Bienvenue sur Auto-ies.com

CITROEN TUB ET TYPE H

  • mars 18, 2019
  • sur Alexandre

Le célèbre fourgon cubique Citroën en tôle ondulé sorti en 1947 est dans la mémoire collective toujours baptisé le TUB. Pourtant c’est une erreur car le vrai TUB lui, est né en 1939. Voici quelques infos qui vont vous permettre de briller en société.



Le TUB Citroën, une mine d’innovations

Pourquoi ce nom de TUB? Tout simplement les initiales selon les versions de “Traction Utilitaire de type B” ou encore “Traction Utilitaire Basse”. C’est une camionnette légère conçue sur la base de la célèbre Traction Avant du constructeur. Le constructeur français a compris avant tout le monde, que le marché automobile manque d’utilitaires légers modernes. Novateur, il va lancer le premier utilitaire du monde à être équipé d’une transmission aux roues avant et d’une porte latérale coulissante; Plus un seuil de chargement très bas (42cm). Un produit qui répond parfaitement aux résultats de l’étude de marché réalisée au milieu des années 1930 ( et oui déjà à l’époque!). Cette enquête fait ressortir des attentes bien précises de la part des utilisateurs potentiels. Sont souhaités: Une cabine avancée, un plancher de charge le plus bas possible, une hauteur de caisse permettant à un homme de se tenir debout à l’intérieur (le TUB permet l’entrée et le maintien debout d’une personne de 1,75m), l’accès à l’arrière depuis le poste de conduite et enfin une porte coulissante côté trottoir pour faciliter les opérations de chargement et déchargement.

 

Le TUB Citroën, des détails en plus

Il emprunte une des motorisations de la Traction Avant, le quatre cylindres en ligne de 1628 cm3 pour 35 ch ainsi que sa boîte de vitesse et son train avant. Et c’est la 11cv qui lui offre son système de freins hydrauliques à tambours. Au niveau de sa carrosserie, sur les deux côtés à l'arrière, on trouve des rideaux réalisés en toile de bâche. Pratiques, ils sont percés de fenêtres en matière transparente souple. Le rideau situé à droite est fixé à demeure, celui de gauche peut être roulé et relevé jusqu'à la gouttière de toit. Quand il est complètement ouvert, on accède à un volume utile de plus de 6 m3 après avoir enlevé le panneau arrière démontable. La roue de secours et la batterie sont placées dans des coffres extérieurs à gauche, bien accessibles et sans aucun contact possible avec la marchandise. Commercialisé en juin 1939, la guerre va ruiner sa carrière prometteuse. Il est produit à un peu moins de 2000 exemplaires jusqu’en 1941. Clin d’oeil de l’histoire à sa modernité, 100 exemplaires sont transformés entre 1941 et 1942 par Fenwick en intégrant un moteur électrique.

 

Et le Citroën type H dans tout cela ? Sorti entre 1947 et 1981 (une durée démesurée pour un engin à quatre roues) à près de 500 000 exemplaires, il est son descendant direct. Mais ceci est une autre histoire.

Laisser un commentaire