et participent à renforcer le confort constaté.

 

Rappelons cependant que la 108 est faite avant tout pour la ville et c’est là où elle brille le plus. Il est d’ailleurs dommage, dans ces conditions, que cette petite voiture n’offre pas la possibilité d’une boite automatique plutôt qu’une boite mécanique avec ses cinq rapports ultra longs.

 

En conclusion.

Dans le monde de l’automobile, beaucoup considèrent que la Peugeot 108 et ses rivales micro citadines n’ont plus leur place sur le marché. Et pourtant la petite Peugeot démontre qu’elle est capable d’offrir un certain agrément de conduite pour un tarif raisonnable, le tout avec la touche de fun apportée par le large toit ouvrant et les coloris acidulés.