Bienvenue sur Auto-ies.com

CET HIVER CHAINES OU CHAUSSETTES ?

  • février 8, 2018
  • sur Alexandre

Pour les conducteurs régulièrement au contact des chaussées enneigées, la question ne se pose pas. Pour eux, d’octobre à fin mars ce sont les pneus hiver (quatre) qui leur permettent de circuler en toute quiétude. Mais pour les usagers épisodiques des routes de montagne en hiver, quelle est la meilleure solution ?

Equipements spéciaux obligatoires:

Ces trois mots sur un panneau en bord de route vous alertent sur les difficultés qui vous attendent un peu plus loin. A défaut d’être équipé des fameux pneus thermogommes spécialement étudiés pour la circulation sur neige et verglas, il vous reste à sortir de votre coffre soit des chaînes à neige, soit des chaussettes à neige. Ses deux équipements de secours sont acceptés par les autorités dans la catégorie équipements spéciaux hivernaux s’ils sont homologués B26. Ce logo doit figurer à un endroit ou à un autre sur le matériel ou son emballage.

Les chaînes à neige:

C’est le dispositif le plus ancien. Une assistance imparable dès que l’épaisseur des flocons sur la route rend vos pneus lisses. En effet, leurs structures se remplissent de neige bien tassée dès les premières centaines de mètres parcourues. Par contre, les équipements spéciaux que sont ces chaînes à neige métalliques ne sont pas toujours faciles à installer. Elles imposent de rouler à vitesse très limitée, et ne peuvent pas être mises sur tous les types de véhicule. Certaines voitures (la plupart des modèles plus sportifs) sont qualifiées de non chaînables car l’espace entre le pneu et le passage de roue ne permet pas de “glisser” les maillons des chaînes.

Chaîne à neige Chaîne à neige

Les chaussettes à neige:

Invention plus récente venue des pays froids. Faciles à installer , elles sont utilisées de façon ponctuelle. Elles permettent de continuer votre ascension à une vitesse de 50kmh maximum. On peut en équiper dans la majorité des cas les voitures dites non-chaînables car leur épaisseur est moindre. Attention quand même car certains modèles de chaussettes se présentent sous la forme de chaînage et sont de fait incompatibles. La contrepartie des chaussettes à neige par rapport aux chaînes classiques est une grande fragilité (sauf certains modèles plus élaborés) qui interdit tout roulage dès que vous retrouvez l’asphalte. Sinon c’est la déchirure assurée.

Chaussette à neige Chaussette à neige

Finalement que choisir ?

Tout dépend de l’objectif poursuivi.
Les chaussettes sont plus économiques à l’achat, mais plus limitées en utilisation (durée de vie et risque de déchirures). En revanche, elles sont plus faciles à mettre.
Les chaînes sont plus onéreuses, mais plus solides et vous font bénéficier d’une meilleure traction et d’un meilleur grip latéral. Contrepartie: elles sont plus “sportives” à installer et vous roulez un peu moins vite qu’avec l’autre système.

 

Laisser un commentaire