Bienvenue sur Auto-ies.com

Anniversaire de la Citroën 2CV

  • février 5, 2018
  • sur Alexandre

Présentée au Salon Automobile de Paris de 1948, la légendaire 2CV Citroën fête cette année ses 70 ans. Bien que par coquetterie, elle nous mente sur son âge réel. En effet sa conception remonte à 1938 soit dix ans de plus.

 

L’idée originale

Appartenant à l’auvergnat Michelin depuis 1937, la marque Citroën est à la recherche d’un renouveau. Une idée de génie va germer dans l’esprit de son nouveau directeur Pierre Boulanger: produire une toute petite voiture populaire à destination d’une clientèle rurale. Une cible qui offre un potentiel intéressant en cette époque d’une France essentiellement paysanne.
Le cahier des charges de ce projet est spartiate. Cette nouvelle auto doit avoir quatre places assises et pouvoir accueillir 50 kg de “bagages”. Traction avant, elle ne doit pas excéder 2cv fiscaux mais être capable de rouler à 60kmh tout en consommant au maximum 3 litres d’essence pour 100 km parcourus. Dotée de 3 vitesses et facile à conduire, elle doit posséder (cerise sur le gâteau) une suspension qui lui permette de traverser un champ labouré avec un panier d’oeufs sur la banquette sans en casser un seul !

 

Le développement du projet

Partis d’une page blanche les ingénieurs vont expérimenter tous azimuts et concevoir des solutions parfois rocambolesques. Exemples parmi d’autres: Un éclairage s’inspirant des lucioles, le pavillon de l’auto en toile cirée ou des vitres en mica pour les rendre plus légères. Le chauffage de la voiture fonctionnant grâce à des manchons en feutre qui récupèrent la chaleur générée par le tuyau d’échappement. Ou bien encore l’idée de démarrer le moteur avec une ficelle comme les tondeuses à gazon. Sans oublier l’invention d’une jauge à essence se résumant à une simple tige en bois glissée dans le tuyau de remplissage du réservoir.

Citroën 2CV Citroën 2CV au musée de Glasgow

Résultat, à l’aube de la deuxième guerre mondiale, le prototype en tôle ondulée propulsé par un bicylindre à plat de 375cm3 réussit (de justesse) son examen de passage auprès du service des Mines. Mais il faut attendre la fin des hostilités pour que le nouveau bébé fasse son entrée sur la scène hexagonale.

 

La carrière

Entre le 7 octobre 1948 et le 27 juillet 1990, pas moins de 5 millions 100 000 exemplaires sont produits. Très vite tout le monde la surnomme la Deuche ou la Deudeuche.
Elle reste encore de nos jours la quatrième voiture française la plus vendue, derrière la Renault Clio, la Peugeot 206 et la Renault 4.
Tout au long de sa production, de nombreuses améliorations techniques vont voir le jour et les carrosseries ou versions vont se multiplier à partir du modèle initial. Citons par exemple la 2cv fourgonnette ou la rarissime 2CV Sahara avec 2 moteurs (un à l’avant et l’autre dans le coffre) et 4 roues motrices, sans oublier les plus récentes séries spéciales 2CV Charleston.

Mondial de l'Auto à Paris en 2012 Mondial de l'Auto à Paris en 2012

Véritable phénomène de société, cette géniale automobile déborde très vite de la cible de la seule clientèle rurale qu’avaient imaginé ses concepteurs. Elle se vend et très bien dans toute la société française de l’époque.
Elle va aussi générer de nombreux clubs de passionnés et même un musée en Alsace. Le seul au monde consacré à uniquement à la 2CV Citroën.

 

Deudeuche l’immortelle

Devenu un mythe, elle a su fédérer toutes les générations et toutes les classes sociales.
Nous sommes aujourd’hui nombreux à pouvoir paraphraser Laurent Voulzy et fredonner “On a tous dans le coeur une 2cv oubliée...”.
En effet, qui d’entre nous n’a pas eu cette voiture pour compagne de près ou de loin à une époque de sa vie ?
La 2CV Citroën reste un phénomène de société inégalé en France et l’icône d’une période révolue, celle des “Trentes Glorieuses” et d’une certaine douceur de vivre. Une parenthèse enchantée pour beaucoup de nos contemporains.

 

 

Laisser un commentaire