Une Forte Augmentation des Péages d'Autoroute à venir - Auto-IES.com

Bienvenue sur Auto-ies.com

Une Forte Augmentation des Péages d'Autoroute à venir

  • septembre 14, 2017
  • sur Alexandre

Ce serait une très mauvaise nouvelle pour les français utilisateurs des autoroutes : les péages devraient augmenter de façon importante dans les prochaines années.

L’Etat et les sociétés d’autoroute privées auraient signé un accord qui n’a jamais été rendu public. France 2 a réussi à se procurer cette convention malgré la volonté du Ministère des Finances de ne pas la voir divulguée.

Un accord signé entre l’Etat et les sociétés d’autoroute

La chaîne publique France 2 a présenté le 11 septembre 2017 un document que Bercy souhaitait occulter. Fort heureusement, le tribunal administratif de Paris a statué en 2016 sur la publication du document dans un délais de 3 mois. Le Ministère des Finances a tenté de porter l'affaire devant le Conseil d'État pour faire annuler la décision. Mais entre-temps, France 2 a pu l’obtenir ! Cet accord, signé le 9 avril 2015, pendant le débat des rentes des concessions autoroutières, porte sur le rattrapage du gel des tarifs des péages.

Augmentation des péages Augmentation des péages dans les prochaines années

Les sociétés d’autoroute auraient obtenu en compensation que le manque à gagner en 2015 et 2016 soit rattrapé quelques années plus tard. D’après la chaine du service public, Emmanuel Macron (ministre de l'Economie à cette période) et Ségolène Royal (alors ministre de l'Ecologie) seraient les deux signataires et représentants pour les pouvoirs publics.

Augmentation des tarifs de 2019 à 2023

Le document ne dévoile pas le détail des augmentations à venir. La seule information est que celles-ci s’étaleraient de 2019 à 2023. L'Arafer (Autorité de régulation des réseaux ferroviaires et routiers), avait déjà dénoncé en 2014 la rente des sociétés de BTP sur la gestion des autoroutes. Elle estime que les utilisateurs des autoroutes devraient finalement avec cet accord assumer le financement d'une partie des 3,2 milliards d'euros de travaux déjà prévus dans ces accords initialement.

Laisser un commentaire