Bienvenue sur Auto-ies.com

Départ en vacances: Votre voiture est-elle à niveau ?

  • juin 26, 2018
  • sur Alexandre

Voici venir le temps des grandes transhumances routières. Avant de vous lancer il est temps de faire le point sur les différents petits contrôles de niveau à effectuer afin que votre auto soit guillerette, elle-aussi, pour ces longues étapes loin de votre port d’attache.

 

1- L’huile moteur. Tout au long de l’année votre voiture consomme peu d’huile. Mais les longs trajets, l’accumulation des bagages et des passagers plus la chaleur, voilà la recette pour une augmentation de votre consommation d’huile moteur. Vérifiez donc le niveau avant le départ et pensez à emporter un bidon de secours plein.

 

2- Le liquide de refroidissement. Il joue un rôle important puisqu’il permet d’évacuer la chaleur du moteur. Ne jamais l’ouvrir avec le moteur chaud (risque de brûlures). Si vous constatez une baisse du niveau, refaites l’appoint et surveillez son évolution. En cas d’urgence, utilisez provisoirement de l’eau ou mieux un produit spécifique pour stopper la fuite. Le meilleur sera un passage par l’atelier de réparation.

 

3- Le liquide de freins: Pour lui, c’est l’inverse. Ne faites jamais d’appoint. La diminution progressive du niveau, due au transfert du liquide du bocal vers les pistons des étriers est parfaitement normale. Elle ne fait que compenser l’usure de vos plaquettes de frein. Lors du remplacement de celles-ci le reflux du liquide de frein dans le petit bocal restaure le niveau initial. Par contre, si vous sentez que votre pédale de frein s’avachit lors d’un appui prolongé, il vaut mieux faire vérifier votre maître cylindre. Il peut s’agir d’une petite fuite à son niveau. Et prévenir vaut mieux que remplacer la totalité du système.

 

4- La batterie. Un coup d’oeil dans les orifices de remplissage vous informera du niveau du liquide électrolyte. Les électrodes doivent toujours être recouvertes par le liquide (acide et eau). En cas de partie au sec, complétez avec de l’eau déminéralisée. Au pire avec de l’eau du robinet, car l’essentiel est de recouvrir à nouveau les électrodes.

 

5- Le liquide de lave-glace. Lui, c’est classique il se déclare à sec toujours au plus mauvais moment. Si vous n’avez pas de liquide ad’hoc sous la main vous pouvez re-compléter le niveau avec de l’eau claire additionnée de liquide vaisselle afin de mieux nettoyer votre pare-brise et éviter que l’eau restée seule ne gèle dans les tuyaux lorsque la bise sera venue.

 

6- Les pneus. Ils vont souffrir. Alors pensez à vérifier leur niveau de gonflage à froid. Et sur-gonflez de 0,2 bars afin de compenser l’écrasement pendant le roulage en pleine charge.

 

Dans tous les cas, le maître mot reste “ANTICIPATION”. Toutes les vérifications que nous vous recommandons ne doivent pas attendre la veille du départ. L’achat d’un produit de remplacement ou un rendez-vous chez le garagiste nécessitent de s’en préoccuper quelques jours avant.

 

Laisser un commentaire